L'Internet des objets à la croisée des chemins

Trouver la voie de la rentabilité pour les opérateurs de réseaux mobiles

Actuellement, la tendance la plus révolutionnaire au niveau des réseaux est l'arrivée de l'Internet des objets ( IoT). Les experts du secteur prévoient que d’ici 2020, environ 21 milliards d'équipements connectés collecteront des données pour les transmettre à des applications IoT sur le réseau. Pour les fournisseurs de services, cette explosion imminente de l'IoT représente une occasion exceptionnelle, à l'heure où les revenus liés aux flux mobiles voix et données diminuent.

Pour concrétiser cette opportunité, les opérateurs doivent prendre des décisions difficiles. Chez Juniper, nous considérons ce moment comme un tournant historique dans l'évolution de l'IoT. L'avenir dépend des choix que les opérateurs font aujourd'hui et des partenariats qu'ils développent afin d'élaborer des modèles commerciaux rentables pour l'IoT.

Le dilemme des fournisseurs de services

Alors que le nombre d'équipements IoT connectés augmente de façon exponentielle, les fournisseurs de services s’évertuent à optimiser la rentabilité de cette myriade de connexions. Les revenus issus des communications M2M (Machine-to-Machine) qui composent l'IoT sont minimes par rapport au revenu moyen par utilisateur du trafic mobile traditionnel. Par exemple, un compteur intelligent génère un revenu de 50 cents par mois en transport de données, là où l'abonnement mensuel d'un smartphone peut produire un revenu moyen par utilisateur de 70 dollars.

Dans ces conditions, les opérateurs ont un intérêt économique limité à desservir ce marché en utilisant leur architecture réseau et leur structure de coûts de fourniture de services traditionnelles.

Les caractéristiques uniques de l'IoT

De plus, l'IoT pose de nouveaux défis en termes de comportement du trafic, d'évolutivité des équipements, de sécurité, de facturation et de provisionnement. Les opérateurs de réseaux mobiles (MNO) doivent donc envisager de construire des réseaux IoT en superposition afin de relever ces défis. Ainsi, l'IoT génère des modèles de trafic extrêmement variés, propres à chaque application IoT. Cette caractéristique fait qu'une attention toute particulière doit être accordée à la planification de la capacité réseau, à l'équilibrage de charge et à la qualité de service. La nature imprévisible du trafic IoT, en particulier pendant les périodes de pointe, peut également avoir un impact négatif sur l'expérience des abonnés mobiles existants.

Qu’adviendrait-il si quelqu'un réussissait à accéder sans fil aux véhicules qui se trouvent sur la route ? Ou si quelqu'un parvenait à interférer avec des capteurs météorologiques pour simuler une urgence ?

L'IoT présente par ailleurs de nouvelles vulnérabilités avec des implications importantes en matière de sécurité et de protection de la vie privée. Qu’adviendrait-il si quelqu'un réussissait à accéder sans fil aux véhicules qui se trouvent sur la route ? Ou si quelqu'un parvenait à interférer avec des capteurs météorologiques pour simuler une urgence ? Ou encore à manipuler des données médicales ?

Le réseau d'un fournisseur IoT digne de ce nom doit être en mesure d'apporter une réponse à toutes ces problématiques. Mais comment les opérateurs de réseaux mobiles peuvent-ils justifier les investissements nécessaires pour les réseaux IoT, lorsque l'on sait qu'un équipement IoT génère en général moins d'un dollar de revenu par mois ?

Rentabiliser l'IoT

Pour rentabiliser l'IoT, les fournisseurs de services ne doivent pas se limiter aux simples services de connectivité et de transport. Une grande partie des chercheurs dans le domaine s'accordent à dire que les véritables opportunités de revenus de l'IoT pour les fournisseurs de services se situent au niveau des applications et des services à valeur ajoutée.

La monétisation des données représente une voie prometteuse. Pour réussir, les fournisseurs de services devront collecter, corréler, agréger et contextualiser les données issues du réseau, des équipements et des applications, puis les présenter à des plates-formes analytiques tierces ou directement aux consommateurs.

La valeur de l'IoT pour les opérateurs de réseaux mobiles réside principalement dans la gestion, l'analyse et l'utilisation des données générées. Il est donc intéressant pour les opérateurs de fournir une valeur ajoutée centrée sur les données plutôt que de simplement déplacer les données d'un point A à un point B. Le juste équilibre qui permettra aux opérateurs de se distinguer et de générer des revenus va au-delà du transport traditionnel de données.

Créer un réseau pour l'IoT

Bien évidemment, pour que l'IoT soit rentable, les opérateurs doivent contrôler leurs dépenses d'exploitation : la croissance extrêmement dynamique du nombre d'équipements connectés ne doit pas engendrer une augmentation démesurée des dépenses opérationnelles. Parallèlement, l'abondance d'équipements IoT introduit de nouvelles exigences en matière de provisionnement rapide, de capacité d'évolution et de sécurisation des données.

L'automatisation est le seul moyen de concilier des dépenses d'exploitation minimes avec le besoin croissant d'un provisionnement rapide et hautement évolutif.

Pour les opérateurs, la clé du problème consiste à maîtriser les ressources informatiques et réseau afin de répondre dynamiquement aux exigences des clients. Par exemple, un cloud Telco flexible permet de déplacer et de gérer les ressources de façon dynamique, que ces ressources se trouvent sur le terminal, chez le client, en périphérie opérateur ou dans le cloud.

L'automatisation est le seul moyen de concilier des dépenses d'exploitation minimes avec le besoin croissant d'un provisionnement rapide et hautement évolutif. Dans les réseaux de communications, cette démarche prend la forme d'une architecture SDN (Software-Defined Network) enrichie de la technologie NFV (Network Functions Virtualization).

Les produits SDN et NFV représentent la meilleure solution pour le provisionnement et la transformation rapides des services pour tous les réseaux. C'est encore plus vrai pour l'IoT. Les opérateurs ne peuvent pas exploiter un réseau IoT de façon efficace, et encore moins de façon rentable, sans utiliser une grande part d'automatisation et de virtualisation.

Les opérateurs réseau ont besoin d'un moyen simple et économique pour maîtriser la NFV afin de fournir de nouveaux services aux utilisateurs. Dans ce contexte, il est possible de construire un réseau IoT parallèle à l'aide d'un cœur de réseau Evolved Packet Core virtuel (vEPC), qui modifie sensiblement l'économie du réseau en utilisant l'automatisation et l'intelligence réseau pour optimiser l'efficacité de la diffusion des nouveaux services.

La sécurité, un avantage concurrentiel

Comme nous l'avons mentionné précédemment, les fournisseurs de services vont devoir relever les défis de sécurité spécifiques à l'IoT. Le paysage de sécurité de l'IoT ne doit toutefois pas être perçu uniquement comme un obstacle et une source de dépenses. On peut également le considérer comme une opportunité de générer des revenus.

La situation fait apparaître la nécessité d'avoir recours à un partenaire de sécurité fiable pour gérer la sécurité de l'IoT sur le réseau ou dans le cloud. Les opérateurs de réseaux mobiles sont d'excellents candidats pour jouer ce rôle.

Comment ? L'infrastructure de clé publique (PKI) utilisée par les VPN traditionnels consomme trop de puissance de traitement pour les équipements alimentés par batterie qui composent la majeure partie de l'IoT. En général, les développeurs d'applications IoT ne prennent pas en compte tous les aspects nécessaires à la sécurité dans leurs logiciels : authentification des points de terminaison, prévention du piratage et protection de l'intégrité des liens de communication.

La situation fait apparaître la nécessité d'avoir recours à un partenaire de sécurité fiable pour gérer la sécurité de l'IoT sur le réseau ou dans le cloud. Les opérateurs de réseaux mobiles sont d'excellents candidats pour jouer ce rôle. Ces opérateurs ont mis en place plusieurs systèmes de communication et de sécurité pour le trafic de données mobiles qui pourraient s'appliquer à l'IoT.

Nous faisons déjà confiance aux fournisseurs de services mobiles pour gérer les téléphones et les abonnés ainsi que pour sécuriser les connexions. Ce modèle de confiance de base pourrait être étendu à l'IoT. Les opérateurs pourraient alors fournir une gestion sécurisée du cycle de vie de l'IoT et protéger les entreprises et les développeurs d'applications IoT contre les menaces et les risques qui émergent dans le sillage de l'IoT. Parallèlement, la position des opérateurs de réseaux mobiles s'en trouverait renforcée grâce à des flux de revenus supplémentaires.

Une infrastructure réseau prête pour l'IoT

Chez Juniper, nous sommes enthousiastes à l'idée d'aider les opérateurs de réseaux mobiles à trouver la voie de la monétisation de l'IoT. Cela implique de mettre en œuvre des solutions sur mesure de bout en bout pour des marchés verticaux spécifiques et de monétiser les données, les analyses, la sécurité et les contrats de niveau de service (SLA). La réussite tient à la capacité à construire une plate-forme ouverte pour l'innovation de l'écosystème et à développer des partenariats complémentaires stratégiques.

Alors que de nombreux observateurs décrivent l'IoT comme une sorte de Far West, nous pensons qu'une telle opportunité ne se présente que rarement. Pour tirer parti de cette opportunité, il convient de faire preuve d'audace et d'innovation afin de redéfinir le marché.