Le Centre de recherche d'Asie étend sa présence au niveau mondial grâce à la connectivité haut débit

Les données sont en train de modifier la nature de la découverte scientifique. Les scientifiques des universités de Hong Kong sont les chefs de file de cette nouvelle ère de recherche numérique. Leur travail s'appuie sur l'accès et l'analyse de très grandes quantités de données, à Hong Kong mais également avec leurs pairs dans d'autres régions d'Asie, d'Amérique du Nord et en Europe. Le centre Joint Universities Computer Centre (JUCC) a créé une infrastructure s'appuyant sur Juniper pour assurer un échange d'informations haut débit avec les chercheurs du monde entier.

Présentation


Entreprise Joint Universities Computer Centre (JUCC)
Industrie Enseignement
Produits utilisés MX10003
Région APAC
Image du centre Joint Universities Computer Centre
«À l'ère du Big Data, toutes les disciplines de recherche utilisent désormais le calcul informatique. Un réseau d'éducation et de recherche haut-débit est indispensable pour la communauté. Grâce à Juniper, nous pouvons fournir une connectivité haut débit de manière très efficace.»
Samuel Kwan Président du Comité directeur du JUCC

Enjeux

La connectivité du réseau de recherche et d'enseignement est un élément crucial pour les chercheurs des universités publiques de Hong Kong. Les transferts de données qui durent des heures, voire des jours, ralentissent le progrès scientifique. L'espace et l'énergie sont précieux à Hong Kong. Le centre JUCC avait donc besoin d'une solution compacte pour fournir une connectivité haut débit, une haute densité et une grande efficacité énergétique.

Infrastructure Open Exchange mondiale, haute efficacité

Pour relier les chercheurs des universités de Hong Kong à leurs homologues à travers le monde, le JUCC a créé une infrastructure Open eXchange de 100 Gbit/s. Cette dernière est basée sur la plate-forme de routage universelle MX10003 de Juniper, à haute densité et à haute efficacité énergétique. La plate-forme MX10003 permet aux scientifiques d'effectuer davantage de recherches sur d'importants volumes de données dans un délai plus court qu'auparavant.

Résultats

Le système Open Exchange a permis aux scientifiques des universités publiques de Hong Kong de développer leurs capacités de recherche. En plus d'être économe en espace et en énergie, la nouvelle infrastructure de 100 Gbit/s :

  • Améliore la collaboration mondiale des chercheurs dans des domaines exploitant d'importants volumes de données, tels que la physique des hautes énergies, la génomique et la santé publique.
  • Offre aux chercheurs de Hong Kong un accès aux meilleurs supercalculateurs mondiaux.
  • Donne à des milliers de scientifiques les moyens de faire de nouvelles découvertes plus rapidement.