Communiqués de presse

2010

Navigation
Sécurité mobile : 81 % des utilisateurs de Smartphones et de tablettes PC se connectent au réseau de leur entreprise sans autorisation
Une étude internationale met en évidence des problèmes majeurs en termes de sécurité mobile : disparition des frontières entre usage personnel et professionnel, partage d’informations sensibles, absence de mot de passe

PARIS, le 27 octobre 2010 – Dans une étude mondiale publiée aujourd’hui, Juniper Networks (NYSE : JNPR) révèle que quatre personnes sur cinq évaluent la sécurité comme priorité principale ou élevée lors de l’achat ou de l’utilisation de Smartphones ou de tablettes PC. En outre, plus de la moitié des personnes interrogées s’inquiètent de la perte de leurs appareils mobiles, de la protection de leurs identités et de celles de leurs familles via les services de contrôle parental. Parallèlement, près de trois personnes interrogées sur quatre utilisent leurs terminaux mobiles pour partager ou accéder à des informations personnelles ou professionnelles sensibles.

L’étude, commissionnée par Juniper et menée par les cabinets KRC Research et Synovate, porte sur plus de 6 000 utilisateurs de Smartphones et de tablettes PC, dans 16 pays différents. Elle révèle le flou croissant des limites entre l’utilisation personnelle et professionnelle des appareils mobiles et souligne le besoin d’une sécurité mobile plus stricte et mieux intégrée. Près de 44 % des personnes interrogées utilisent leurs appareils à des fins personnelles et professionnelles, alors que moins de 4 % d’entre eux ne les utilisent que dans le cadre professionnel. Bien que les responsables informatiques pensent pouvoir tenir ces appareils à distance, près de 81 % des personnes interrogées admettent les utiliser pour accéder au réseau de leur employeur sans l’autorisation de celui-ci, et même sans qu’il en ait connaissance. 58 % d’entre eux le font quotidiennement.

« Les Smartphones et les tablettes PC représentent la nouvelle voie d’accès aux informations, applications et échanges commerciaux. Toutefois, ils ouvrent également la voie à de nouvelles menaces pour la sécurité »,déclare Mark Bauhaus, vice-président exécutif, division des technologies de la couche Service, Juniper Networks. « Heureusement, les utilisateurs sont aujourd’hui parfaitement conscients des problèmes engendrés en termes de sécurité, d’identité et de confidentialité. Le secteur doit à présent se renforcer et intégrer de facto la sécurité au sein de l’environnement mobile, et ne plus la considérer comme une option. »

L’identité, la confidentialité et les services de contrôle parental s’avèrent essentiels

Plus de 58 % des utilisateurs de Smartphones et de tablettes PC interrogés craignent la perte de leurs appareils, d’une part, mais également le fait de ne pas être en mesure de récupérer leurs données stockées sur ces derniers. Un nombre équivalent (64 %) indique s’inquiéter extrêmement ou fortement de la possibilité d’être victime d’une usurpation d’identité résultant de l’utilisation de leur appareil mobile. Les services de contrôle parental sont également jugés importants, 53 % des personnes interrogées les considèrent comme extrêmement ou très essentiels.

Ainsi 41 % des personnes interrogées affirment que le degré de sécurité constitue une « priorité principale» et 40 % d’entre elles « une priorité élevée » lorsqu’elles envisagent l’achat ou l’utilisation d’un Smartphone ou d’une tablette PC. Pourtant, l’étude révèle un fossé entre le degré de sécurité souhaité par les utilisateurs et celui qu’ils appliquent eux-mêmes : seuls 24 % des répondants modifient de manière régulière leurs paramètres de sécurité sur leurs appareils mobiles. 35 % n’effectuent ces modifications que lorsqu’elles s’avèrent nécessaires, 31 % ne les effectuent que rarement voire jamais et 10 % avouent ne pas maîtriser les paramètres de sécurité de leurs appareils mobiles. En outre, 14 % des personnes interrogées affirment que leur Smartphone ou leur tablette PC ne sont pas protégés par un mot de passe.

Voici quelques autres résultats de l’étude :

Plus de 76 % des utilisateurs interrogés utilisent leurs Smartphones ou tablettes PC pour accéder à des informations sensibles, personnelles ou professionnelles, parmi eux :

  • 51 % pour configurer ou modifier un mot de passe ;
  • 43 % pour accéder à des relevés bancaires ;
  • 30 % pour accéder à des factures;
  • 20 % pour partager des informations financières telles que les numéros de cartes de crédit ;
  • 18 % pour accéder aux données confidentielles de leur entreprise ;
  • 17 % pour accéder à des dossiers médicaux ;
  • 16 % pour partager des numéros de sécurité sociale.

- Sur les 16 pays sur lesquels porte l’étude, l’Inde (90%) enregistre la plus grande proportion d’utilisateurs soucieux de la sécurité mobile. Viennent ensuite le Brésil et la Russie (88%), l’Allemagne (86 %), puis la Chine et l’Italie (85 %). Les taux les plus bas restent élevés : Hong Kong (70%), Belgique et Pays-Bas (74% ensemble) et États-Unis et Japon (avec 74 % et 77 %).

- La frontière entre une utilisation du terminal mobile dans un cadre professionnel et personnel varie selon les régions et les pays. L’utilisation personnelle domine par exemple au Canada (72 % des personnes interrogées), au Japon (70 %), en France (67 %) et dans la plupart des autres pays. La Chine, la Russie et le Brésil constituent les exceptions majeures avec des taux respectifs de 75 %, 65 % et 61 % des répondants utilisant leurs appareils pour un usage mixte. La Belgique/les Pays-Bas révèlent le plus fort taux d’utilisation uniquement professionnelle avec 12 % des personnes interrogées.

- Les réponses varient plus nettement sur la question de l’accès aux réseaux professionnels sans l’autorisation de l’employeur voire à son insu. Les utilisateurs de Smartphones et de tablettes PC sont les plus prudents, seuls 52 % d’entre-eux admettent y accéder sans autorisation. Le Brésil, la Russie, le Japon et l’Italie sont les plus provocateurs, avec respectivement 94 %, 93 %, 90 % et 90 % de répondants qui admettent accéder aux réseaux professionnels sans autorisation.

- Exception faite des États-Unis, où 25 % des personnes interrogées indiquent ne pas posséder de protection par mot de passe, les niveaux de protection par mot de passe s’avèrent relativement uniformes selon les pays, avec seulement de 10 % à 20 % des répondants affirmant ne pas en utiliser.

- Les niveaux de préoccupation à l’encontre de menaces spécifiques s’avèrent également équivalents, à l’exception de l’Inde et du Brésil où les inquiétudes concernant la perte de données/de téléphone (84% en Inde et 75 % au Brésil), les services de contrôle parental (77% en Inde, 72 % au Brésil) et l’usurpation d’identité (87% en Inde, 82 % au Brésil) se situent bien au-dessus de la moyenne. La Russie et Singapour montrent également des taux nettement supérieurs, avec respectivement 68 % et 79% des personnes interrogées préoccupées par la perte de données/de téléphone et 82 % pour chacun par l’usurpation d’identité (bien que leurs taux de préoccupation quant aux services de contrôle parental soient légèrement supérieurs à la normale : seulement 55 % en Russie, et 47% à Singapour).

- Les personnes interrogées aux États-Unis se situent parmi les moins inquiètes, avec seulement 43 % d’entre-elles préoccupées par la perte de téléphone/données, 43 % par les services de contrôle parental et 46 % par l’usurpation d’identité. La Belgique/les Pays-Bas sont les moins préoccupés par la perte de téléphone/données, avec seulement 41 %. Le Japon constitue le pays le moins préoccupé par la menace touchant les services de contrôle parental, avec 40 % des répondants.

Cette étude a été menée par téléphone et en ligne au cours du mois d’octobre 2010 auprès de plus de 6000 utilisateurs de Smartphones et de tablettes PC à travers un panel de 16 000 consommateurs dans 16 pays dont les États-Unis, le Canada, le Brésil, le Royaume-Uni, le France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique, la Russie, la Chine, l’Inde, l’Australie, Hong Kong, Singapour et le Japon. Elle a été réalisée par les cabinets KRC Research et Synovate pour le compte de Juniper Networks.

À propos de Juniper Networks

Juniper Networks révolutionne l'usage et le modèle économique du réseau. Nos solutions innovantes en matière d'équipement, de logiciel et de composants interconnectent la totalité du réseau : les équipements distants aux centres de données, et les utilisateurs au cloud computing.

Avec des clients et des partenaires partout dans le monde, Juniper Networks a enregistré en 2009 un chiffre d'affaires de plus de 3 milliards de dollars.

Pour plus d'informations: www.juniper.net