Entre espoir et chance

Les salariés bénévoles de Juniper travaillent pour améliorer le niveau de vie des villages ruraux.

Lorsque les membres de l'équipe de Juniper India ont entrepris d'aider un village local à rejoindre l'Inde numérique, ils ont vite compris que transformer des vies représente bien plus que construire un réseau.

Le premier ministre indien Narendra Modi a lancé un appel aux chefs d'entreprise pour qu'ils travaillent avec les villages les plus pauvres du pays afin d'améliorer le niveau de vie de leurs habitants et de leur faciliter l'accès à la formation et à la technologie. « Nous avons la responsabilité de bâtir un futur de paix, de stabilité et de prospérité dans cette région », a déclaré M. Modi lors d'un discours prononcé en 2015 dans la Silicon Valley.

Répondant à cet appel, les salariés du Centre d'excellence indien de Juniper ont considéré qu'ils étaient au premier plan pour aider leurs voisins. « À la fin de la journée, il est important d'avoir contribué à apporter un changement durable », explique Pallavi Mahajan, ancien directeur de l'ingénierie logicielle chez Juniper. Aidés des ONG, Pallavi et ses collègues ont constitué une équipe de bénévoles Juniper et commencé à évaluer les besoins des villages ruraux d'Orohalli, près du quartier de Bangalore, Hoskote.

En s'appuyant sur l'expertise de Juniper en matière de réseau, il aurait pu être facile d'utiliser la technologie pour connecter les habitants des villages aux écoles, aux structures de soin et au reste du monde. Mais les défis quotidiens auxquels devaient faire face les habitants d'Orohalli étaient beaucoup plus basiques et urgents que d'accéder au réseau.

En effet, les villages n'avaient ni accès à l'eau courante, ni même à l'électricité. Les structures de soins à destination des enfants et des femmes enceintes étaient rares, et nécessitaient souvent de parcourir de longs kilomètres à pied. Pour les familles désireuses d'envoyer leurs enfants dans des écoles dotées d'installations informatiques, la distance et le prix étaient prohibitifs.

Travaillant en étroite collaboration avec le conseil du village, appelé le Panchayat, les bénévoles Juniper ont réussi à tisser des liens forts avec les habitants d'Orohalli. Pour ces villages, les objectifs recoupaient quatre priorités : la formation, la santé, la création d'emploi et pour finir la connectivité réseau pour relier tous ces domaines.

« Nous avançons par petits pas », explique M. Mahajan. « Nous travaillons à rendre l'eau potable, à assurer l'éducation des enfants pour qu'ils ne renoncent pas et à renforcer l'hygiène des nourrissons et des femmes enceintes ». L'un de nos autres objectifs est de fournir des sources d'électricité renouvelables, par exemple en récupérant les eaux de pluie et en exploitant l'énergie solaire. L'élimination des déchets est également essentielle.

« Le fait de traiter en priorité ces problèmes contribue à rendre le village plus autonome », explique M. Mahajan. « La technologie réseau arrivera l'an prochain. » Dans cinq ans, l'équipe Juniper espère que les villages d'Orohalli seront autosuffisants en termes d'économie, de formation et de santé, et que les enfants bénéficieront d'un avenir prometteur, en tant que citoyens connectés de l'Inde numérique.