Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Configuration LSP point à multipoint

Présentation des LSP point à multipoint

Point-to-multipoint MPLS LSP est un LSP avec une source unique et plusieurs destinations. En profitant de la capacité de réplication de paquets MPLS du réseau, les LSP point-à-multipoint évitent la réplication de paquets inutile au niveau du routeur d’entrée. La réplication de paquets n’est en vigueur que lorsque les paquets sont transmis à deux destinations ou plus différentes nécessitant différents chemins réseau.

Ce processus est illustré dans Figure 1 . Le routeur PE1 est configuré avec un LSP point-multipoint vers les routeurs PE2, PE3 et PE4. Lorsque le routeur PE1 envoie un paquet sur le LSP point-multipoint aux routeurs P1 et P2, le routeur P1 réplique le paquet et le envoie aux routeurs PE2 et PE3. Le routeur P2 envoie le paquet au routeur PE4.

Cette fonctionnalité est décrite en détail dans les ébauches d’Internet draft-garwa-mpls-p2mp-te-02.txt (expiré en février 2004), Establishing Point to Multipoint MPLS TE LSP, draft-ietf-mpls-rsvp-te-p2mp-02.txt, Extensions aux techniques RSVP-TE (Resource Reservation Protocol-Traffic Engineering)pour les chemins de commutage d’étiquettes (LSP) point-multipoint TE et RFC 6388, extensions de protocole de distribution d’étiquettes pour chemins de commutage d’étiquettes point à multipoint et multipoint (seuls les LSP point à multipoint sont pris en charge).

Figure 1 : LSP point à multipointLSP point à multipoint

Voici quelques-unes des propriétés des LSP point à multipoint:

  • Un LSP point-à-multipoint vous permet d’utiliser MPLS pour la distribution des données point à multipoint. Cette fonctionnalité est similaire à celle fournie par le multicast IP.

  • Vous pouvez ajouter et supprimer des LSP de filiale d’un LSP point-multipoint principal sans perturber le trafic. Les parties non affectées du LSP point-multipoint continuent de fonctionner normalement.

  • Vous pouvez configurer un nœud comme routeur de transit et de sortie pour différents LSP de filiales d’un même LSP point à multipoint.

  • Vous pouvez activer la protection des liaisons sur un LSP point-multipoint. La protection des liaisons peut fournir un LSP de dérivation pour chacun des LSP de filiale qui font le LSP point-à-multipoint. En cas de panne d’un des chemins principaux, le trafic peut être rapidement commuté vers la dérivation.

  • Vous pouvez configurer les LSP de filiale de façon statique, dynamique ou en tant que combinaison de LSP statiques et dynamiques.

  • Vous pouvez activer un basculement de moteur de routage (GRES) et un redémarrage graceful pour les LSP point à multipoint aux routeurs d’entrée et de sortie. Les LSP point à multipoint doivent être configurés à l’aide de routes statiques ou de circuits cross-connect (CCC). Grâce au greS et au redémarrage normal, le trafic peut être redémarré au niveau du moteur de transfert de paquets en fonction de l’ancien état pendant la récupération du plan de contrôle. Parité de fonctionnalités pour GRES et redémarrage graceful pour MPLS LSP point-à-multipoint sur la puce Junos Trio est prise en charge dans Junos OS Releases 11.1R2, 11.2R2 et 11.4.

Understanding Point-to-Multipoint LSP (Point-to-Multipoint LSP)

Un LSP (label-to-multipoint MPLS label-switched path) est un LSP à signaux LDP ou RSVP avec une source unique et plusieurs destinations. En profitant de la capacité de réplication de paquets MPLS du réseau, les LSP point-à-multipoint évitent la réplication de paquets inutile au niveau du routeur entrant (entrant). La réplication de paquets n’est en vigueur que lorsque les paquets sont transmis à deux destinations ou plus différentes nécessitant différents chemins réseau.

Ce processus est illustré dans Figure 2 . L’équipement PE1 est configuré avec un LSP point-à-multipoint pour les routeurs PE2, PE3 et PE4. Lorsque l’équipement PE1 envoie un paquet sur le LSP point-multipoint aux routeurs P1 et P2, l’équipement P1 réplique le paquet et le envoie aux routeurs PE2 et PE3. L’équipement P2 envoie le paquet à l’équipement PE4.

Figure 2 : LSP point à multipointLSP point à multipoint

Voici quelques-unes des propriétés des LSP point à multipoint:

  • Un LSP point à multipoint vous permet d’utiliser MPLS distribution des données point à multipoint. Cette fonctionnalité est similaire à celle fournie par le multicast IP.

  • Vous pouvez ajouter et supprimer des LSP de filiale d’un LSP point-multipoint principal sans perturber le trafic. Les parties non affectées du LSP point-multipoint continuent de fonctionner normalement.

  • Vous pouvez configurer un nœud comme routeur de transit et sortant (sortant) pour différents LSP de filiales d’un même LSP point à multipoint.

  • Vous pouvez activer la protection des liaisons sur un LSP point-multipoint. La protection des liaisons peut fournir un LSP de dérivation pour chacun des LSP de filiale qui font le LSP point-à-multipoint. En cas de panne d’un chemin principal, le trafic peut être rapidement commuté vers la dérivation.

  • Vous pouvez configurer les sous-chemins de façon statique ou dynamique.

  • Vous pouvez activer un redémarrage graceful sur les LSP point à multipoint.

Présentation de la configuration LSP point à multipoint

Pour configurer un LSP point-multipoint:

  1. Configurez le LSP principal à partir du routeur d’entrée et des LSP de filiale qui transportent le trafic vers les routeurs de sortie.
  2. Indiquez un nom de chemin sur le LSP principal et ce même nom de chemin sur chaque LSP de filiale.
Remarque :

Par défaut, les LSP de filiale sont signalés de manière dynamique par le moyen de CSPF (Constrained Shortest Path First) et ne nécessitent aucune configuration. Vous pouvez également configurer les LSP de filiale en tant que chemins statiques.

Exemple: Configuration d’un ensemble de chemins pour créer un LSP point à multipoint signalé par RSVP

Cet exemple montre comment configurer un ensemble de chemins pour créer un chemin de commuté d’étiquettes (LSP) point-multipoint avec signalisation RSVP.

Conditions préalables

Dans cet exemple, aucune configuration particulière au-delà de l’initialisation de l’équipement n’est requise.

Présentation

Dans cet exemple, plusieurs équipements de routage servent de points de transit, de filiales et de branches d’un même LSP point à multipoint. En périphérie du fournisseur (PE), l’équipement PE1 est le nœud d’entrée. Les branches s’viennent du PE1 au PE2, du PE1 au PE3 et du PE1 au PE4. Routes statiques unicast sur le nœud d’entrée (PE1) vers les nœuds de sortie.

Cet exemple illustre également des routes statiques avec un saut suivant (point-to-multipoint LSP) en utilisant p2mp-lsp-next-hop l’énoncé. Cela est utile lors de l’implémentation d’un forwarding basé sur des filtres.

Remarque :

Une autre option consiste à utiliser l’instruction pour configurer un LSP point-à-point régulier afin d’être lsp-next-hop le saut suivant. Même si ce n’est pas indiqué dans cet exemple, vous pouvez attribuer éventuellement une préférence et une mesure indépendantes au saut suivant.

Schéma de topologie

Figure 3 montre la topologie utilisée dans cet exemple.

Figure 3 : LSP point à multipoint à signalisation RSVPLSP point à multipoint à signalisation RSVP

Configuration

CLI configuration rapide

Pour configurer rapidement cet exemple, copiez les commandes suivantes, collez-les dans un fichier texte, supprimez les interruptions de ligne, modifiez tous les détails nécessaires pour correspondre à votre configuration réseau, puis copiez/collez les commandes dans le CLI au niveau de la [edit] hiérarchie.

Équipement PE1

Équipement CE1

Équipement CE2

Équipement CE3

Équipement CE4

Configuration du routeur de commutation d’étiquettes (LSR) (équipement PE1)

Procédure étape par étape

Pour configurer l’équipement PE1:

  1. Configurez les interfaces, l’encapsulation d’interfaces et les familles de protocoles.

  2. Activez RSVP, MPLS et OSPF sur les interfaces.

  3. Configurez les MPLS LSP point à multipoint.

  4. (Facultatif) Activez la protection des liaisons sur les LSP.

    La protection des liaisons permet de s’assurer que le trafic envoyé par une interface spécifique à un routeur voisin peut continuer à atteindre le routeur en cas de problème de cette interface.

  5. Activez MPLS des ingénieries de trafic pour les OSPF.

    D’où l’installation des routes d’entrée dans la table de routage inet.0. Par défaut, MPLS des techniques du trafic pour BGP uniquement. Vous devez activer l’aspects techniques du trafic MPLS uniquement sur les LSR l’entrée.

  6. Activez les ingénieries de trafic pour les OSPF.

    C’est pourquoi l’algorithme SPF (Short-Path First) prend en compte les LSP configurés dans MPLS.

  7. Configurez l’ID du routeur.

  8. Configurez les routes statiques unicast IP avec le nom LSP point-multipoint comme saut suivant pour chaque route.

  9. Si vous avez terminé la configuration de l’équipement, commit the configuration.

Configuration des LSR de transit et de sortie (Équipements P2, P3, P4, PE2, PE3 et PE4)

Procédure étape par étape

Pour configurer les LSR de transit et de sortie:

  1. Configurez les interfaces, l’encapsulation d’interfaces et les familles de protocoles.

  2. Activez RSVP, MPLS et OSPF sur les interfaces.

  3. Activez les ingénieries de trafic pour les OSPF.

    C’est pourquoi l’algorithme SPF (Short-Path First) prend en compte les LSP configurés dans MPLS.

  4. Configurez les ID du routeur.

  5. Si la configuration des équipements a été effectuée, commit the configuration.

Résultats

Depuis le mode de configuration, confirmez votre configuration en entrant les show interfacesshow protocols commandes et les . show routing-options Si la sortie n’affiche pas la configuration prévue, répétez les instructions de cet exemple pour corriger la configuration.

Équipement PE1

Équipement P2

Équipement P3

Équipement P4

Équipement PE2

Équipement PE3

Équipement PE4

Configuration de l’équipement CE1

Procédure étape par étape

Pour configurer l’équipement CE1:

  1. Configurez une interface pour l’équipement PE1.

  2. Configurez des routes statiques entre l’équipement CE1 et les trois autres réseaux clients, avec l’équipement PE1 comme saut suivant.

  3. Si vous avez terminé la configuration de l’équipement, commit the configuration.

Résultats

À partir du mode de configuration, confirmez votre configuration en entrant show interfaces les commandes et les show routing-options commandes. Si la sortie n’affiche pas la configuration prévue, répétez les instructions de cet exemple pour corriger la configuration.

Configuration de l’équipement CE2

Procédure étape par étape

Pour configurer l’équipement CE2:

  1. Configurez une interface pour l’équipement PE2.

  2. Configurez un routeur statique de l’équipement CE2 au CE1, avec l’équipement PE2 comme saut suivant.

  3. Si vous avez terminé la configuration de l’équipement, commit the configuration.

Résultats

À partir du mode de configuration, confirmez votre configuration en entrant show interfaces les commandes et les show routing-options commandes. Si la sortie n’affiche pas la configuration prévue, répétez les instructions de cet exemple pour corriger la configuration.

Configuration de l’équipement CE3

Procédure étape par étape

Pour configurer l’équipement CE3:

  1. Configurez une interface pour l’équipement PE3.

  2. Configurez un routeur statique de l’équipement CE3 au CE1, avec l’équipement PE3 comme saut suivant.

  3. Si vous avez terminé la configuration de l’équipement, commit the configuration.

Résultats

À partir du mode de configuration, confirmez votre configuration en entrant show interfaces les commandes et les show routing-options commandes. Si la sortie n’affiche pas la configuration prévue, répétez les instructions de cet exemple pour corriger la configuration.

Configuration de l’équipement CE4

Procédure étape par étape

Pour configurer l’équipement CE4:

  1. Configurez une interface pour l’équipement PE4.

  2. Configurez un routeur statique de l’équipement CE4 au CE1, avec l’équipement PE4 comme saut suivant.

  3. Si vous avez terminé la configuration de l’équipement, commit the configuration.

Résultats

À partir du mode de configuration, confirmez votre configuration en entrant show interfaces les commandes et les show routing-options commandes. Si la sortie n’affiche pas la configuration prévue, répétez les instructions de cet exemple pour corriger la configuration.

Vérification

Vérifier que la configuration fonctionne correctement.

Vérification de la connectivité

But

Assurez-vous que les équipements peuvent s’envoyer des pings entre eux.

Action

Exécutez ping la commande du CE1 à l’interface du CE2 qui se connecte au PE2.

Exécutez ping la commande depuis le CE1 vers l’interface du CE3 qui se connecte au PE3.

Exécutez ping la commande du CE1 à l’interface du CE4 qui se connecte au PE4.

Vérification de l’état du LSP point à multipoint

But

Assurez-vous que les LSR d’entrée, de transit et de sortie sont en état de haut.

Action

Exécutez show mpls lsp p2mp la commande sur tous les LSR. Seules les entrées LSR sont présentées ici.

Vérification de la table de forwarding

But

Assurez-vous que les routes sont définies comme prévu en exécutant la show route forwarding-table commande. Seules les routes vers les réseaux clients distants sont présentées ici.

Action

Configuration des LSP principaux et des filiales pour les LSP point à multipoint

Un chemin de commut MPLS point à multipoint (LSP) est un LSP RSVP avec plusieurs destinations. En profitant de la capacité de réplication de paquets MPLS du réseau, les LSP point-à-multipoint évitent la réplication de paquets inutile au niveau du routeur d’entrée. Pour plus d’informations sur les LSP point à multipoint, consultez la présentation des LSP point à multipoint.

Pour configurer un LSP point à multipoint, vous devez configurer le LSP principal depuis le routeur d’entrée et les LSP de filiale qui transportent le trafic vers les routeurs de sortie, comme décrit dans les sections suivantes:

Configuration du LSP principal point à multipoint

Un LSP point à multipoint doit être configuré avec un LSP principal point à multipoint pour transporter le trafic depuis le routeur d’entrée. La configuration du LSP point-multipoint principal est similaire à un LSP à signalisation. Pour plus d’informations, consultez configuring the Ingress Router for MPLS-Signaled LSP. En plus de la configuration LSP classique, vous devez spécifier un nom de chemin pour le LSP point-multipoint principal en incluant p2mp l’instruction:

Vous pouvez inclure cet énoncé aux niveaux hiérarchiques suivants:

Vous pouvez activer le timer d’optimisation pour les LSP point à multipoint. Voir l’optimisation des LSP signalés pour plus d’informations.

Configuration d’un LSP de filiale pour les LSP point à multipoint

Le LSP point-multipoint principal envoie du trafic à deux LSP de filiales ou plus, et le transport de ce trafic vers chacun des routeurs PE (egress provider edge). Dans la configuration de chacun de ces LSP de filiale, le nom de chemin LSP point-multipoint que vous spécifiez doit être identique au nom du chemin configuré pour le LSP point-multipoint principal. Pour plus Configuration du LSP principal point à multipoint d’informations, consultez la suite.

Pour associer un LSP de filiale au LSP point-à-multipoint principal, spécifiez le nom du LSP point-multipoint en incluant p2mp l’instruction:

Vous pouvez inclure cet énoncé aux niveaux hiérarchiques suivants:

  • [edit protocols mpls label-switched-path lsp-name]

  • [edit logical-systems logical-system-name protocols mpls label-switched-path lsp-name]

    Remarque :

    Toute modification de l’un des LSP des filiales d’un LSP point-à-multipoint, que ce soit en raison d’une action de l’utilisateur ou d’un ajustement automatique du routeur, permet de déterminer les LSP principaux et les points de contrôle de filiale. Le nouveau LSP point-multipoint est signalé en premier avant que l’ancien chemin ne soit retiré.

Les sections suivantes décrivent comment configurer le LSP de filiale en tant que chemin signalé de manière dynamique à l’aide de CSPF (Constrained Shortest Path First), comme chemin statique ou en tant que combinaison de chemins dynamiques et statiques:

Configuration du LSP de filiale en tant que chemin dynamique

Par défaut, le LSP de filiale pour un LSP point-multipoint est signalé de manière dynamique à l’aide de CSPF et ne nécessite aucune configuration.

Lorsqu’un LSP point-à-multipoint est modifié, soit par l’ajout ou la suppression de nouvelles destinations, soit par le recalcul du chemin vers les destinations existantes, certains points de l’arborescence peuvent recevoir des données provenant de plusieurs interfaces entrantes. Cela peut se produire dans les conditions suivantes:

  • Certains LSP de filiale vers des destinations sont configurés de façon statique et peuvent se croiser avec des chemins calculés de façon statique ou dynamique vers d’autres destinations.

  • Lorsqu’un chemin calculé de manière dynamique pour un LSP de filiale entraîne une modification de l’interface entrante pour l’un des nodes du réseau, l’ancien chemin n’est pas immédiatement en panne après que le nouveau a été signalé. Ainsi, toutes les données en transit s’appuyant sur l’ancien chemin peuvent atteindre leur destination. Toutefois, le trafic réseau peut potentiellement utiliser l’un ou l’autre des chemins pour atteindre sa destination.

  • Un routeur défaillon à l’entrée calcule les chemins vers deux destinations de filiales différentes. Ainsi, une interface entrante différente est choisie pour ces LSP de filiale sur un nœud de routeur commun à ces LSP de filiale.

Configuration du LSP de filiale en tant que chemin statique

Vous pouvez configurer le LSP de filiale pour un LSP point-multipoint en tant que chemin statique. Pour plus d’informations, consultez la configuration des LSP statiques.

Configuration des LSP inter-domaines point à multipoint

Un LSP P2MP inter-domaine est un LSP P2MP qui possède un ou plusieurs sous-LSP (filiales) qui s’étendent à plusieurs domaines d’un réseau. Parmi ces domaines, citons par exemple IGP zones d’accès et les systèmes autonomes. Un sous-LSP d’un LSP P2MP inter-domaine peut être intra-zone, inter-zone ou entre AS, en fonction de l’emplacement du nœud de sortie (leaf) par rapport au nœud d’entrée (source).

Au niveau du nœud d’entrée, un nom est attribué au P2MP LSP inter-domaine et partagé par tous les sous-LSP composants. Chaque sous-LSP est configuré séparément, avec son propre nœud de sortie et, en option, un chemin explicite. L’emplacement du nœud de sortie du sous-LSP en rapport avec le nœud d’entrée détermine si le sous-LSP est intra-zone, inter-zone ou entre AS.

Les LSP P2MP inter-domaines peuvent être utilisés pour transporter le trafic des applications suivantes dans un réseau multi-zone ou multi-AS réseau:

  • Diffusion de couche 2 et multicast sur MPLS

  • Vpn virtuels/BGP/MPLS couche 3

  • VPLS

Sur chaque nœud limite de domaine (ABR ou ASBR) le long du chemin du LSP P2MP, l’instruction doit être configurée au niveau de la hiérarchie afin que CSPF puisse étendre un ERO en sauts lâches (qui est généralement la première entrée de la liste ERO transportée par le message du chemin expand-loose-hop RSVP) vers le nœud de sortie ou le nœud limite du domaine [edit protocols mpls] suivant.

Calcul de chemin CSPF pour LSP P2MP entre domaines:

  • Le calcul de chemin CSPF est pris en charge sur chaque sous-LSP pour les LSP P2MP entre domaines. Un sous-LSP peut être intra-zone, inter-zone ou entre plusieurs AS. CSPF traite un LSP entre zone AS un sous-LSP de la même manière qu’un LSP P2P entre domaines.

  • Sur un nœud d’entrée ou un nœud limite de domaine (ABR ou ASBR), CSPF peut réaliser une extension ERO (Explicit Route Object) par requête RSVP. La destination à la demande peut être un nœud de sortie ou un ERO de sauts lâches reçu. Si la destination réside dans un domaine voisin à quoi le nœud est connecté, le CSPF génère soit une séquence d’ERO de saut strict vers celle-ci, soit une séquence d’ERO de saut strict vers un autre nœud limite du domaine qui peut atteindre sa destination.

  • Si RSVP ne signale pas un chemin via un nœud Bounday de domaine précédemment sélectionné, RSVP tente de signaler un chemin via d’autres nœuds limites de domaine disponibles de façon round-robin.

  • Lorsqu’un sous-LSP est ajouté ou retiré vers ou en provenance d’un LSP P2MP inter-domaine, ce qui permet de fusionner son chemin (filiale) ou de l’y ajouter ou de l’y ajouter, les chemins pris par les autres sous-LSP doivent éviter toute perturbation du trafic sur ces sous-LSP.

Pour le déploiement de LSP P2MP inter-domaines sur votre réseau, n’ignorez pas ce qui suit:

  • La re-optimisation périodique des chemins est prise en charge pour les LSP P2MP inter-domaines sur les nodes d’entrée. Il peut être allumé pour un LSP P2MP entre domaines en configurant l’instruction au niveau de la hiérarchie, avec le même intervalle pour chaque optimize-timer[edit protocols mpls label-switched-path lsp-name] sous-LSP.

  • Seules les LSP P2MP inter-domaines sont pris en charge par la protection des liaisons. Pour l’activer pour un LSP P2MP entre domaines, la protection des liaisons doit être configurée pour tous les sous-LSP et sur toutes les interfaces RSVP que le P2MP LSP peut traverser.

  • Seules OSPF zones sont prise en charge pour les LSP P2MP inter-domaines. IS-IS niveaux de travail ne sont pas pris en charge.

Configuration de redémarrage graceful pour les LSP point à multipoint

Vous pouvez configurer le redémarrage graceful sur les LSP point à multipoint. Le redémarrage rapide permet à un routeur de redémarrer son routeur pour informer ses voisins adjacents de sa condition. Le routeur de redémarrage demande un délai de grâce au voisin ou à l’pair, qui peut ensuite coopérer avec le routeur de redémarrage. Le routeur de redémarrage peut toujours MPLS trafic pendant la période de redémarrage ; la convergence du réseau n’est pas perturbée. Le redémarrage n’est pas apparenté au reste du réseau et le routeur de redémarrage n’est pas retiré de la topologie réseau. Le redémarrage graceful du RSVP peut être activé à la fois sur les routeurs de transit et les routeurs d’entrée.

Pour permettre le redémarrage normal d’un routeur qui gère le trafic LSP point à multipoint, indiquez graceful-restart l’instruction suivante:

Vous pouvez inclure cet énoncé aux niveaux hiérarchiques suivants:

  • [edit routing-options]

  • [edit logical-systems logical-system-name routing-options]

La configuration de redémarrage graceful pour les LSP point à multipoint est identique à celle des LSP point à point. Pour plus d’informations sur la configuration d’un redémarrage graceful, consultez la fonction Configuring RSVP Graceful Restart.

Configuration d’une stratégie de contrôle RPF multicast pour les LSP point à multipoint

Vous pouvez contrôler si une vérification rPF (reverse path forwarding) est effectuée pour une entrée source et de groupe avant d’installer une route dans le cache de forwarding multicast. Il est ainsi possible d’utiliser des LSP point à multipoint pour distribuer le trafic multicast vers des îles PIM situées en aval depuis les routeurs de sortie des LSP point à multipoint.

En configurant l’instruction, vous pouvez désactiver les contrôles RPF pour rpf-check-policy une paire source/groupe. En général, vous configurez cette instruction sur les routeurs de sortie d’un LSP point-multipoint, car l’interface qui reçoit le trafic multicast sur un routeur de sortie LSP point à multipoint peut ne pas toujours être l’interface RPF.

Vous pouvez également configurer une stratégie de routage pour agir sur une paire source/groupe. Cette stratégie se comporte comme une stratégie d’importation. Ainsi, si un terme d’une stratégie correspond aux données d’entrée, l’action de la stratégie par défaut est « acceptée ». Une action de stratégie acceptée permet des vérifications RPF. Une action de refus de stratégie (appliquée à toutes les paires source et de groupe non acceptées) désactive les contrôles RPF de la paire.

Pour configurer une stratégie de contrôle RPF multicast pour un LSP point-multipoint, spécifiez la stratégie de vérification RPF à l’aide de rpf-check-policy l’instruction:

Vous pouvez inclure cet énoncé aux niveaux hiérarchiques suivants:

  • [edit routing-options multicast]

  • [edit logical-systems logical-system-name routing-options multicast]

Vous devez également configurer une stratégie pour la vérification RPF multicast. Vous configurez les stratégies au [edit policy-options] niveau hiérarchique. Pour plus d’informations, consultez le Guide de l’utilisateur des stratégies de routage, des filtres de pare-feu et des policeurs de trafic.

Remarque :

Lorsque vous configurez l’instruction, l’Junos OS ne peut pas effectuer de vérifications RPF sur le trafic entrant et ne peut donc pas détecter le trafic arrivant rpf-check-policy sur la mauvaise interface. Cela peut entraîner la formation de boucles de routage.

Exemple: Configuration de la stratégie de contrôle RPF multicast pour un LSP point-à-multipoint

Configurer une stratégie pour s’assurer qu’une vérification RPF n’est pas effectuée pour les sources avec préfixe ou plus appartenant à des groupes ayant un 128.83/16 préfixe 228/8 d’au plus longue durée:

Configuration de la redondance du routeur PE d’entrée pour les LSP point à multipoint

Vous pouvez configurer un ou plusieurs routeurs PE dans un groupe de routeurs PE de secours pour permettre la redondance du routeur PE d’entrée. Pour ce faire, vous configurez les adresses IP des routeurs PE de secours (au moins un routeur PE de secours est requis) et l’adresse IP locale utilisée par le routeur PE local.

Vous devez également configurer un maillage complet de LSP point à point entre les routeurs PE principaux et de secours. Vous devez également configurer le BFD sur ces LSP. Voir Configuring BFD for RSVP-Signaled LSP et Configuring BFD for LDP LSP for more information.

Pour configurer la redondance du routeur PE d’entrée pour les LSP point à multipoint, inclure backup-pe-group l’instruction:

Pour obtenir la liste des niveaux de hiérarchie au sein des lesquels vous pouvez inclure ces instructions, consultez les sections de synthèse de l’énoncé pour ces instructions.

Une fois que vous avez configuré le groupe de sauvegarde de redondance du routeur PE d’entrée, vous devez également appliquer le groupe à une route statique sur le routeur PE. Cela garantit que la route statique est active (installée dans la table de forwarding) lorsque le routeur PE local est le routeur désigné pour le groupe PE de secours. Vous ne pouvez associer qu’un groupe de routeurs PE de secours à une route statique qui dispose également de p2mp-lsp-next-hop l’instruction configurée. Pour plus d’informations, consultez la section Configuring Static Unicast Routes for Point-to-Multipoint LSP.

Permettre aux LSP point à point de surveiller les routeurs PE de sortie

La configuration d’un LSP avec l’instruction lui permet de surveiller l’état du routeur PE auquel il associate-backup-pe-groups est configuré. Vous pouvez configurer plusieurs groupes de routeurs PE de secours à l’aide de l’adresse du même routeur. Une défaillance de ce LSP indique à tous les groupes de routeurs PE de secours que le routeur PE de destination est en panne. associate-backup-pe-groupsL’énoncé n’est pas lié à un groupe de routeurs PE de secours. Elle s’applique à tous les groupes qui s’intéressent au statut du LSP à cette adresse.

Pour permettre à un LSP de surveiller l’état du routeur PE de sortie, indiquez associate-backup-pe-groups l’instruction suivante:

Cette instruction peut être configurée aux niveaux hiérarchiques suivants:

Si vous configurez l’instruction, vous devez associate-backup-pe-groups configurer BFD pour le LSP point à point. Pour savoir comment configurer BFD pour un LSP, consultez configuring BFD pour MPLS IPv4 LSP et Configuring BFD for LDP LSP.

Vous devez également configurer un maillage complet de LSP point à point entre les routeurs PE du groupe de routeurs PE de secours. Un maillage complet est requis afin que chaque routeur PE du groupe puisse déterminer de manière indépendante l’état des autres routeurs PE, ce qui permet à chaque routeur de déterminer de manière indépendante quel routeur PE est actuellement le routeur désigné pour le groupe de routeurs PE de secours.

Si vous configurez plusieurs LSP avec l’instruction d’utiliser le même routeur PE de destination, le premier LSP configuré est utilisé pour surveiller l’état de la passation vers ce associate-backup-pe-groups routeur PE. Si vous configurez plusieurs LSP vers la même destination, assurez-vous de configurer des paramètres similaires pour les LSP. Dans ce scénario de configuration, une notification de défaillance peut être déclenchée même si le routeur PE distant est toujours en place.

Préservation de fonctionnement de LSP point à multipoint avec différentes Junos OS et de sorties

Dans Junos OS version 9.1 et antérieure, les messages resv qui incluent l’objet de S2L_SUB_LSP sont rejetés par défaut. Dans Junos OS version 9.2 et ultérieure, ces messages sont acceptés par défaut. Pour garantir le bon fonctionnement des LSP point à multipoint dans un réseau comprenant des équipements exécutant Junos OS Version 9.1 et des équipements existants et exécutant Junos 9.2 et version ultérieure, vous devez inclure l’instruction dans la configuration des équipements exécutant no-p2mp-sublsp Junos 9.2 et version ultérieure:

Vous pouvez inclure cet énoncé aux niveaux hiérarchiques suivants:

  • [edit protocols rsvp]

  • [edit logical-systems logical-system-name protocols rsvp]

Re-merge Behavior on Point-to-Multipoint LSP Présentation

Cette section présente les avantages et la présentation du contrôle du comportement de nouvelle fusion sur les LSP P2MP (Point-to-Multipoint) RSVP.

Avantages du contrôle de la fusion P2MP LSP

  • Réduit la charge de signalisation RSVP sur les routeurs d’entrée (routeurs en tête de réseau) en évitant le calcul de chemin des sous-LSP, ce qui crée une condition de re-fusion.

  • Permet d’économiser la bande passante du réseau en refusant la fusion au niveau du nœud de transit du sous-LSP P2MP.

Qu’est-ce que P2MP LSP Re-merge?

Dans un réseau P2MP MPLS LSP, le terme « re-merge » désigne le cas d’une entrée (en tête) ou d’un nœud de transit (nœud de nouvelle fusion) créant une filiale ré-fusionnant le LSP P2MP à un autre nœud en bas de l’arborescence. Cela peut être dû à des événements tels qu’une erreur de calcul de chemin, une erreur de configuration manuelle ou des changements de topologie réseau pendant la mise en place du LSP P2MP.

Le RFC 4875 définit les deux approches suivantes pour la gestion de la nouvelle fusion du LSP P2MP:

  • Tout d’abord, le nœud qui détecte la nouvelle fusion permet de persister dans le cas de nouvelle fusion, mais les données provenant de toutes les interfaces entrantes, sauf une, sont abandonnées au niveau du nœud de nouvelle fusion. Cela fonctionne par défaut, sans aucune configuration.

  • Deuxièmement, le nœud de re-fusion initie l’élagatage des sous-LSP de fusion par signalisation.

Sur Juniper Networks MX Series routeurs, la première approche (définie par RFC 4875) fonctionne par défaut. La seconde approche peut être implémentée par l’une des instructions de configuration CLI suivantes, en fonction de l’endroit où les routeurs Juniper Networks MX Series sont placés (nœud d’entrée ou nœud de transit) dans le réseau de MPLS RSVP P2MP:

  • no-re-merge—Cette CLI de configuration lorsque celle-ci est activée au niveau du routeur d’entrée (head-end), ce qui évite le calcul de chemin des sous-LSP P2MP, ce qui crée une condition de ré-fusion. Lorsque cette CLI de configuration est configurée à l’entrée, il n’est pas nécessaire de configurer l’CLI de configuration au niveau du routeur de no-p2mp-re-merge transit.

  • no-p2mp-re-merge—L’CLI de configuration de transit activée au niveau du routeur de transit modifie le comportement par défaut de la nouvelle fusion des sessions P2MP sous LSP pour rejeter la nouvelle fusion. Cette CLI de configuration de base est principalement requise lorsque le routeur d’entrée (routeur d’en-tête) n’est Juniper Networks MX Series routeur.

  • single-abr—Lorsqu’elle est activée, cette commande réduit la condition de re-fusion au-delà de la zone inter-domaine, inter-domaine ou entre AS RSVP P2MP LSP.

La topologie suivante explique le comportement de nouvelle fusion dans un réseau LSP P2MP:

Qu’est-ce que P2MP LSP Re-merge?

Dans cette topologie, le nœud R1 agit comme routeur d’entrée (en-tête) et le nœud R2 comme routeur de transit (nœud de nouvelle fusion). Ce réseau crée deux sessions sous-LSP: LSP 1 et LSP 2. Le LSP 1 est une session établie parmi les équipements R1, R2 et R3. Le LSP 2 est une session établie entre les équipements R1, R4, R2, R3 et R5. Par défaut, le routeur de transit permet la nouvelle fusion à partir des sous-LSP et dépose l’un des trafics du sous-LSP au niveau du nœud de nouvelle fusion. Vous pouvez contrôler ce comportement de nouvelle fusion en activant l’CLI de configuration au niveau du routeur d’entrée ou l’instruction CLI de configuration au no-re-mergeno-p2mp-re-merge niveau du routeur de transit.

Si vous activez l’CLI de configuration au niveau du routeur d’entrée (R1), une seule des no-re-merge deux sessions sous-LSP est établie. Par exemple, si la session LSP 1 (R1-R2-R3) est établie en premier, l’autre session sous-LSP (LSP 2) ne sera pas établie.

Si vous activez l’énoncé de configuration CLI au niveau du routeur de transit (R2), le routeur de transit rejette la re-fusion de l’un des sous-LSP et envoie un message d’erreur de chemin au routeur d’entrée (R1) qui empêche le routeur d’entrée de créer le deuxième site de nouvelle fusion no-p2mp-re-merge P2MP LSP. Vous pouvez utiliser la commande CLI show rsvp statistics pour afficher le message d’erreur de chemin.

Modifier le comportement de fusion par défaut P2MP LSP

Vous pouvez modifier le comportement de nouvelle fusion par défaut au niveau du nœud d’entrée (en tête) ou du nœud de transit dans un réseau P2MP RSVP MPLS réseau.

Sur le routeur d’entrée (head-end router), désactivez le comportement de nouvelle fusion par défaut de sorte que le routeur d’entrée ne calcule pas le chemin des sous-LSP, ce qui crée la condition de nouvelle fusion. Le comportement par défaut permet le calcul du chemin des sous-LSP.

Sur le routeur de transit, désactivez le comportement de nouvelle fusion par défaut, de sorte que le routeur de transit rejette la nouvelle fusion des sous-LSP.

Pour les LSP P2MP P2MP inter-zone, inter-domaines, inter-domaines ou entre AS, utilisez l’énoncé de configuration CLI au niveau du routeur d’entrée (routeur d’entrée) afin que tous les single-abr LSP P2MP des sous-LSP préfèrent choisir le même routeur de sortie (ABR ou ASBR), réduisant ainsi la condition de re-fusion.