Qu'est-ce que la norme MEC (Multi-Access Edge Computing) ?

Qu'est-ce que la norme MEC (Multi-Access Edge Computing) ?

La norme MEC (Multi-Access Edge Computing) permet de déplacer le trafic informatique et les services depuis un cloud centralisé vers un réseau de périphérie, plus proche du client. Au lieu d'envoyer toutes les données à traiter dans un cloud, le réseau de périphérie analyse, traite et stocke les données. Le fait de collecter et de traiter les données à proximité du client réduit la latence et apporte aux applications à large bande passante une performance en temps réel.

Caractéristiques de la norme MEC

  • Proximité
  • Latence extrêmement faible
  • Bande passante élevée
  • Virtualisation

La norme MEC offre également des capacités de cloud computing et un environnement de service informatique en périphérie du réseau. L’implémentation de la norme MEC s’effectue généralement par le biais des centres de données de périphérie. Les applications en périphérie nécessitent une bande passante élevée et une faible latence. Pour ce faire, les fournisseurs de services créent des centres de données ou des clouds distribués. Les ressources constituant un cloud peuvent résider n’importe où : dans un centre de données centralisé, sur un site cellulaire, dans un bureau central, sur un site d'agrégation, dans un centre de données métropolitain ou sur les sites des clients. La plate-forme MEC rend le edge computing distribué possible en traitant les contenus à la périphérie à l'aide d'un serveur ou un CPE (équipement client).

Une couche d'accès définie par logiciel pourrait également être utilisée comme extension d'un cloud distribué. La plupart des initiatives d’edge computing sont développées à l'aide de matériel et de logiciels open source qui tirent parti du cloud et de la virtualisation, dont le SDN et la NFV.

Une couche d'accès définie par logiciel pourrait également être utilisée comme extension d'un cloud distribué. La plupart des initiatives d’edge computing sont développées à l'aide de matériel et de logiciels open source qui tirent parti du cloud et de la virtualisation, dont le SDN et la NFV.

Facteurs clés de la MEC

Les moteurs clés de l'edge computing sont : l'Internet des objets (IoT), les réseaux 4G actuels et les réseaux 5G de nouvelle génération. La croissance exponentielle du trafic, en particulier vidéo, et l'explosion des appareils connectés impliquent une évolution optimale des infrastructures réseau pour parvenir à diffuser de plus gros volumes de données. La norme MEC met la flexibilité et la souplesse du cloud à la portée du client pour répondre à ces demandes.

Les réseaux d'accès de périphérie évoluent également dans le but d’englober les réseaux convergents des secteurs résidentiels, professionnels et mobiles, ainsi que la virtualisation.

Selon BI Intelligence, plus de 5,6 milliards d'équipements IoT d'entreprises et de gouvernements dans le monde utiliseront des solutions d’edge computing en 2020, contre moins d'1 milliard en 2016.
Edge Computing dans l'IoT, BI Intelligence Octobre 2016
Selon IDC, d'ici 2019, 43 % des données créées par les équipements IoT dans le monde seront stockées, traitées, analysées et exploitées à la périphérie (plutôt que dans le cloud ou dans un centre de données distant).
Cloud 2.0 : « New Services, Challenges, and Opportunities », IDC Février 2017

Comment est utilisée la norme MEC ?

Quelques cas courants d'utilisation de la norme MEC :

  • Analyse vidéo et de données
  • Services de localisation
  • Internet des objets (IoT)
  • Réalité augmentée
  • Hébergement local de contenus, notamment des vidéos

L'IoT c’est, par exemple, une voiture connectée qui détecte en permanence les schémas de conduite, les conditions routières et les mouvements des autres véhicules pour fournir des conseils de sécurité au conducteur. La plupart des prévisions et conseils doivent être donnés au bon moment. Ce qui signifie que le capteur doit recueillir, traiter et analyser les données en périphérie afin de fournir ces informations au conducteur avec une faible latence.