Quelle est la différence entre les protocoles IPv4 et IPv6 ?

Quelle est la différence entre les protocoles IPv4 et IPv6 ?

IPv6 (IP version 6), défini dans le document RFC 2460, est la toute dernière génération du protocole Internet (IP) défini par l'Internet Engineering Task Force (IETF). La première version stable du protocole Internet (IP) était IPv4 (IP version 4). Même si IPv6 est destiné à remplacer un jour IPv4, ces deux protocoles sont actuellement étroitement mêlés : la plupart des ingénieurs les exécutent ensemble.

Avantages d'IPv6

La couche IP de la pile protocolaire TCP/IP constitue l'élément le plus important de toute l'architecture d'Internet. Pourtant, dix ans après la démocratisation du protocole IP dans les années 80, les limites d'IPv4 en termes d'évolutivité et de capacité ont commencé à se manifester. IPv4 requiert plusieurs compléments comme ICMP et ARP pour fonctionner. Dès le milieu des années 90, un plan de remplacement a été mis au point. Pour faire face à l'explosion des besoins d'Internet, le passage à IPv6 est devenu inéluctable. Néanmoins, les technologies Internet doivent encore prendre en charge à la fois IPv4 et IPv6.

IPv6 offre les améliorations suivantes par rapport à IPv4 :

  • Routage plus efficace sans fragmentation des paquets
  • Qualité de service (QoS) intégrée qui identifie les paquets prioritaires
  • Élimination du NAT pour étendre l'espace d'adressage de 32 à 128 bits
  • Sécurité de couche réseau intégrée (IPsec)
  • Configuration automatique des adresses sans état pour simplifier l'administration du réseau
  • Structure d'en-tête améliorée et réduction du coût de traitement

 

Comment fonctionnent les protocoles IPv4 et IPv6 ?

  • Les 128 bits de l'adresse IPv6 sont constitués de huit blocs hexadécimaux de 16 bits séparés par des signes « deux points ». Par exemple, 2dfc:0:0:0:0217:cbff:fe8c:0.
  • Les adresses IPv4 sont divisées en « classes » : réseaux de classe A pour quelques réseaux très volumineux, réseaux de classe C pour des milliers de petits réseaux et réseaux de classe B entre les deux. IPv6 utilise la mise en sous-réseau pour ajuster la taille des réseaux dans l'espace d'adressage spécifique qui a été attribué.
  • IPv4 utilise un espace d'adressage de type classe en utilisation multicast (224.0.0.0/4). IPv6 utilise un espace d'adressage intégré pour le multicast, à FF00::/8.
  • IPv4 utilise des adresses de « diffusion » qui forcent chaque équipement à s'arrêter et à examiner les paquets. IPv6 utilise des groupes multicast.
  • IPv4 utilise 0.0.0.0 comme adresse non spécifiée et une adresse de type classe (127.0.0.1) pour le bouclage. IPv6 utilise :: et ::1 comme adresse non spécifiée et adresse de rebouclage, respectivement.
  • IPv4 utilise des adresses publiques uniques au monde pour le trafic et des adresses « privées ». IPv6 utilise des adresses unicast uniques au monde et des adresses locales (FD00::/8).

 

Implémentation de Juniper Networks

Juniper Networks garantit la conformité à la norme RFC 5952 pour l'affectation standard et les règles d'affichage des adresses IPv6. Ces règles signifient que les équipements doivent accepter toutes les méthodes de saisie d'adresse.

Junos Address Aware est une suite logicielle d'adressage et de tunnelisation pour les routeurs MX Series qui aide les opérateurs réseau à conserver et développer leur pool d'adresses IPv4, à assurer la coexistence IPv4/IPv6 et à réaliser une transition pragmatique vers IPv6.

Ressources

Ressources pratiques