Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Configuration de VPLS et du routage et du pontage intégrés

Les environnements de commutation traditionnels de couche 2 se composent d’équipements de couche 2 (tels que les commutateurs) qui partitionnent les données en domaines de diffusion. Les domaines de diffusion peuvent être créés par le biais de topologies physiques ou logiquement via des réseaux locaux virtuels (VLAN). Pour les routeurs MX Series, vous pouvez configurer logiquement des domaines de diffusion au sein d’instances de routage de commutateur virtuel, d’instances de routage VPLS ou de domaines de pontage. Les instances de routage individuelles ou les domaines de pontage se distinguent par des identifiants VLAN et ces instances ou domaines fonctionnent comme des VLAN traditionnels.

Pour configurer un VLAN avec prise en charge IRB, incluez les instructions suivantes :

Dans les configurations VPLS multi-domicile, vous pouvez configurer VPLS pour maintenir une connexion VPLS opérationnelle si seule une interface IRB est disponible en configurant l’option irb pour l’instruction connectivity-type au niveau de la [edit routing-instances routing-instance-name protocols vpls] hiérarchie. L’énoncé connectivity-type a les options et irb les moyensce. L’option ce est par défaut et spécifie qu’une interface CE est requise pour maintenir la connexion VPLS. Par défaut, si seule une interface IRB est disponible, la connexion VPLS est diminuée.

Note:

Au maximum, 4 096 interfaces logiques actives sont prises en charge pour un VLAN ou sur chaque groupe de maillage dans une instance de routage VPLS configurée pour le pontage de couche 2.

Pour obtenir des informations détaillées et des instructions de configuration sur les domaines de pontage et le protocole Spanning Tree, consultez la bibliothèque d’interfaces réseau Junos OS pour les équipements de routage et la bibliothèque de protocoles de routage Junos OS.

Les sections suivantes fournissent des informations de configuration spécifiques à VPLS en ce qui concerne le routage et le pontage intégrés :

Configuration de l’inondation et de l’apprentissage des adresses MAC pour VPLS

Dans une instance de routage VPLS ou un domaine de pontage, lorsqu’une trame est reçue à partir d’une interface CE, elle est inondée vers les autres interfaces CE et toutes les interfaces VE si l’adresse MAC de destination n’est pas apprise ou si la trame est diffusée ou multicast. Si l’adresse MAC de destination est apprise sur un autre équipement CE, une telle trame est unicastée sur l’interface CE sur laquelle l’adresse MAC est apprise. Ce n’est peut-être pas souhaitable si le fournisseur de services ne souhaite pas que les équipements CE communiquent directement entre eux.

Pour empêcher les équipements CE de communiquer, incluez directement l’instruction no-local-switching au niveau de la [edit bridge-domains bridge-domain-name] hiérarchie :

L’instruction no-local-switching est disponible uniquement sur les routeurs MX Series. Si vous l’incluez, les trames arrivant sur une interface CE sont uniquement envoyées aux interfaces VE ou centrales.

Note:

(MX80, MX104 et MPC 16 x 10GE, MPC1 ou MPC2 sur MX240, MX480, MX960, MX2010 et MX2020 uniquement) Si vous configurez la no-local-switching commande au niveau de la [edit bridge-domains bridge-domain-name] hiérarchie, il se peut que le trafic multicast ne soit pas transféré entre les interfaces CE du domaine de pont. Le trafic de diffusion, unicast inconnu et multicast connu ne présente pas ce comportement.

Configuration de MSTP pour VPLS

Lorsque vous configurez le routage et le pontage intégrés, vous devrez peut-être également configurer le protocole MSTP (Multiple Spanning Tree Protocol). Lorsque vous configurez MSTP sur un routeur PE (Provider Edge) exécutant VPLS, vous devez également configurer ethernet-vpls l’encapsulation sur les interfaces client. Les encapsulations d’interface VPLS basées sur VLAN ne sont pas prises en charge avec MSTP.