Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Configuration de l’attribut de surcharge de couche 2 dans les statistiques d’interface

Par défaut, les statistiques de l’interface physique et de l’interface logique ne tiennent pas compte de l’surcharge de couche 2 dans les statistiques d’entrée ou de sortie. Vous pouvez désormais configurer les statistiques de l’interface logique pour calculer et afficher tous les détails d’en-tête de couche 2 pour les interfaces d’entrée et de sortie. Utilisez cette rubrique pour en savoir plus sur les attributs d’surcharge de couche 2, les directives relatives à la configuration du calcul de l’surcharge de couche 2 et afficher les octets de surcharge de couche 2 calculés pour le trafic entrant et sortant sur les interfaces Ethernet,

Comptabilisation de l’attribut d’overhead de couche 2 dans les statistiques d’interface

Sur les routeurs MX Series et T Series, vous pouvez configurer les statistiques d’interface logique afin d’inclure la taille de surcharge de couche 2 (en-têtes et octets de bande-annonce) pour les interfaces entrantes et sortantes. Les informations statistiques totales et de transit sont calculées et affichées pour chaque interface logique. Cette fonctionnalité est prise en charge sur les interfaces 1 Gigabit, 10 Gigabit, 40 Gigabit et 100 Gigabit Ethernet sur les concentrateurs de ports denses (DPC) et les concentrateurs de ports modulaires (MPC) sur les routeurs MX Series. À partir de Junos OS Version 13.2, la configuration des statistiques d’interface logique pour inclure la couche 2 est prise en charge sur les interfaces 10 Gigabit Ethernet sur les routeurs MX Series avec MPC4E. À commencer par Junos OS version 13.3, account-layer2-overhead n’est pas pris en charge sur les routeurs MX Series avec MPC3E (aux niveaux PIC et d’interface logique).

Vous pouvez également configurer la capacité de calculer les octets de surcharge de couche 2 dans les statistiques d’interface sur les concentrateurs de ports flexibles (FPC) de type 3, 4 et type 5 sur les routeurs T Series. Pour que les octets de surcharge de couche 2 soient comptés dans les statistiques d’interface au niveau PIC, vous devez utiliser l’instruction account-layer2-overhead au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number] hiérarchie.

Si vous configurez cette fonctionnalité, tous les détails d’en-tête de couche 2 (en-tête de couche 2 et contrôle de redondance cyclique [OEM]) basés sur l’encapsulation de couche 2 configurée pour une interface sont calculés et affichés dans les statistiques de l’interface logique pour les interfaces d’entrée et de sortie dans la sortie des show interfaces interface-name commandes. Pour les interfaces logiques, les Input bytes champs sous Output bytes la section Statistiques du trafic dans la sortie de la show interfaces interface-name <detail | extensive> commande incluent l’surcharge de couche 2 des paquets. Pour les interfaces logiques, les champs Débit d’entrée et Débit de sortie dans la section Statistiques du trafic de la sortie de la show interfaces interface-name <media | statistics> commande incluent l’surcharge de couche 2 des paquets. Pour les interfaces logiques, les valeurs des nouveaux champs et Ingress account overhead des nouveaux Egress account overhead champs affichent respectivement la taille de surcharge de couche 2 pour les paquets transmis et reçus.

Les octets d’entrée et de sortie de l’interface logique configurée sur le PIC incluent tous les en-têtes de couche 2. Toutes les interfaces logiques du PIC, y compris les interfaces ae et non-ae, sont traitées pour la comptabilisation des paquets arrivant et sortants par la charge de travail de couche 2. Cette méthode de fonctionnement a un impact sur les statistiques de transit qui sont principalement utilisées à des fins de comptabilisation et de facturation des abonnés sur les réseaux des clients.

Tableau 1 répertorie les octets d’ajustement comptés en fonction de l’encapsulation sur l’interface logique via l’interface Ethernet, lorsque vous activez la comptabilisation de l’surcharge de couche 2 dans les statistiques d’interface au niveau PIC. Les valeurs des octets de réglage indiqués pour tous les types d’encapsulation sont les mêmes pour les DPC et les MPC, la seule exception étant la valeur d’ajustement CCC du VLAN. Sur les DPC, la valeur d’ajustement CCC du VLAN est de -4 octets et sur les MPC, la valeur d’ajustement CCC du VLAN est de +4 octets.

Tableau 1 : Octets de réglage pour les interfaces logiques sur interfaces Ethernet
Type d’encapsulation sur les interfaces logiques Nombre d’octets d’ajustement Description

DIXv2 Ethernet (datagrammes IP sur Ethernet)

18

Non marqué (inclut LAMB)

DIXv2 Ethernet (datagrammes IP sur Ethernet)

22

Balisé à un seul balisage (inclut LASR)

DIXv2 Ethernet (datagrammes IP sur Ethernet)

26

Double-balisé (INCLUT LA PASSERELLE)

Pont VLAN

4

CRC

VLAN CCC

4

CRC

VLAN TCC

18

Non marqué (inclut LAMB)

VLAN TCC

22

Balisé à un seul balisage (inclut LASR)

VLAN TCC

26

Double-balisé (INCLUT LA PASSERELLE)

VLAN VPLS

4

CRC

Directives pour la configuration du calcul de l’surcharge de couche 2 dans les statistiques d’interface

Gardez à l’esprit les points suivants lorsque vous configurez le calcul de l’surcharge de couche 2 dans les statistiques d’interface :

  • Lorsque vous configurez un ID VLAN natif sur une interface logique, le réglage de l’en-tête de couche 2 pour les statistiques d’entrée est différent pour les paquets balisés et non marqués. Pour de telles interfaces, si vous configurez le paramètre pour tenir compte de l’surcharge de couche 2, des statistiques incorrectes peuvent s’afficher.

  • Un paquet non marqué est considéré comme un paquet balisé et 4 octets supplémentaires sont ajoutés aux valeurs de compteur affichées dans la sortie de la show interface commande.

  • Les statistiques informatiques ne sont peut-être pas totalement exactes dans les scénarios où les paquets sont perdus après avoir été inclus dans les statistiques d’interface, mais avant que les paquets n’atteignent leur destination.

  • Les statistiques de l’interface de commutation d’étiquettes (LSI) sur la direction d’entrant des interfaces n’incluent pas les octets de surcharge de couche 2, car cette fonctionnalité de comptabilisation de l’surcharge de couche 2 n’est pas prise en charge pour ces interfaces LSI.

  • La comptabilisation des frais généraux de couche 2 n’est pas prise en charge pour les interfaces de service (si) en ligne.

  • Les statistiques totales des interfaces n’indiquent pas les statistiques complètes ajustées de la couche 2. Ce comportement se produit parce que le nombre total de statistiques est la somme des statistiques locales et de transit. Seules les statistiques de transit sont ajustées pour la couche 2 et les statistiques locales ne sont pas ajustées pour la couche 2.

  • Les statistiques sur les interfaces ae sont calculées de la même manière que les interfaces non-ae.

  • Les octets d’ajustement s’appliquent uniquement aux statistiques de transit affichées pour les interfaces logiques.

  • Pour les interfaces physiques, les octets de réglage du trafic de transit et les octets non ajustés pour le trafic local ou spécifique au protocole sont combinés et affichés dans la sortie de la show interfaces commande. (La séparation n’est pas possible.)

  • La comptabilisation des frais généraux de couche 2 peut être activée à la fois au niveau PIC et au niveau de l’interface logique.

  • Lorsque l’instruction account-layer2-overhead est configurée, la taille de l’surcharge de couche 2 dans les statistiques d’entrée et de sortie est prise en compte dans les concentrateurs de ports denses (DPC) et les concentrateurs de ports modulaires (MPC).

  • Cette account-layer2-overhead configuration prend désormais en charge la comptabilisation de couche 2 pour l’encapsulation de pont Ethernet.

  • Les octets supplémentaires de couche 2 dans les statistiques d’interface sont enregistrés dans le cadre d’une issu unifiée ou d’un basculement GRES ( Graceful Routing Engine Switchover ).

Configuration de la comptabilisation des frais généraux de couche 2 dans les statistiques d’interface

Cette rubrique contient des sections qui décrivent la configuration de la comptabilisation des frais généraux de couche 2 pour les statistiques d’interface au niveau PIC et au niveau de l’interface logique.

La comptabilisation des frais généraux de couche 2 peut être activée au niveau PIC et au niveau de l’interface logique via la configuration. Par défaut, les statistiques de l’interface physique et de l’interface logique ne tiennent pas compte de la taille de l’surcharge de couche 2 (en-tête et bande-annonce) dans les statistiques d’entrée et de sortie.

Lorsque l’instruction account-layer2-overhead est configurée, la taille de l’surcharge de couche 2 dans les statistiques d’entrée et de sortie est prise en compte dans les concentrateurs de ports denses (DPC) et les concentrateurs de ports modulaires (MPC). Cette account-layer2-overhead configuration prend désormais en charge la comptabilisation de couche 2 pour l’encapsulation de pont Ethernet.

Activation de la comptabilisation des frais généraux de couche 2 dans les statistiques d’interface au niveau PIC

Vous pouvez configurer l’instruction account-layer2-overhead au niveau de la hiérarchie afin d’activer la edit chassis fpc slot-number pic pic-number comptabilisation des octets de surcharge de couche 2 dans les statistiques d’interface entrantes et sortantes au niveau PIC.

ATTENTION :

Si vous modifiez le paramètre de comptabilisation des octets d’surcharge de couche 2 au niveau DE l’PIC, celui-ci est redémarré, ce qui entraîne la suppression et la lecture de toutes les interfaces physiques et logiques sur le PIC. En raison de ce comportement, nous vous recommandons de faire preuve de prudence lors de l’utilisation de cette fonctionnalité.

La méthode de calcul de l’surcharge de couche 2 sur différents types d’interface est la suivante :

  • Pour les interfaces Ethernet, tous les en-têtes de couche 2 sont comptés.

  • Pour les interfaces non Ethernet, les en-têtes HDLC, PPP ou de relais de trames sont comptés, tandis que les en-têtes d’empaquetage bit ou octet sont exclus.

Pour permettre la comptabilisation de la surcharge de couche 2 au niveau PIC pour le trafic entrant et sortant sur les interfaces :

  1. Accédez à un emplacement occupé par une carte DPC ou MPC et au PIC où l’interface doit être activée.
  2. Indiquez la valeur de surcharge de couche 2 en octets, c’est-à-dire le réglage de l’octet par paquet ajouté au nombre total d’octets pour le trafic entrant et sortant sur toutes les interfaces du PIC.

Vérification de la comptabilisation des frais généraux de couche 2 dans les statistiques d’interface

But

Affichez les informations sur les surcharges de couche 2 qui sont comptées dans les statistiques d’interface pour le trafic sortant et entrant sur les interfaces Ethernet.

Action

  • Pour afficher les informations sur les surcharges de couche 2 qui sont comptées dans les statistiques d’interface :

    Remarque :

    Pour les interfaces physiques et logiques, les valeurs affichées pour les champs de Output rate la Input rate section Statistiques du trafic incluent l’surcharge de couche 2 des paquets.

Tableau de l'historique des versions
Version
Description
13.3
À commencer par Junos OS version 13.3, account-layer2-overhead n’est pas pris en charge sur les routeurs MX Series avec MPC3E (aux niveaux PIC et d’interface logique).
13.2
À partir de Junos OS Version 13.2, la configuration des statistiques d’interface logique pour inclure la couche 2 est prise en charge sur les interfaces 10 Gigabit Ethernet sur les routeurs MX Series avec MPC4E.