Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Comprendre le réseau de transport optique (OTN)

Utilisez cette rubrique pour obtenir des informations sur la prise en charge des réseaux de transport optique fournis par des cartes d’interface et des équipements spécifiques.

Présentation de la configuration des options OTN 10 Gigabit Ethernet

MX240, MX480, MX960, MX2010, MX2020, T320, T640, T1600, PTX3000 et PTX5000 prennent en charge les interfaces de réseau de transport optique (OTN), y compris le PIC OTN 10 Gigabit Ethernet DWDM, et assurent la prise en charge de l’ITU-T G.709. Utilisez l’instruction set otn-options au niveau de la [edit interfaces if-fpc/pic/port] hiérarchie pour configurer les options OTN.

Les routeurs MX2020, MX2010, MX960, MX480 et MX240 prennent en charge les interfaces OTN sur MPC5E et MPC6E. MPC5E-40G10G et MPC5EQ-10G40G prennent en charge l’OTN sur les interfaces 10 Gigabit Ethernet, mais pas sur les interfaces 40 Gigabit Ethernet. Le MIC OTN MIC6-10G-OTN sur MPC6E prend en charge l’OTN sur les interfaces 10 Gigabit Ethernet sur les routeurs MX2020 et MX2010.

REMARQUE :

Les cartes d’interface MIC6-10G-OTN prennent en charge le double débit (10GE ou OTU4). Pour configurer l’OTN sur la carte d’interface MIC6-10G-OTN, vous devez configurer le débit du port vers OTU4 à l’aide de l’instruction rate rate . Si vous ne configurez pas le débit sur OTU4, le mode OTN n’est pas pris en charge sur la carte de ligne et l’interface ne s’affiche pas.

La prise en charge OTN sur les routeurs MX Series spécifiés comprend :

  • Surveillance des performances et gestion des alarmes de la norme OTN de l’Union internationale des télécommunications (UIT)

  • Transport transparent de 24 signaux 10 Gigabit Ethernet avec l’unité de données de canal optique 2 (ODU2) et le cadrage ODU2e par port

  • Correction d’erreurs avant transfert (pré-FEC) basée sur le taux d’erreur de bits (BER). Le reroutage rapide (FRR) utilise le BER pré-FEC comme indication de l’état d’une liaison OTN.

Pour configurer les options OTN sur les routeurs MX spécifiés, utilisez l’instruction set otn-options au niveau de la [edit interfaces interfaceType-fpc/pic/port] hiérarchie.

Présentation de la configuration des options OTN 100 Gigabit Ethernet

Les routeurs PTX Series prennent en charge les interfaces de réseau de transport optique (OTN), y compris le PIC OTN 100 Gigabit DWDM, qui prend en charge :

  • Transport transparent de deux signaux 100 Gigabit Ethernet avec cadrage OTU4 (Optical Channel Transport Unit 4).

  • Surveillance des performances OTN (PM) et gestion des alarmes de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

  • Modulation DP-QPSK (Double polarisation quadrature phase shift keying) et SD-FEC (Soft-Decision Forward Error Correction) pour les applications métro et longue distance.

  • Surveillance ber (bit error rate) de correction des erreurs avant transfert (pré-FEC). La surveillance du BER pré-FEC utilise le BER pré-FEC comme une indication de l’état d’une liaison OTN. Pour plus d’informations, reportez-vous à la section Comprendre la surveillance des BER pré-FEC et les seuils BER .

Pour plus d’informations sur le PIC OTN 100 Gigabit DWDM, voir 100 Gigabit DWDM OTN PIC dans la référence du module d’interface PTX Series.

Les routeurs PTX Series prennent également en charge le PIC OTN 100 Gigabit Ethernet (P2-100GE-OTN), qui fournit quatre interfaces 100 Gigabit Ethernet, configurables indépendamment en mode d’encadrement LAN PHY ou en mode OTU4 (Optical Channel Transport Unit 4). Voir Comprendre le PIC P2-100GE-OTN pour plus d’informations.

Consultez les options OTN prises en charge sur les routeurs PTX Series pour une comparaison des fonctionnalités prises en charge sur les PIC OTN PTX Series.

Les routeurs MX2020, MX2010, MX960, MX480 et MX240 prennent en charge les interfaces OTN sur MPC5E et MPC6E. MPC5E-100G10G et MPC5EQ-100G10G prennent en charge les interfaces OTN 100 Gigabit Ethernet et les interfaces OTN 10 Gigabit Ethernet sur les routeurs MX240, MX480 et MX960. Le MIC OTN MIC6-100G-CFP2 sur MPC6E prend en charge l’OTN sur les interfaces 100 Gigabit Ethernet sur les routeurs MX2020 et MX2010. La prise en charge OTN sur les routeurs MX Series spécifiés comprend :

  • Surveillance des performances OTN (PM) et gestion des alarmes de l’Union internationale des télécommunications (UIT)

  • Transport transparent de deux signaux 100 Gigabit Ethernet avec cadrage OTU4 (Optical Channel Transport Unit 4).

  • Correction d’erreur de transfert générique (FEC générique)

Pour configurer les options OTN pour les routeurs PTX Series et les routeurs MX Series spécifiques, utilisez l’instruction set otn-options au niveau de la [edit interfaces interfaceType-fpc/pic/port] hiérarchie.

Utilisez l’instruction set optics-options au niveau de la [edit interfaces interfaceType-fpc/pic/port] hiérarchie pour configurer les options optiques.

Utilisez les interfaces show étendues, montrez les interfaces de diagnostic optique (Gigabit Ethernet, 10 Gigabit Ethernet, 40 Gigabit Ethernet, 100 Gigabit Ethernet et Virtual Chassis Port) etaffichez les commandes de transport pm des interfaces pour afficher les informations optiques et PM OTN. Pour afficher l’intervalle de temps actuel et effacer l’alarme de l’unité de service de canal (CSU) et les compteurs de défauts, utilisez la commande d’intervalle clair des interfaces .

Présentation de la configuration optique OTN 400 Gigabit Ethernet

Les routeurs PTX Series prennent en charge les interfaces OTN, y compris le PIC OTN 400 Gigabit DWDM, qui prend en charge les éléments suivants :

  • Surveillance des performances OTN (PM) et gestion des alarmes de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Prise en charge des modules optiques 400G-ZR et 400G-ZR+ sur PTX10001-36MR

Les modules optiques 400ZR et 400ZR+ prennent en charge les éléments suivants :

  • Commutation d’application à la même vitesse

    Utilisez la commande suivante pour passer à une vitesse différente :

    La commande définit la vitesse avec la valeur par défaut. Il est 400 GbE OFEC pour 1x400G. Reportez-vous au code du média et au code de l’hôte dans l’exemple suivant.

    Par exemple :

    set interfaces et-0/1/1 speed 400g

    La show interfaces diagnostics optics-applications commande affiche les sélections d’applications disponibles pour le 1x400G.

    Si vous souhaitez passer à une autre application avec la même vitesse, utilisez la set interfaces et-<> optics-options application hostid <> mediaid <> [ domainid <>] commande. Saisissez l’ID de l’hôte et l’ID de média correspondant à 400 GbE CFEC pour passer au mode CFEC 400 GbE.

  • Configuration de la puissance de sortie cible

    Chaque module émetteur-récepteur annonce la puissance configurable minimale et maximale. Par défaut, le module utilise sa propre alimentation par défaut. Si vous souhaitez ajuster ou restreindre la puissance de sortie souhaitée (augmenter ou diminuer la puissance), vous pouvez configurer la puissance souhaitée. La puissance de sortie configurée est obtenue de la meilleure façon par l’optique, mais la précision de 100 % n’est pas garantie.

    Utilisez la set interface et-<> optics-option tx-power <value> commande pour configurer la puissance de sortie souhaitée. L’entrée doit être en dBm.

    Par exemple :

    set interface et-0/0/0 optics-options tx-power -11.83

    Si vous supprimez la valeur configurée à l’aide de la commande delete interface et-<> optics-options tx-power , le module configure la puissance sur 0, la valeur par défaut.

  • Option de bouclage améliorée

    La set interfaces et-<> optics-options loopback commande prise en charge Media side Output par défaut. En conservant l’option par défaut, l’option de bouclage est améliorée pour inclure Media side Input, Host side Inputet Host side Output comme suit :

    set interface et-<interface> optics-options loopback <loopbacktype>

    Si vous utilisez la set interface et-<interface> optics-options loopback commande, l’option Media side Output est utilisée. Utilisez la set interface et-<interface> optics-options loopback loopbacktype <loopbacktype> commande pour sélectionner un type de bouclage.

    Par exemple :

Prise en charge des modules optiques 400G-ZR+ (ACX7100-32C, ACX7100-48L)

L’émetteur-récepteur réglable vous permet de configurer n’importe quelle longueur d’onde à partir de 96 canaux du réseau DE l’UIT. Le module 400-ZR+ prend en charge l’espacement de longueur d’onde DWDM 6,25/75Hz/100 GHz.

Utilisez la commande suivante pour configurer la longueur d’onde :

Tenez compte des consignes suivantes lorsque vous configurez un module optique 400G-ZR+ sur un émetteur-récepteur QSFP-DD :

  • Vous pouvez configurer n’importe quelle longueur d’onde à partir des 96 canaux du réseau ITU.

  • La longueur d’onde par défaut d’un module optique 400 GbE accordable est de 1 550,12 nm si aucune longueur d’onde n’est sélectionnée.

  • Le module 400G-ZR+ prend en charge la channelisation du 2x100G dans l’interface et-x/y/z:0 uniquement parce que le module n’a qu’une seule voie de support. La channelisation sur d’autres interfaces telles que et-x/y/z:<1> et-x/y/z:<2>, et et-x/y/z:<3> sont ignorées.

  • Utilisez les commandes suivantes pour configurer plusieurs voies de médias :

Présentation du pic P1-PTX-24-10G-W-SFPP

À partir de la version 14.2 de Junos OS, un PIC OTN 24 ports 10 Gigabit Ethernet (P1-PTX-24-10G-W-SFPP) est pris en charge sur les SPC FPC-PTX-P1-A et FPC2-PTX-P1A dans les routeurs PTX5000, et les SPC FPC-SFF-PTX-P1-A et FPC-SFF-PTX-T dans les routeurs PTX3000. Le PIC P1-PTX-24-10G-W-SFPP fournit vingt-quatre interfaces 10 Gigabit Ethernet, configurables indépendamment en mode d’encadrement LAN PHY ou WAN PHY ou dans l’unité de transport de canal optique en mode OTU2e, OTU1e ou OTU2.

Les sections suivantes expliquent ce PIC en détail :

Fonctionnalités d’interface

Les fonctionnalités d’interface suivantes sont prises en charge sur le PIC P1-PTX-24-10G-W-SFPP :

  • Vingt-quatre interfaces 10 Gigabit Ethernet, configurables indépendamment en mode PHY LAN ou WAN PHY, ou en mode de signal OTU2e, OTU1e ou OTU2. Chaque interface est terminée au moyen d’un émetteur-récepteur CFP2.

  • Les interfaces sont nommées avec préfixe et.

  • Bouclage local Gigabit Ethernet.

  • Trames de pause au niveau des liaisons : vous pouvez empêcher l’interface Ethernet de transmettre des paquets pendant une période configurée.

  • Timer d’interface et amortissement de l’interface : vous pouvez définir l’énoncé hold-time (en millisecondes) sur des transitions d’interface humides.

  • Horloge externe.

  • TpID (Non Standard Tag Protocol Identifier) :

    • Pour chaque port 10 Gigabit Ethernet, vous pouvez configurer jusqu’à huit TPID à l’aide de l’instruction tag-protocol-id au niveau hiérarchique [edit interfaces interface-name gigether-options ethernet-switch-profile] .

    • L’instruction tag-protocol-id ne peut être configurée que sur le premier port (port 0) du PIC. Si un autre port (non nul) est tag-protocol-id en configuration, le moteur de routage enregistre une erreur dans le journal système et la configuration est ignorée.

    • L’instruction tag-protocol-id configurée sur le port 0 du PIC s’applique également au reste des ports de ce pic.

  • La correction générique des erreurs de transfert (GFEC), la correction d’erreur ultra forward (UFEC), la correction d’erreur de transfert améliorée (EFEC) et les modes de fonctionnement sans FEC sont pris en charge.

  • Outils de diagnostic :

    • Bouclage de ligne

    • Bouclage local

  • Reroutage rapide (FRR) : en fonction de la configuration pré-FEC, le taux d’erreur de bit (BER) est pris en charge et configuré à l’aide de l’instruction ber-threshold-signal-degrade au niveau de la [edit interfaces interface-name otn-options signal-degrade] hiérarchie.

  • jnx-ifotn.mib et otn-mib tels que définis dans la RFC 3591. Notez que selon la norme de sécurité Junos OS, les paramètres configurables ne sont pas pris en charge par SNMP. Seule l’opération d’accès est disponible via SNMP.

  • Statistiques FEC : erreurs corrigées et taux d’erreurs corrigés.

  • Génération et vérification de la séquence binaire pseudorandom (PRBS) de charge utile OTN en activant ou en désactivant prBS avec l’instruction prbs ou no-prbs au niveau de la [edit interfaces interface-name otn-options] hiérarchie.

  • Au niveau de l’interface flexible-ethernet-service physique, ethernet-ccc, et ethernet-tcc les encapsulations sont prises en charge. Pour flexible-ethernet-service l’encapsulation, le niveau logique prend en charge enet2, vlan-cccet vlan-tcc les encapsulations.

  • Au niveau dixde l’interface logique , vlan-cccet vlan-tcles encapsulations c sont prises en charge.

  • Gestion SNMP du PIC basée sur RFC 3591, Définitions des objets gérés pour l’interface optique Type :

    • Définir les fonctionnalités

    • MIB à liaison noire Juniper Networks

    • IFOTN MIB

    • MIB optique

    • FRU MIB

  • Surveillance des performances et statistiques historiques en 15 minutes et 1 jour.

    • Surveillance des performances de bout en bout et de bout en bout

    • Alertes de franchissement des seuils

    • Surveillance des performances BER

    • Surveillance des performances FEC

    • Surveillance optique des performances

Les fonctionnalités suivantes ne sont pas prises en charge sur le PIC P1-PTX-24-10G-W-SFPP :

  • Apprentissage MAC source pour la comptabilité

  • Contrôle MAC

  • Encapsulations physiques au niveau de l’interface ,vlan-cccextended-vlan-ccc etextended-vlan-tcc

  • Encapsulation logique au niveau de l’interface :vlan-vpls

  • Réécriture VLAN pour ccc l’encapsulation

  • Contrôle du flux de file d’attente par file d’attente

  • Modes de mappage GFP-F (Procédure de cadrage générique) sur OTN

  • Canal de communication général (GCC)

  • Commutation de protection automatique (APS) au niveau de l’interface OTN

  • Insertion, surveillance et affichage de l’octet d’en-tête OTN

  • Prise en charge des harnais optiques

  • Interface de transport et modèle d’état (GR-1093)

  • Prise en charge de trace tone

Fonctionnalités de couche 2 et de couche 3

Les fonctionnalités de couche 2 et de couche 3 suivantes sont prises en charge sur le PIC P1-PTX-24-10G-W-SFPP :

  • Détectez les liaisons vers le haut et vers le bas en fonction du signal de panne local ou du signal de panne distant.

  • Statistiques MAC.

  • Contrôle des flux.

  • Compteurs de paquets MAC surdimensionné basés sur la valeur MTU par défaut ou la valeur MTU configurée par l’utilisateur.

  • Filtre MAC par adresse de destination par port.

  • Filtre MAC de l’adresse source par port.

  • Adresse source par interface physique filtre MAC.

  • Par adresse source d’interface logique, comptabilisation MAC.

  • Maximum de 1 000 filtres MAC source par interface physique.

  • Un maximum de 32 000 termes de filtrage à partager entre toutes les fonctionnalités de filtrage.

  • Ethernet agrégé prend en charge 64 liaisons enfant pouvant être configurées à l’aide de la commande de set chassis aggregated-devices maximum-links configuration.

  • Maximum de 1024 interfaces logiques sur une interface physique Ethernet agrégée.

  • Prise en charge du balisage V LAN, du balisage VLAN flexible et du balisage VLAN empilé.

  • LACP.

  • Protection des liaisons.

  • 802.3 ah OAM.

  • OAM 802.1 ag.

  • MPLS FRR.

  • SNMP.

  • Prend en charge la mise en file d’attente par VLAN (à l’aide du moteur de transfert de paquets).

Alarmes et défauts OTN

Les alarmes et défauts OTN suivants sont pris en charge sur le PIC P1-PTX-24-10G-W-SFPP :

  • LOS : perte de signal

  • LOF : perte de trame

  • LOM : perte du multiframe

  • SSF : échec du signal du serveur

  • TSF — Échec du signal de trail

  • OTU-FEC-DEG : correction d’erreur de transfert dégradée

  • OTU-FEC-EXE : erreurs excessives, FEC_FAIL du transpondeur

  • OTU-AIS : signal d’indication d’alarme ou signal de toutes les

  • OTU-BDI : identification des défauts en arrière

  • OTU-IAE : erreur d’alignement entrante

  • OTU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière

  • OTU-TTIM : identifiant du point d’accès de destination [DAPI], identifiant du point d’accès source [SAPI], ou les deux incompatibilités entre les données attendues et reçues

  • OTU-SD : dégradation du signal

  • OTU-SF : échec du signal

  • CSC — Défaillance du signal client

  • ODU-LCK : (déclenchements de verrouillage ODU pour PM [surveillance de chemin])

  • ODU-AIS : (signal d’indication d’alarme ou signal de toutes les personnes)

  • ODU-OCI : (erreur de connexion ouverte)

  • ODU-BDI : (indication d’un défaut arrière)

  • ODU-IAE : (erreur d’alignement entrante)

  • ODU-DAPI-TTIM : incompatibilité DAPI ou DAPI/SAPI de la réception attendue

  • ODU-SAPI-TTIM : incompatibilité SAPI ou DAPI/SAPI par exemple

  • ODU-BEI : indication d’erreur en arrière

  • ODU-SSF — Échec du signal serveur

  • ODU-TSF — Échec du signal de trail

  • ODU-SD : dégradation du signal

  • ODU-SF : échec du signal

  • OPU-PTM : incompatibilité du type de charge utile

Alarmes TCA

Les alarmes de franchissement de seuil (TCA) sont des alarmes qui s’activent lorsqu’un certain seuil configurable (seuil de mesure proche de la fin ou seuil de mesure de bout en bout) est franchi et reste ainsi jusqu’à la fin de l’intervalle de 15 minutes pour des paramètres tels que l’OTU et l’ODU. Les alarmes suivantes sont prises en charge :

  • Seuil d’erreur de bloc d’arrière-plan (BBE)

  • Seuil de secondes (ES) erroné

  • Seuil de secondes gravement erroné (SES)

  • Seuil de secondes d’indisponibilité (UAS)

Comprendre les fonctionnalités de l’ACX6360

À partir de la version Junos OS 18.2R1, les routeurs ACX6360 avec des modules optiques cohérents enfichables CFP2-DCO fournissent une solution de transport OTN haute densité longue distance.

Les sections suivantes expliquent les fonctionnalités en détail :

Fonctionnalités d’interface

Les fonctionnalités d’interface suivantes sont prises en charge sur l’ACX6360 :

  • Conforme à la norme ITU G.709.

  • Prend en charge 8 modules optiques DCO CFP2.

  • Prend en charge un espacement des canaux de 6,25 GHz minimum.

  • Trames de pause Ethernet : vous pouvez empêcher l’interface Ethernet de transmettre des paquets pendant une période configurée.

  • Les modes de fonctionnement SDFEC (Soft-Decision Forward Error Correction Mode) -QPSK-100G, 8QAM-200G et 16QAM-200G sont pris en charge.

  • Outils de diagnostic :

    • Bouclage de ligne

    • Bouclage local

  • Reroutage rapide (FRR) : basé sur la configuration pré-FEC ou le seuil Q configurable pour la dégradation du signal.

  • Gestion SNMP basée sur RFC 3591, Définitions des objets gérés pour le type d’interface optique :

    • MIB de liaison noire — jnx-bl.mib

    • MIB IFOTN : jnx-ifotn.mib

    • MIB optique : jnx-optics.mib

    • MIB FRU : jnx-fru.mib

  • Alertes de franchissement des seuils

  • Surveillance des performances BER

  • Surveillance des performances FEC

  • Surveillance optique des performances

Alarmes et défauts OTN

Les alarmes et défauts OTN suivants sont pris en charge sur les routeurs ACX6360 :

  • SSF : échec du signal du serveur

  • TSF — Échec du signal de trail

  • OTU-AIS : signal d’indication d’alarme ou signal de toutes les

  • OTU-BDI : identification des défauts en arrière

  • OTU-IAE : erreur d’alignement entrante

  • OTU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière

  • OTU-TTIM : identifiant du point d’accès de destination [DAPI], identifiant du point d’accès source [SAPI], ou les deux incompatibilités entre les données attendues et reçues

  • OTU-SD : dégradation du signal

  • OTU-SSF : échec du signal serveur

  • OTU-TSF — Échec du signal de trail

  • PRE_FEC_SD

  • FE_PRE_FEC_SD

  • ODU-LCK : (déclenchements de verrouillage ODU pour PM [surveillance de chemin])

  • ODU-AIS : (signal d’indication d’alarme ou signal de toutes les personnes)

  • ODU-OCI : (erreur de connexion ouverte)

  • ODU-BDI : (indication d’un défaut arrière)

  • ODU-IAE : (erreur d’alignement entrante)

  • ODU-TTIM : incompatibilité DAPI ou SAPI par exemple

  • ODU-BEI : indication d’erreur en arrière

  • ODU-LTC : perte de connexion tandem

  • ODU-SSF — Échec du signal serveur

  • ODU-TSF — Échec du signal de trail

  • ODU-CSF — Échec du signal client

  • ODU-SD : dégradation du signal

  • ODU-SF : échec du signal

  • OPU-PTM : incompatibilité du type de charge utile

Alarmes TCA

Les alarmes de franchissement de seuil (TCA) sont des alarmes qui s’activent lorsqu’un certain seuil configurable (seuil de mesure proche de la fin ou seuil de mesure de bout en bout) est franchi et reste ainsi jusqu’à la fin de l’intervalle de 15 minutes pour des paramètres tels que l’OTU et l’ODU. Les alarmes suivantes sont prises en charge :

  • Seuil d’erreur de bloc d’arrière-plan (BBE)

  • Seuil de secondes (ES) erroné

  • Seuil de secondes gravement erroné (SES)

  • Seuil de secondes d’indisponibilité (UAS)

Comprendre le PIC P2-100GE-OTN

À partir des versions 14.1R2 et 14.2 de Junos OS, un PIC OTN 100 Gigabit Ethernet (P2-100GE-OTN) est pris en charge sur le FPC2-PTX-P1A dans les routeurs PTX5000. Le pic P2-100GE-OTN fournit des interfaces 4 ports 100 Gigabit Ethernet, configurables indépendamment en mode de cadrage LAN PHY ou en mode OTU4 (Optical Channel Transport Unit 4). Chaque interface est terminée au moyen d’un émetteur-récepteur CFP2. Le FPC FPC2-PTX-P1A prend en charge deux PIC P2-100GE-OTN, dans lesquels chaque port 100 Gigabit Ethernet est mappé à un moteur de transfert de paquets dans le FPC.

À partir de la version 15.1 de Junos OS, vous pouvez configurer les interfaces du PIC P2-100GE-OTN sur les routeurs PTX5000 pour qu’elles fassent partie des offres Ethernet agrégées en mode mixte et à débit mixte.

Pour plus d’informations sur les débits mixtes, voir Présentation des débits mixtes et des modes mixtes sur les offres Ethernet agrégées.

À partir de la version 15.1 de Junos OS, vous pouvez configurer la classification CoS (Pseudowire Class of Service) basée sur les ports qui comprend la classification IPv4 de couche 3, IPv6 et MPLS pour les interfaces avec l’encapsulation Ethernet-ccc.

Les sections suivantes expliquent ce PIC en détail :

Fonctionnalités d’interface

Les fonctionnalités d’interface suivantes sont prises en charge sur un PIC P2-100GE-OTN :

  • Interfaces 4 ports 100 Gigabit Ethernet, configurables indépendamment en mode d’encadrement LAN PHY ou en mode de signal OTU4. Chaque interface est terminée au moyen d’un émetteur-récepteur CFP2.

  • Chaque port est mappé à un seul moteur de transfert de paquets dans le FPC FPC FPC2-PTX-P1A.

  • Les interfaces sont nommées avec préfixe et.

  • Bouclage local Gigabit Ethernet.

  • Trames de pause au niveau des liaisons : vous pouvez empêcher l’interface Ethernet de transmettre des paquets pendant une période configurée.

  • Timer d’interface et amortissement de l’interface : vous pouvez définir l’énoncé hold-time (en millisecondes) sur des transitions d’interface humides.

  • Horloge externe

  • TpID (Non Standard Tag Protocol Identifier) :

    • Pour chaque port 100 Gigabit Ethernet, vous pouvez configurer jusqu’à huit TPID à l’aide de l’instruction tag-protocol-id au niveau de la [edit interfaces interface-name gigether-options ethernet-switch-profile] hiérarchie.

    • L’instruction tag-protocol-id ne peut être configurée que sur le premier port (port 0) du PIC. Si un autre port (non nul) est tag-protocol-id en configuration, le moteur de routage enregistre une erreur dans le journal système et la configuration est ignorée.

    • L’instruction tag-protocol-id configurée sur le port 0 du PIC s’applique également au reste des ports de ce pic.

  • L’événement Link Down de l’interface génère toujours une interruption ; toutefois, l’événement Link Up de l’interface ne génère pas d’interruption. Par conséquent, l’événement de liaison de l’interface est détecté au cours du processus d’interrogation périodique PIC d’une seconde.

  • Modes de fonctionnement génériques de correction des erreurs de transfert (GFEC) (G.709) et sans FEC.

  • Outils de diagnostic :

    • Bouclage de ligne

    • Bouclage local

  • Reroutage rapide (FRR) : en fonction de la configuration pré-FEC, le taux d’erreur de bit (BER) est pris en charge et configuré à l’aide de l’instruction ber-threshold-signal-degrade au niveau de la [edit interfaces interface-name otn-options signal-degrade] hiérarchie.

  • jnx-ifotn.mib et otn-mib tels que définis dans la RFC 3591. Notez que selon la norme de sécurité Junos OS, les paramètres configurables ne sont pas pris en charge par SNMP. Seule l’opération d’accès est disponible via SNMP.

  • Statistiques FEC : erreurs corrigées et taux d’erreurs corrigés.

  • Génération et vérification de la séquence binaire pseudorandom (PRBS) de charge utile OTN en activant ou en désactivant prBS avec l’instruction prbs ou no-prbs au niveau de la [edit interfaces interface-name otn-options] hiérarchie.

  • Mesure du retard au niveau de l’unité de données de canal optique (ODU).

  • Au niveau de l’interface physique, flexible-ethernet-service, ethernet-cccet ethernet-tcc les encapsulations sont prises en charge. Pour l’encapsulation flexible-ethernet-service , le niveau logique prend en charge enet2, vlan-cccet vlan-tcc les encapsulations.

  • Au niveau de l’interface logique, dixles encapsulations , vlan-cccet vlan-tcc sont prises en charge.

  • Interopérabilité entre les interfaces 100 Gigabit Ethernet avec émetteur-récepteur CFP et les interfaces 100 Gigabit Ethernet avec émetteur-récepteur CFP2 en mode de cadrage LAN PHY et en mode OTU4.

Les fonctionnalités suivantes ne sont pas prises en charge sur le PIC P2-100GE-OTN :

  • Apprentissage MAC source pour la comptabilité

  • Contrôle MAC

  • Encapsulations physiques au niveau de l’interface ,vlan-cccextended-vlan-ccc etextended-vlan-tcc

  • Encapsulation logique au niveau de l’interface :vlan-vpls

  • Réécriture VLAN pour ccc l’encapsulation

  • Contrôle du flux par file d’attente

  • Modes de mappage GFP-F (Procédure de cadrage générique) sur OTN

  • Canal de communication général (GCC)

  • Commutation de protection automatique (APS) au niveau de l’interface OTN

  • Insertion, surveillance et affichage de l’octet d’en-tête OTN

  • MIB de liaison noire pour l’intégration avec les transpondeurs

  • Prise en charge des harnais optiques

  • Interface de transport et modèle d’état (GR-1093)

  • Prise en charge de trace tone

  • Compteurs de surveillance des performances de 15 minutes et 1 jour et compteurs historiques

Fonctionnalités de couche 2 et de couche 3

Les fonctionnalités de couche 2 et de couche 3 suivantes sont prises en charge sur le pic P2-100GE-OTN :

  • Détectez les liaisons vers le haut et vers le bas en fonction du signal de panne local ou du signal de panne distant.

  • Statistiques MAC.

  • Contrôle des flux.

  • Compteurs de paquets MAC surdimensionné basés sur la valeur MTU par défaut ou la valeur MTU configurée par l’utilisateur.

  • Filtre MAC par adresse de destination par port.

  • Filtre MAC de l’adresse source par port.

  • Adresse source par interface physique filtre MAC.

  • Comptabilisation MAC de l’interface source par interface logique.

  • Maximum de 1 000 filtres MAC source par interface physique.

  • Un maximum de 32 000 termes de filtrage à partager entre toutes les fonctionnalités de filtrage.

  • Ethernet agrégé prend en charge 64 liaisons enfant pouvant être configurées à l’aide de la commande de set chassis aggregated-devices maximum-links configuration.

  • Maximum de 1024 interfaces logiques sur une interface physique Ethernet agrégée.

  • Prise en charge du balisage VLAN, du balisage VLAN flexible et du balisage VLAN empilé.

  • LACP.

  • Protection des liaisons.

  • 802.3 ah OAM.

  • OAM 802.1 ag.

  • MPLS FRR.

  • SNMP.

  • Prend en charge la mise en file d’attente par VLAN (à l’aide du moteur de transfert de paquets).

Alarmes et défauts OTN

Les alarmes et défauts OTN suivants sont pris en charge sur le pic P2-100GE-OTN :

  • LOS : perte de signal

  • LOF : perte de trame

  • LOM : perte du multiframe

  • OTU : dégrader

  • OTU — AIS

  • OTU —IAE

  • OTU —BDI

  • OTU —TTIM

  • OTU : dégradation du signal

  • OTU : échec du signal

  • ODU : échec du signal

  • OTU-FEC : dégrader

  • OTU-FEC — Erreurs excessives

  • ODU : dégradation du signal

  • ODU — AIS

  • ODU —BDI

  • ODU —OCI

  • ODU—LCK

  • ODU — TTIM

  • OPU —PTM

Alarmes TCA

Les alarmes de franchissement de seuil (TCA) sont des alarmes qui s’activent lorsqu’un certain seuil configurable (seuil de mesure proche de la fin ou seuil de mesure de bout en bout) est franchi et reste ainsi jusqu’à la fin de l’intervalle de 15 minutes pour des paramètres tels que l’OTU et l’ODU. Les alarmes suivantes sont prises en charge :

  • Seuil d’erreur de bloc d’arrière-plan (BBE)

  • Seuil de secondes (ES) erroné

  • Seuil de secondes gravement erroné (SES)

  • Seuil de secondes d’indisponibilité (UAS)

Comprendre le MIC3-100G-DWDM MIC

À partir de la version 15.1F5 de Junos OS, le MIC OTN 100 Gigabit DWDM (MIC3-100G-DWDM) est pris en charge sur MPC3E (MX-MPC3E-3D) et MPC3E NG (MPC3E-3D-NG) sur les routeurs MX240, MX480, MX960, MX2010 et MX2020. Le MIC3-100G-DWDM fournit un seul port d’interface 100 Gigabit Ethernet qui prend en charge DP-QPSK avec une réception cohérente et des modes de cadrage OTU4 et OTU4 (v).

Les interfaces MIC3-100G-DWDM mic sont nommées avec préfixe et. Pour plus d’informations, consultez la présentation de l’appellation des interfaces.

Les sections suivantes expliquent en détail les fonctionnalités de ce MIC :

Fonctionnalités d’interface

Les fonctionnalités d’interface suivantes sont prises en charge sur le MIC MIC3-100G-DWDM :

  • Interface 100 Gigabit Ethernet à port unique avec cadrage OTU4 (v). Modulation DP-QPSK avec réception cohérente à l’aide d’un émetteur-récepteur optique DWDM CFP2-ACO.

  • Bouclage local Gigabit Ethernet.

  • Outils de diagnostic :

    • Bouclage de ligne

    • Bouclage local

    • Erreur de connexion ouverte ODU (Optical Channel Data Unit)

    • Signal de maintenance de verrouillage ODU (Optical Channel Data Unit)

  • Types de corrections d’erreurs de transfert (FEC) :

    • GFEC (correction générique des erreurs de transfert)

    • HGFEC (correction des erreurs de transfert à gain élevé)

    • SDFEC (soft-decision forward error correction)

  • Les modules MIB suivants continuent d’être pris en charge (et aucune nouvelle MIB n’est introduite) :

    • Module MIB pour décrire l’extension Black Link de la RFC 3591 (jnxoptIfExtMibModule)

    • Module MIB pour gérer l’interface OTN (jnxIfOtnMib)

    • Module MIB pour gérer l’interface optique (jnxIfOpticsMib)

    • Module MIB pour gérer les frUs OTN (jnxFruMib)

  • L’interopérabilité avec le PIC OTN 100 Gigabit DWDM (P1-PTX-2-100G-WDM) n’est pas prise en charge.

  • Prise en charge de l’interopérabilité avec les interfaces 100 Gigabit Ethernet d’autres fournisseurs.

  • Apprentissage MAC source pour la comptabilité

  • Contrôle MAC

  • Encapsulations physiques au niveau de l’interface ,vlan-cccextended-vlan-ccc etextended-vlan-tcc

  • Encapsulation logique au niveau de l’interface :vlan-vpls

  • Réécriture VLAN pour ccc l’encapsulation

  • Contrôle du flux par file d’attente

  • Surveillance des performances et statistiques historiques en 15 minutes et 1 jour.

    • Surveillance des performances de bout en bout et de bout en bout

    • Alarmes de franchissement de seuil

    • Surveillance des performances BER

    • Surveillance des performances FEC

    • Surveillance optique des performances

  • Insertion, surveillance et affichage de la surcharge d’en-tête OTN

  • Interface de transport et modèle d’état (GR-1093)

Fonctionnalités de couche 2 et de couche 3

Les fonctionnalités de couche 2 et de couche 3 suivantes sont prises en charge sur le MIC3-100G-DWDM :

  • Filtre MAC par adresse de destination par port.

  • Filtre MAC de l’adresse source par port.

  • Adresse source par interface physique filtre MAC.

  • Maximum de 1 000 filtres MAC source par interface physique.

  • Un maximum de 32 000 termes de filtrage à partager entre toutes les fonctionnalités de filtrage.

  • Balisage VLAN flexible.

  • 802.3 ah OAM.

  • OAM 802.1 ag.

Alarmes et défauts OTN

Les alarmes et défauts OTN suivants sont pris en charge sur le MIC3-100G-DWDM :

Alarmes et défauts de canal optique (OC)

  • OC-LOS : perte de signal

  • OC-LOF : perte de trame

  • OC-LOM : perte de multiframe

  • OC-Wavelength-Lock — Verrouillage de longueur d’onde

Défauts de l’unité de données de canal optique (ODU)

  • ODU-AIS — Signal d’indication d’alarme ODU

  • ODU-BDI : indication de défaut arrière ODU

  • ODU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière ODU

  • ODU-IAE — Erreur d’alignement entrant ODU

  • ODU-LCK — ODU verrouillé

  • ODU-LTC — Perte ODU de connexion tandem

  • ODU-OCI — Erreur de connexion ouverte ODU

  • ODU-SSF — Échec du signal du serveur ODU

  • ODU-TSF — Échec du signal ODU Trail

  • ODU-TTIM — Incompatibilité de l’identifiant de trace de piste ODU

Défauts de l’unité de transport de canaux optiques (OTU)

  • OTU-AIS : signal d’indication d’alarme OTU

  • OTU-BDI : indication de défaut arrière OTU

  • OTU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière OTU

  • OTU-FEC-DEG : dégradation de la correction de l’erreur de transfert OTU

  • OTU-FEC-EXCÈS-FEC — Correction d’erreur de transfert OTU Erreurs excessives fec

  • OTU-IAE : erreur d’alignement entrante sur l’OTU

  • OTU-SSF — Échec du signal du serveur OTU

  • OTU-TSF — Échec du signal de piste OTU

  • OTU-TTIM — Incompatibilité de l’identifiant de trace de piste OTU

Alarmes de franchissement de seuil

Les alarmes de franchissement de seuil (TCA) sont des alarmes qui s’activent lorsqu’un certain seuil configurable (seuil de mesure proche de la fin ou seuil de mesure de bout en bout) est franchi et reste ainsi jusqu’à la fin de l’intervalle de 15 minutes pour des paramètres tels que l’OTU et l’ODU. Les alarmes suivantes sont prises en charge :

  • Seuil d’erreur de bloc d’arrière-plan (BBE)

  • Seuil de secondes (ES) erroné

  • Seuil de secondes gravement erroné (SES)

  • Seuil de secondes d’indisponibilité (UES)

Comprendre le PIC PTX-5-100G-WDM

À partir de la version 15.1F6 de Junos OS, le 5 ports 100 Gigabit DWDM OTN PIC — PTX-5-100G-WDM — est pris en charge sur les routeurs PTX3000 et PTX5000. Le PIC PTX-5-100G-WDM fournit cinq ports d’interface 100 Gigabit Ethernet qui prennent en charge la modulation DP-QPSK (double polarisation quadrature phase shift keying) avec réception cohérente et les modes de cadrage OTU4 et OTU4 (v).

Les interfaces du PTX-5-100G-WDM PIC portent le préfixe et. Pour plus d’informations, consultez la présentation de l’appellation des interfaces.

REMARQUE :

La 5 ports 100 Gigabit DWDM OTN PIC n’est pas directement interopérable avec le 2 ports 100 Gigabit DWDM OTN PIC (P1-PTX-2-100G-WDM), mais ils peuvent tous les deux fonctionner sur le même système de ligne DWDM.

Les sections suivantes expliquent les fonctionnalités de ce PIC en détail :

Fonctionnalités d’interface

Les fonctionnalités d’interface suivantes sont prises en charge sur le PIC PTX-5-100G-WDM :

  • Interface 100 Gigabit Ethernet à cinq ports avec cadrage OTU4 (v) et modulation DP-QPSK avec réception cohérente à l’aide d’un émetteur-récepteur optique DWDM CFP2-ACO.

  • Bouclage local Gigabit Ethernet.

  • Outils de diagnostic :

    • Bouclage de ligne

    • Bouclage local

    • Erreur de connexion ouverte ODU (Optical Channel Data Unit)

    • Signal de maintenance de verrouillage ODU (Optical Channel Data Unit)

  • Types de corrections d’erreurs de transfert (FEC) :

    • GFEC (correction générique des erreurs de transfert)

      REMARQUE :

      Le mode GFEC n’est pas pris en charge sur Junos OS version 15.1F6. La version 15.1F6-S1 de Junos OS prend en charge le mode GFEC. Contactez l’assistance client pour la version 15.1F6-S1 de Junos OS.

    • SDFEC (soft-decision forward error correction)

  • Les fonctionnalités MIB suivantes continuent d’être prises en charge (et aucune nouvelle MIB n’est introduite) :

    • Module MIB pour décrire l’extension Black Link de la RFC 3591 (jnxoptIfExtMibModule). L’extension Black Link permet à un émetteur-récepteur optique d’un fournisseur d’introduire un signal optique sur un réseau optique d’un autre fournisseur.

    • Module MIB pour gérer l’interface OTN (jnxIfOtnMib)

    • Module MIB pour gérer l’interface optique (jnxIfOpticsMib)

    • Module MIB pour gérer les frUs OTN (jnxFruMib)

  • Interopérabilité avec les interfaces 100 Gigabit-Ethernet d’autres fournisseurs.

  • Apprentissage MAC source pour la comptabilité

  • Contrôle MAC

  • Encapsulations physiques au niveau de l’interface ,vlan-cccextended-vlan-ccc etextended-vlan-tcc

  • Encapsulation logique au niveau de l’interface :vlan-vpls

  • Réécriture VLAN pour ccc l’encapsulation

  • Contrôle du flux par file d’attente

  • Surveillance des performances et statistiques historiques en 15 minutes et 1 jour.

    • Surveillance des performances de bout en bout et de bout en bout

    • Alarmes de franchissement de seuil

    • Surveillance des performances BER

    • Surveillance des performances FEC

    • Surveillance optique des performances

  • Insertion, surveillance et affichage de la surcharge d’en-tête OTN

  • Interface de transport et modèle d’état (GR-1093)

Fonctionnalités de couche 2 et de couche 3

Les fonctionnalités de couche 2 et de couche 3 suivantes sont prises en charge sur le PIC PTX-5-100G-WDM :

  • Filtre MAC par adresse de destination par port.

  • Filtre MAC de l’adresse source par port.

  • Adresse source par interface physique filtre MAC.

  • Maximum de 1 000 filtres MAC source par interface physique.

  • Un maximum de 32 000 termes de filtrage à partager entre toutes les fonctionnalités de filtrage.

  • Balisage VLAN flexible.

  • 802.3 ah OAM.

  • OAM 802.1 ag.

Alarmes et défauts OTN

Les alarmes et défauts OTN suivants sont pris en charge sur le PIC PTX-5-100G-WDM :

Alarmes et défauts des canaux optiques

  • OC-LOS : perte de signal

  • OC-LOF : perte de trame

  • OC-LOM : perte de multiframe

  • OC-Wavelength-Lock — Verrouillage de longueur d’onde

Défauts de l’unité de données de canal optique (ODU)

  • ODU-AIS — Signal d’indication d’alarme ODU

  • ODU-BDI : indication de défaut arrière ODU

  • ODU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière ODU

  • ODU-IAE — Erreur d’alignement entrant ODU

  • ODU-LCK — ODU verrouillé

  • ODU-LTC — Perte ODU de connexion tandem

  • ODU-OCI — Erreur de connexion ouverte ODU

  • ODU-SSF — Échec du signal du serveur ODU

  • ODU-TSF — Échec du signal ODU Trail

  • ODU-TTIM — Incompatibilité de l’identifiant de trace de piste ODU

Défauts de l’unité de transport de canaux optiques (OTU)

  • OTU-AIS : signal d’indication d’alarme OTU

  • OTU-BDI : indication de défaut arrière OTU

  • OTU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière OTU

  • OTU-FEC-DEG : dégradation de la correction de l’erreur de transfert OTU

  • OTU-FEC-EXCÈS-FEC — Correction d’erreur de transfert OTU Erreurs excessives fec

  • OTU-IAE : erreur d’alignement entrante sur l’OTU

  • OTU-SSF — Échec du signal du serveur OTU

  • OTU-TSF — Échec du signal de piste OTU

  • OTU-TTIM — Incompatibilité de l’identifiant de trace de piste OTU

Alarmes de franchissement de seuil

Les alarmes de franchissement de seuil (TCsnaire) sont activées lorsqu’un certain seuil configurable (seuil de mesure proche de la fin ou seuil de mesure lointain) est franchi et le reste jusqu’à la fin de l’intervalle de 15 minutes pour des paramètres tels que les OTU et les ODU. Les alarmes suivantes sont prises en charge :

  • Seuil d’erreur de bloc d’arrière-plan (BBE)

  • Seuil de secondes (ES) erroné

  • Seuil de secondes gravement erroné (SES)

  • Seuil de secondes d’indisponibilité (UES)

Comprendre la carte d’interface PTX10K-LC1104

La carte d’interface PTX10K-LC1104 fournit jusqu’à 1,2 Tbit/s de transfert de paquets pour les fournisseurs de cloud, les fournisseurs de services et les entreprises qui ont besoin d’un multiplexage par division de longueur d’onde (DWDM) cohérent avec les fonctionnalités de sécurité MACsec.

La carte d’interface PTX10K-LC1104 est prise en charge sur junos OS version 18.3R1 et versions ultérieures.

Les sections suivantes expliquent en détail les fonctionnalités de la carte d’interface PTX10K-LC1104 :

Fonctionnalités logicielles

Les fonctionnalités d’interface suivantes sont prises en charge sur le PTX10K-LC1104 :

  • Conforme aux normes ITU G.709 et G.798

  • Fonctionnalités de surveillance des performances telles que les alarmes, les alarmes de franchissement des seuils, les secondes d’erreur OTU/ODU et les statistiques FEC et beR (Bit Error Rate).

  • Gestion SNMP du MIC basée sur RFC 3591, Objets gérés pour le type d’interface optique, y compris les éléments suivants :

    • MIB de liaison noire–jnx-bl.mib

    • MIB IFOTN–jnx-ifotn.mib

    • MIB optique–jnx-optics.mib

    • MIB FRU –jnx-fru.mib

  • Options optiques configurables par l’utilisateur :

    • Format de modulation : 16QAM, 8QAM, QPSK

    • Mode FEC (15 % SDFEC ou 25 % SDFEC)

    • Modes d’encodage différentiel et non différentiel

    • Activer et désactiver le laser de transmission (TX)

    • Puissance de sortie TX

    • Longueur d’onde

    • Alarmes de franchissement de seuil (TC)

  • IEEE 802.1ag OAM

  • IEEE 802.3ah OAM

  • IFINFO/IFMON

  • Agrégation de liaisons IEEE 802.3ad

  • Encapsulation flexible des services Ethernet

  • Balisage VLAN flexible

  • Comptabilisation MAC de l’adresse source par interface logique

  • Filtre MAC d’adresse source par port

  • Filtre MAC d’adresse source par interface logique

  • Adresse de destination filtre MAC par port

  • Jusqu’à 8 000 interfaces logiques partagées sur tous les ports sur un seul PFE

Alarmes et défauts OTN

Les alarmes et défauts OTN suivants sont pris en charge sur la carte d’interface PTX10K-LC1104 :

Alarmes et défauts de canal optique (OC)

  • OC-LOS : perte de signal

  • OC-LOF : perte de trame

  • OC-LOM : perte de multiframe

  • OC-Wavelength-Lock — Verrouillage de longueur d’onde

Défauts de l’unité de données de canal optique (ODU)

  • ODU-AIS — Signal d’indication d’alarme ODU

  • ODU-BDI : indication de défaut arrière ODU

  • ODU-IAE — Erreur d’alignement entrant ODU

  • ODU-LCK — ODU verrouillé

  • ODU-LTC — Perte ODU de connexion tandem

  • ODU-OCI — Erreur de connexion ouverte ODU

  • ODU-SSF — Échec du signal du serveur ODU

  • ODU-TSF — Échec du signal ODU Trail

  • ODU-TTIM — Incompatibilité de l’identifiant de trace de piste ODU

Défauts de l’unité de transport de canaux optiques (OTU)

  • OTU-AIS : signal d’indication d’alarme OTU

  • OTU-BDI : indication de défaut arrière OTU

  • OTU-BIAE : erreur d’alignement entrant en arrière OTU

  • OTU-FEC-DEG : dégradation de la correction de l’erreur de transfert OTU

  • OTU-FEC-EXCÈS-FEC — Correction d’erreur de transfert OTU Erreurs excessives fec

  • OTU-IAE : erreur d’alignement entrante sur l’OTU

  • OTU-SSF — Échec du signal du serveur OTU

  • OTU-TSF — Échec du signal de piste OTU

  • OTU-TTIM — Incompatibilité de l’identifiant de trace de piste OTU

Alarmes de franchissement de seuil

Les alarmes de franchissement de seuil (TCA) sont des alarmes qui s’activent lorsqu’un certain seuil configurable (seuil de mesure proche de la fin ou seuil de mesure de bout en bout) est franchi et reste ainsi jusqu’à la fin de l’intervalle de 15 minutes pour des paramètres tels que l’OTU et l’ODU. Les alarmes suivantes sont prises en charge :

  • Seuil d’erreur de bloc d’arrière-plan (BBE)

  • Seuil de secondes (ES) erroné

  • Seuil de secondes gravement erroné (SES)

  • Seuil de secondes d’indisponibilité (UES)

Format de mappage et de modulation d’interface pour ACX6360

Les routeurs ACX6360 prennent en charge 8 modules optiques CFP2-DCO. Pour chaque module optique CFP2-DCO, une interface 1 ot est créée. D’où la création de 8 interfaces pour les routeurs ACX6360. Les routeurs ACX6360 ne prennent en charge que les interfaces 100GE et jusqu’à 2 interfaces peuvent être mappées à une interface 1 ot , en fonction du débit CFP2-DCO configuré- 100G ou 200G.

L’interface optique et le mappage est affiché dans le tableau suivant :

Interface « ot- »

Modulation Format

Interface(s) et mappée(s)

ot-0/1/0

QPSK-100G

et-0/1/0

8QAM-200G

et-0/1/0

et-0/1/1

16QAM-200G

et-0/1/0

et-0/1/1

ot-0/1/1

QPSK-100G

et-0/1/2

8QAM-200G

et-0/1/2

et-0/1/3

16QAM-200G

et-0/1/2

et-0/1/3

ot-0/1/2

QPSK-100G

et-0/1/4

8QAM-200G

et-0/1/4

et-0/1/5

16QAM-200G

et-0/1/4

et-0/1/5

ot-0/1/3

QPSK-100G

et-0/1/6

8QAM-200G

et-0/1/6

et-0/1/7

16QAM-200G

et-0/1/6

et-0/1/7

ot-0/1/4

QPSK-100G

et-0/1/8

8QAM-200G

et-0/1/8

et-0/1/9

16QAM-200G

et-0/1/8

et-0/1/9

ot-0/1/5

QPSK-100G

et-0/1/10

8QAM-200G

et-0/1/10

et-0/1/11

16QAM-200G

et-0/1/10

et-0/1/11

ot-0/1/6

QPSK-100G

et-0/1/12

8QAM-200G

et-0/1/12

et-0/1/13

16QAM-200G

et-0/1/12

et-0/1/13

ot-0/1/7

QPSK-100G

et-0/1/14

8QAM-200G

et-0/1/14

et-0/1/15

16QAM-200G

et-0/1/14

et-0/1/15

Format de mappage et de modulation d’interface pour carte d’interface PTX10K-LC1104

La carte d’interface PTX10K-LC1104 prend en charge 3 modules optiques et 2 ports par modules optiques. 2 interfaces sont créées pour un module optique. Ainsi , 6 interfaces sont créées pour une carte de ligne. Le tableau suivant illustre le mappage de l’interface optique vers et de l’interface :

Interface « ot- »

Modulation Format

Interface(s) et mappée(s)

ot-0/0/0

QPSK

et-x/0/0

8QAM

et-x/0/0

et-x/0/1

16QAM

et-x/0/0

et-x/0/1

ot-0/0/1

QPSK

et-x/0/2

8QAM

et-x/0/1

et-x/0/2

16QAM

et-x/0/2

et-x/0/3

ot-0/0/2

QPSK

et-x/0/4

8QAM

et-x/0/4

et-x/0/5

16QAM

et-x/0/4

et-x/0/5

ot-0/0/3

QPSK

et-x/0/6

8QAM

et-x/0/5

et-x/0/6

16QAM

et-x/0/6

et-x/0/7

ot-0/0/4

QPSK

et-x/0/8

8QAM

et-x/0/8

et-x/0/9

16QAM

et-x/0/8

et-x/0/9

ot-0/0/5

QPSK

et-x/0/10

8QAM

et-x/0/9

et-x/0/10

16QAM

et-x/0/10

et-x/0/11

Tableau de l'historique des versions
Version
Description
15.1F5
À partir de la version 15.1F5 de Junos OS, le MIC OTN 100 Gigabit DWDM (MIC3-100G-DWDM) est pris en charge sur MPC3E (MX-MPC3E-3D) et MPC3E NG (MPC3E-3D-NG) sur les routeurs MX240, MX480, MX960, MX2010 et MX2020.
15.1
À partir de la version 15.1 de Junos OS, vous pouvez configurer les interfaces du PIC P2-100GE-OTN sur les routeurs PTX5000 pour qu’elles fassent partie des offres Ethernet agrégées en mode mixte et à débit mixte.
15.1
À partir de la version 15.1 de Junos OS, vous pouvez configurer la classification CoS (Pseudowire Class of Service) basée sur les ports qui comprend la classification IPv4 de couche 3, IPv6 et MPLS pour les interfaces avec l’encapsulation Ethernet-ccc.