L'infrastructure en tant que code (IaC) est une stratégie dans laquelle les éléments requis pour exploiter une infrastructure informatique sont considérés comme des logiciels pouvant être gérés par le biais d'API, de protocoles basés sur des normes et de cadres d'automatisation open-source (comme Ansible, Saltstack, Puppet et Chef). L'IaC offre la possibilité d'automatiser et d'exploiter des outils et des pratiques pour accélérer la collaboration et le déploiement et permettre l'intégration continue entre d'une part, les professionnels de l'infrastructure et des opérations (Ops) et d'autre part, les équipes de développement et de distribution des applications (Dev) : c'est le modèle DevOps appliqué aux réseaux ! Les deux équipes doivent travailler ensemble pour fournir une expérience client améliorée et innovante, bénéficiant d'une plus grande vitesse sans compromis sur la qualité. La prise en charge de l'infrastructure en tant que code est avantageuse pour les deux parties.

Infrastructure en tant que code et automatisation du réseau

À l'heure où de plus en plus d'entreprises se tournent vers le cloud et la virtualisation, les entreprises doivent faire preuve d'agilité en automatisant et en adaptant leur infrastructure informatique pour rester compétitives. La tendance à l'automatisation du réseau est le processus qui consiste à automatiser la configuration, la gestion, les tests, le déploiement et l'exploitation des équipements physiques et virtuels au sein d'un réseau. La Figure 1 illustre la progression de l'automatisation du réseau.

Figure 1 : Progression de l'automatisation du réseau

Avec le déploiement automatisé, vous pouvez générer et déployer vos configurations réseau automatiquement, ce qui vous permet de réaliser des tests du réseau en continu pour identifier et résoudre les éventuels problèmes le plus rapidement possible. L'infrastructure en tant que code vous permet ainsi de tester et de valider les modifications de votre réseau avant de les déployer dans votre environnement de production ; elle pose les bases de l'automatisation intelligente qui s'appuie sur l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique. Des machines prennent des décisions et apportent des modifications au réseau pour tendre vers la vision Juniper du réseau du futur, le réseau autonome (Self-Driving Self-Network™). À l'image d'une voiture sans chauffeur, il s'agit d'un réseau qui fonctionne seul et qui prévoit et s'adapte à son environnement. Pour en savoir plus, lisez le dossier the Self-Driving Network de Juniper Networks.

Implémentation recommandée

1. Sélectionner le cadre d'automatisation : choisissez un cadre d'automatisation open-source comme Ansible, Saltstack, Puppet et Chef.

2. Commencer simplement : commencez par implémenter les parties les plus courantes de l'infrastructure : comptes utilisateurs, NTP, DNS, SNMP, et listes de préfixes courantes. Visez une implémentation à 100 % graduelle. N'oubliez pas que le processus est lent jusqu'à ce que tout soit normalisé.

3. Organiser : passez en revue l'inventaire des équipements existants, les variables et les rôles. Regroupez-les par fonction ou par emplacement, et appliquez des groupes aux modèles par points communs ou par fonctions. Le modèle devient la stratégie !

4. Tester et valider : exécutez des essais périodiques de chaque fichier de configuration. Collectez les différences constatées et générez des rapports sur les erreurs de chaque équipement. Combinez les données collectées et envoyez-les à l'administrateur du réseau. Si nécessaire, apportez des modifications et enregistrez-les.

5. Déployer : publiez les configurations dans votre environnement de production.

6. Analyser : collectez des informations sur le réseau (télémétrie) et utilisez ces informations pour prendre vos décisions. Mettez en place une automatisation en boucle fermée en implémentant des actions basées sur des règles et portant sur des événements réseau.

7. Optimiser : utilisez les outils d'apprentissage automatique pour former le système et apporter des modifications au réseau. Assurez-vous que l'infrastructure reste dans l'état souhaité grâce à une surveillance continue.

Avantages de l'infrastructure en tant que code

En implémentant l'infrastructure en tant que code, les entreprises peuvent bénéficier des avantages suivants :

  • Amélioration de la collaboration et de l'efficacité : en permettant aux équipes en charge des opérations (Ops) de configurer les applications et l'infrastructure de façon répétée en utilisant des langages et des méthodologies connues des développeurs, les risques d'erreurs sont réduits. Ainsi, les équipes de développement produisent un code de meilleure qualité qui peut être testé plus souvent et publié plus rapidement dans l'environnement de production : moins d'erreurs, des versions publiées plus rapidement, une efficacité optimale.

  • Amélioration de l'expérience client : grâce à la résolution des problèmes, à la publication de nouvelles versions et à l'amélioration plus rapide des applications, l'interaction entre les clients et les entreprises via les applications est améliorée offrant ainsi une meilleure expérience client.

  • Agilité et performances commerciales améliorées& : les équipes Dev et Ops passent moins de temps à gérer les applications existantes et peuvent se consacrer davantage à développer de nouvelles applications et de nouveaux modèles opérationnels pour cibler de nouveaux marchés et de nouveaux clients et, accélérer le délai de mise sur le marché.

Juniper Networks et infrastructure en tant que code

Pour mieux définir votre vision et accélérer votre adoption de l'automatisation, vo/en pouvez collaborer avec l'équipe des services professionnels de Juniper. Nos services professionnels disposent de l'expérience et de l'expertise nécessaires pour vous aider à adopter et à automatiser les pratiques et les architectures IaC au sein de votre réseau.

En outre, Juniper Networks fournit les composants et mécanismes IaC suivants :

  • Intégration de Junos OS avec des cadres d'automatisation open-source comme Ansible, Saltstack, Puppet, Napalm, Jenkins et Chef.

  • L'interface de télémétrie Junos (JTI) utilise un modèle push pour transmettre les données de façon asynchrone et éliminer la scrutation, ce qui simplifie la collecte de données sur le réseau.

  • Des mécanismes de virtualisation (comme les équipements vMX et vSRX) vous permettent de construire et de régler rapidement des bancs de test virtuels pour le réseau.

Vous pouvez ajouter de nouveaux services, tester de nouvelles applications et résoudre les problèmes plus rapidement et de façon plus fiable : les délais de mise en œuvre des améliorations sont réduits, augmentant ainsi la compétitivité, la souplesse et, en fin de compte, les profits en fin d'exercice. L'amélioration de la qualité des logiciels entraîne une augmentation des performances commerciales et des revenus.