Préparer votre entreprise à la technologie NFV

Pour tirer pleinement parti de la virtualisation et de l'automatisation, les fournisseurs de services doivent transformer leur entreprise.

Lorsqu'un fournisseur de services de communication transfère ses services d'une infrastructure matérielle vers une infrastructure logicielle, ses coûts fondent généralement comme neige au soleil et de nombreuses nouvelles sources de revenus s'offrent à lui. En effet, les entreprises peuvent désormais déployer leurs services en quelques jours, voire en quelques heures ou minutes. Elles peuvent commercialiser ces services plus rapidement, et traiter les requêtes du service client à la demande.

Ces avantages justifient généralement le déploiement des technologies qui y sont associées : la virtualisation des fonctions réseau (Network Functions Virtualization, NFV), et sa cousine, la technologie de réseau SDN (Software-defined Networking). Mais comment garantir la réussite de votre déploiement ?

Pour tirer pleinement partie de la technologie NFV, vous devez étendre votre champ d'application et planifier un changement organisationnel. Les processus, les flux de travail et les compétences de l'entreprise doivent s'adapter aux nouvelles méthodes de fourniture des services afin de répondre plus rapidement aux clients. Les compétences à jour, déjà recherchées actuellement, deviendront essentielles lors de la transition vers la technologie NFV. Une étude récente de l'IHS révèle que de nombreuses sociétés de télécommunications mondiales de premier plan retardent leurs déploiements commerciaux en raison de leur manque de savoir-faire interne dans le domaine de la virtualisation des fonctions réseau.

Ces changements auront un effet boule de neige sur les rôles et les responsabilités de vos employés, ainsi que sur les interactions au sein de votre équipe. Votre culture d'entreprise changera profondément.

Pour commencer : pensez DevOps

Le moyen le plus efficace d'entamer votre transformation consiste à adopter le modèle DevOps lors de la création, du test et de la distribution des services. Le modèle DevOps favorise une collaboration étroite entre les développeurs de logiciels, le personnel opérationnel et les professionnels de l'informatique. Il décloisonne les silos, ce qui accélère la distribution des services, et forme une boucle de retour constante permettant de contrôler la qualité et d'améliorer en continu les processus.

Dans un environnement DevOps, les groupes travaillent main dans la main et en parallèle, contrairement aux modes de développement traditionnels en cascade qui deviendront vite obsolètes face au marché de la virtualisation en perpétuelle évolution. Dans un modèle en cascade, le développement et le test prennent beaucoup de temps. Bien souvent, les exigences des clients ne sont plus les mêmes lorsque les services sont prêts à être livrés.

DevOps, en revanche, incite les développeurs et le personnel opérationnel à travailler côte à côte. Ils partagent leurs idées et prennent des décisions en temps réel, appliquent des mesures et corrigent les problèmes. Ce mode de travail réduit considérablement les délais de commercialisation.

Apporter des modifications

Pour faciliter la transformation, il convient d'anticiper l'impact organisationnel de la virtualisation et du modèle DevOps. En d'autres termes, l'entreprise doit préparer sa transition dans quatre domaines principaux : les processus, les rôles, les compétences et la culture.

Processus : dans l'environnement NFV, les services sont créés et distribués différemment, ce qui vous oblige à repenser vos processus métier. Par exemple :

  • Comment « inventorier » une ressource virtuelle ?

  • Comment garantir un service distribué virtuellement ?

  • Comment gérer l'utilisation des ressources de calcul ?

  • Quel sera l'impact de la modification du modèle économique des fournisseurs ?

  • Comment l'assistance clientèle évoluera-t-elle ?

  • Quelles nouvelles stratégies de prix et de facturation adopter ?

Il est important de comprendre ces répercussions et de créer des processus métier optimisés pour y faire face. Ces processus doivent être mis en place en amont afin de prendre en charge l'automatisation et le contrôle logiciel en toute simplicité.

Rôles : dans un environnement virtuel automatisé, les lignes de démarcation entre les rôles s'estompent. Les fonctions auparavant gérées par divers experts se transforment en responsabilités partagées. Comment ce changement affectera-t-il les rôles traditionnels des dirigeants ? Il est important d'identifier clairement les responsabilités et les rôles modifiés, ainsi que de contrôler la transition et le respect des nouvelles descriptions de postes. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de transitions de rôles.

Votre directeur technique se tourne davantage vers l'avenir et acquiert des responsabilités dans trois nouveaux domaines :

  • Le développement des normes, l'élaboration de la stratégie technologique et l'évaluation de la technologie.

  • L'impact de l'adoption des nouvelles technologies sur l'entreprise et le réseau.

  • La migration des anciens équipements (fonctions de médiation et transfert de fonctionnalités vers la technologie NFV).

Votre directeur informatique se consacre davantage aux opérations. Le directeur informatique assume les nouvelles responsabilités suivantes : exécution et assurance, développement d'architectures logicielles, supervision de DevOps, recours à l'automatisation afin de réduire le coût du travail et d'améliorer la productivité.

Votre directeur marketing cherche à gagner en flexibilité pour mieux répondre aux besoins des clients. Le directeur marketing doit travailler en étroite collaboration avec le directeur informatique pour accroître la flexibilité du service. Au lieu de vendre une connectivité de base, il consacre tous ses efforts à la distribution et à la commercialisation de solutions et de services.

Compétences : avec l'arrivée de la technologie NFV, les compétences logicielles évoluent et créent de nouveaux rôles pour les techniciens. Par ailleurs, DevOps applique le modèle des services cloud aux services en réseau. Ces conditions favorisent l'émergence de nouveaux rôles dans l'entreprise du fournisseur de service :

  • Des ingénieurs de systèmes informatiques ou des informaticiens généralistes responsables de l'ensemble de la pile de virtualisation, dotés d'un large éventail de compétences liées à la technologie NFV.

  • L'ingénierie SDN (compétences d'ingénierie et de conception de moindre niveau), la conception et la gestion d'architecture de flux.

  • L'orchestration du cloud, avec des services de courtage et de chambres de compensation fournis par des tiers.

  • Le développement du réseau de distribution et de partenaires à l'aide d'API permettant l'intégration de services tiers aux solutions des clients.

En interne, la culture d'entreprise du fournisseur de service (basée sur un modèle informatique DevOps) devra adopter un esprit d'innovation, intégré aux activités quotidiennes. Une culture d'entreprise évoluée doit également posséder les attributs essentiels suivants :

  • L'expérimentation, c'est-à-dire adopter une approche de type « Fast Fail » (échec rapide) et prendre l'habitude de lancer de nouveaux services en mode « bêta ».

  • L'acquisition et la rétention de talents, ce qui implique le développement de nouvelles méthodes de recrutement pour attirer les jeunes diplômés.

  • La formation des employés aux méthodologies logicielles agiles.

  • La responsabilité, qui consiste à accepter l'échec au lieu de chercher à l'éviter à tout prix.

Adopter une approche globale

Ces changements peuvent sembler colossaux, mais peuvent fort heureusement être étalés dans le temps. Avant d'adopter la technologie NFV, Juniper vous recommande de créer un tableau récapitulant les changements nécessaires au sein de votre entreprise. Élaborez ensuite un projet NFV pilote pour trouver d'autres ajustements nécessaires à apporter aux processus, aux outils et aux compétences. Pour faciliter la transformation, les services professionnels Juniper peuvent vous faire profiter de leur expérience concrète et vous aider à planifier, gérer et exécuter les nombreuses activités nécessaires à l'adoption des technologies NFV et SDN. Aujourd'hui, le secteur communique principalement sur les qualités techniques des outils évolutifs destinés aux fournisseurs de services. Cependant, les fournisseurs de service ayant repensé leur entreprise de façon globale (aussi bien niveau technique qu'organisationnel) sont les mieux placés pour valoriser les opportunités offertes par la technologie NFV.

Pour en savoir plus sur la technologie NFV et sur la création d'une culture favorisant son développement, consultez les ressources associées à cet article.