Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Introduction à la gestion des pannes de connectivité OAM (CFM)

SUMMARY Cette section décrit le fonctionnement, l’administration et la gestion (OAM) de la gestion des défaillances de connectivité (CFM).

Gestion des pannes de connectivité OAM Ethernet

La gestion la plus complète des pannes de connectivité (CFM) est définie IEEE 802.1ag. Ce sujet met l’accent sur l’utilisation du CFM dans un environnement Metro Ethernet.

Les principales fonctionnalités de CFM sont les éléments ci-après:

  • Surveillance des pannes via le protocole Continuity Check. Il s’agit d’un protocole de contrôle d’état et de découverte des voisins qui découvre et maintient les adtens au niveau du VLAN ou des liaisons.

  • Détection de chemin et vérification des pannes à l’aide du protocole de liaison. À l’aide du traceroute IP, ce protocole cartographie le chemin qui mène à une adresse MAC de destination via un ou plusieurs réseaux pontés entre la source et la destination.

  • Isolement des pannes à l’aide du protocole loopback. À l’identique du ping IP, ce protocole fonctionne avec le protocole Continuity Check pendant le dépannage.

Le CFM partitionn le réseau de services en différents domaines administratifs. Par exemple, les opérateurs, les fournisseurs et les clients peuvent faire partie de différents domaines administratifs.

Chaque domaine administratif est plané dans un domaine de maintenance fournissant assez d’informations pour effectuer sa propre gestion, évitant ainsi les failles de sécurité et rendant possible une surveillance de bout en bout. Chaque domaine de maintenance est associé à un niveau de domaine de maintenance de 0 à 7. L’allocation de niveau est basée sur la hiérarchie du réseau, lorsque les domaines extérieurs sont assignés à un niveau plus élevé que les domaines les plus intérieurs.

Les points d’extrémité des clients ont le niveau de maintenance le plus élevé. Dans un domaine de maintenance CFM, chaque instance de service est appelée association de maintenance. On peut penser qu’une association de maintenance est un maillage complet de points de terminaison de maintenance (MEP) aux caractéristiques similaires. Les MEP sont des entités CFM actives qui génèrent et répondent aux messages de protocole CFM.

Il existe également un point intermédiaire de maintenance (MIP), qui est une entité CFM similaire au MEP, mais plus passive (les MIM ne répondent qu’aux messages CFM).

Les meps peuvent être des mep (meps)ou des meps (meps). Une liaison peut connecter un MEP de niveau 5 à un MEP de niveau 7. L’interface au niveau 5 est un MEP de niveau 5 (car l’autre extrémité de la liaison se trouve au niveau MEP 7) et l’interface au niveau 7 est un MEP en panne (l’autre extrémité de la liaison se trouve au niveau MEP niveau 5).

Dans un réseau Metro Ethernet, le CFM est couramment utilisé à deux niveaux:

  • Par le fournisseur de services qui vérifie la connectivité entre ses routeurs de périphérie fournisseur (PE)

  • Par le client qui vérifie la connectivité entre ses routeurs de périphérie (CE)

    Remarque :

    Le niveau CFM du client configuré doit être supérieur au niveau CFM du fournisseur de services.

Dans de nombreux réseaux Metro Ethernet, le CFM est utilisé pour surveiller la connectivité via un VPLS et un réseau de pont.

Remarque :

Dans ACX Series routeurs, OAM pour VPLS est pris en charge uniquement sur les routeurs ACX5048, ACX5096 et ACX5448 routeurs.

IEEE de gestion des pannes de connectivité OAM 802.1ag

Les interfaces Ethernet sur les routeurs M7i et M10i avec le CFEB-E (Enhanced CFEB-E) et les routeurs M120, M320, MX Series, T Series et PTX Series sont adaptés à la norme IEEE 802.1ag pour les opérations, l’administration et la gestion (OAM). La IEEE spécification 802.1ag fournit une gestion des pannes de connectivité Ethernet (CFM). L’objectif du CFM est de surveiller un réseau Ethernet qui peut comprendre une ou plusieurs instances de service. Junos OS gestion IEEE des défaillances de connectivité 802.1ag.

Remarque :

MX Series Virtual Chassis ne prend pas en charge la gestion distribuée des pannes de connectivité en ligne.

ACX Series CFM sont sous forme d’interfaces Ethernet agrégées, sous l’intervalle de vérification de la continuité de 100 millisecondes ou plus.

Présentation de la gestion des pannes de connectivité OAM

Dans Junos OS version 9.3 et ultérieure, CFM prend également en charge les interfaces Ethernet agrégées. Les sessions de gestion des défaillances de connectivité (CFM) fonctionnent en mode distribué et sont traitées sur le concentrateur PIC flexible (FPC) sur les interfaces Ethernet agrégées. Ainsi, le basculement GRES (Graceful Moteur de routage Switchover) est pris en charge sur les interfaces Ethernet agrégées. Dans les version avant Junos OS version 13.3, les sessions CFM fonctionnent en mode centralisé et sont traitées sur moteur de routage. Toutefois, les sessions CFM ne sont pas prise en charge sur les interfaces Ethernet agrégées si les interfaces qui forment l’offre Ethernet agrégée sont en mode mixte. Les sessions CFM avec un intervalle de 10 millisecondes de messages CCM (Continuity Check Message) ne sont pas pris en charge sur les interfaces Ethernet agrégées.

Les sessions CFM sont distribuées par défaut. Toutes les sessions CFM doivent être uniquement distribuées ou centralisées. L’utilisation mixte de modes distribués et centralisés pour les sessions CFM n’est pas prise en charge. Pour désactiver la distribution des sessions CFM sur des interfaces Ethernet agrégées et faire en sorte que les sessions fonctionnent en mode centralisé, inclure l’instruction au niveau no-aggregate-delegate-processing[edit protocols oam ethernet connectivity-fault-management] de la hiérarchie.

Remarque :

La gestion distribuée périodique des paquets (PPM) s’exécute sur les moteur de routage et les moteur de transfert de paquets. Ethernet OAM 802.1ag est nécessaire pour fonctionner. Vous pouvez uniquement désactiver ppm sur la moteur de transfert de paquets. Pour désactiver ppm sur le PFE, inclure ppm no-delegate-processing l’instruction au niveau de la [edit routing-options ppm] hiérarchie.

Remarque :
  • Les sessions CFM sont prise en charge sur des interfaces Ethernet agrégées si les interfaces qui forment l’offre Ethernet agrégée sont en mode mixte lorsque la commande no-aggregate-delegate-processing est activée.

  • À partir de Junos OS version 14.2, pour les sessions CFM en mode centralisé, il est recommandé de configurer un maximum de 40 sessions CFM avec un intervalle de 100 millisecondes (100 ms) ou un maximum de 400 sessions CFM avec l’intervalle CCM de 1 seconde (1 s). Si les sessions CFM sont configurées au-delà de cette limite, le CFM peut ne pas fonctionner comme prévu. Des problèmes peuvent être observés lorsque l’état de plusieurs liaisons change ou lorsque les cartes d’ligne sont redémarrés.

    Notez que ces limites ont été dérivées en considérant une charge d’unité de données de protocole (PDU) de 400 paquets par seconde (pps) sur le moteur de routage. Cette limite varie en fonction de la moteur de routage charge. Si le moteur de routage une charge importante, attendez-vous à des variations dans cette limite.

À partir de Junos OS version 10.3, sur les interfaces configurées sur les concentrateurs de ports modulaires (MPC) et les cartes d’interface modulaires (MPC) sur les routeurs MX Series, le CFM n’est pas pris en charge sur les liens membres Ethernet agrégés qui ne sont pas pris en charge. Les MPC et LES MPC supportent lesfm sur les interfaces logiques Ethernet agrégées non balisée et balisée.À partir Junos OS version 12.3, la technologie CFM ne prend pas en charge l’agrégation de liens multichaïssis (MC-LAG). Ne configurez pas mc-ae l’instruction lorsque vous configurez CFM.

À partir Junos OS version 11.3, sur les routeurs T Series et M320, la gestion desfms (CFM) n’est pas prise en charge sur les interfaces configurées avec l’encapsulation CCC. Si vous configurez CFM, le système affiche le message suivant: « MEPs cannot be configured on ccc interface on this platform »

Les entités réseau comme les opérateurs, les fournisseurs et les clients peuvent faire partie de différents domaines administratifs. Chaque domaine administratif est mapé dans un domaine de maintenance. Les domaines de maintenance sont configurés avec différentes valeurs de niveau pour les séparer. Chaque domaine fournit assez d’informations aux entités pour effectuer leur propre gestion, effectuer une surveillance de bout en bout et éviter les failles de sécurité.

À partir de Junos OS version 17.4, vous pouvez activer la prise en charge de IEEE CFM 802.1ag sur les interfaces de service Pseudowire en configurant des points de maintenance intermédiaires (MIM) sur les interfaces de services Pseudowire. Les interfaces de service Pseudowire offrent une prise en charge de la configuration des interfaces d’abonnés MPLS terminaison Pseudowire. L’arrêt des interfaces d’abonnés sur PW permet aux opérateurs réseau d’étendre leur domaine MPLS du réseau d’accès/d’agrégation à la périphérie des services et d’utiliser un provisionment d’étiquettes MPLS uniforme pour une plus grande partie de leur réseau.

Remarque :

La session MIP CFM est prise en charge uniquement sur l’interface de services Pseudowire et non sur l’interface de tunnel de services Pseudowire.

IEEE OAM 802.1ag prend en charge moteur de routage basculement greS. IEEE 802.1ag OAM est pris en charge sur les interfaces VLAN empilées, balisée et non balisée.

Sur EX Series de base, pour utiliser la fonction CFM, vous devez d’abord ajouter le CFM aux Junos OS de base en installant une licence de fonctionnalités améliorée (EFL). Pour plus d’informations, EX Series licences pour plus d’informations.

Éléments clés de gestion des pannes de connectivité

Figure 1 montre les relations entre les ponts Ethernet du client, du fournisseur et de l’opérateur, les domaines de maintenance, les points de extrémité des associations de maintenance (MEP) et les points de maintenance intermédiaires (MIM).

Figure 1 : Relation entre les mep, MIM et les niveaux de domaine de maintenanceRelation entre les mep, MIM et les niveaux de domaine de maintenance
Remarque :

Sur ACX Series routeurs, les points de maintenance intermédiaires (MIP) ne sont pris en charge que sur les routeurs ACX5048 et ACX5096.

Une association de maintenance est un ensemble de techniciens de maintenance configurés avec le même identifiant d’association de maintenance et le même niveau de domaine de maintenance. montre les relations hiérarchiques entre le pont Ethernet, les domaines de maintenance, les associations de Figure 2 maintenance et les MEP.

Figure 2 : Relation entre ponts, domaines de maintenance, associations de maintenance et mepRelation entre ponts, domaines de maintenance, associations de maintenance et mep

Meilleures pratiques pour la configuration d’OAM Ethernet 802.1ag pour VPLS

bonnes pratiques :

Les interfaces logiques d’une instance de routage VPLS peuvent avoir les mêmes ou différentes configurations VLAN. La normalisation VLAN est requise pour bien basculer les paquets entre ces interfaces. La normalisation VLAN est en fait une traduction VLAN dans laquelle les balises VLAN du paquet reçu doivent être traduites si elles sont différentes des balises VLAN normalisées.

Pour MX Series routeurs, le VLAN normalisé est spécifié à l’aide de l’une des instructions de configuration suivantes dans l’instance de routage VPLS:

  • vlan-id vlan-number

  • vlan-id none

  • vlan-tags outer outer-vlan-number inner inner-vlan-number

Vous devez configurer explicitement vlan-maps toutes les interfaces appartenant à l’instance de routage.

Les considérations suivantes concernant le chemin de forwarding doivent être observées:

  • Chemin de réception des paquets:

    • Il s’agit du chemin de commutation pour les paquets reçus sur les interfaces.

    • OAM Ethernet 802.1ag pour VPLS utilise des filtres d’interface et des filtres de table de commutation pour inonder, accepter et abandonner les paquets CFM.

  • Chemin d’émission de paquets:

    • Le logiciel JUNOS utilise le forwarding matériel du routeur pour les paquets générés par le processeur.

    • Pour les meP down, les paquets sont transmis sur l’interface sur laquelle est configuré le MEP.

    • Dans les routeurs MX Series, pour les mep up, le paquet doit être submergé vers les autres interfaces de l’instance de routage VPLS. Le routeur crée une route d’inondation liée à un saut suivant (avec toutes les interfaces à inonder), puis il s’agit de prendre le paquet pour être transmis avec cette route d’inondation.

    • Le routeur utilise également un forwarding implicite pour les paquets générés par le processeur. Le résultat est que le saut suivant est lié à la route d’inondable à être lié au terme de filtre. Le terme filtre utilise des critères de correspondance pour identifier correctement les paquets générés par l’hôte.

Tableau de l'historique des versions
Version
Description
17.4R1
À partir de Junos OS version 17.4, vous pouvez activer la prise en charge de IEEE CFM 802.1ag sur les interfaces de service Pseudowire en configurant des points de maintenance intermédiaires (MIM) sur les interfaces de services Pseudowire.
14.2
À partir de Junos OS version 14.2, pour les sessions CFM en mode centralisé, il est recommandé de configurer un maximum de 40 sessions CFM avec un intervalle de 100 millisecondes (100 ms) ou un maximum de 400 sessions CFM avec l’intervalle CCM de 1 seconde (1 s).
12.3
À partir Junos OS version 12.3, la technologie CFM ne prend pas en charge l’agrégation de liens multichaïssis (MC-LAG). Ne configurez pas mc-ae l’instruction lorsque vous configurez CFM.
11.3
À partir Junos OS version 11.3, sur les routeurs T Series et M320, la gestion desfms (CFM) n’est pas prise en charge sur les interfaces configurées avec l’encapsulation CCC.
10.3
À partir de Junos OS version 10.3, sur les interfaces configurées sur les concentrateurs de ports modulaires (MPC) et les cartes d’interface modulaires (MPC) sur les routeurs MX Series, le CFM n’est pas pris en charge sur les liens membres Ethernet agrégés qui ne sont pas pris en charge. Les MPC et LES MPC supportent lesfm sur les interfaces logiques Ethernet agrégées non balisée et balisée.
9.3
Dans Junos OS version 9.3 et ultérieure, CFM prend également en charge les interfaces Ethernet agrégées.