Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Utilisation de la mémoire virtuelle pour les données de configuration des processus

Les données de configuration pour chaque processus de Junos OS sont stockées en mémoire mappée dans l’espace d’adressage de chaque processus, ce qui nécessite un espace maximum fixe pour chaque processus. Ce schéma fonctionne bien jusqu’à ce qu’un processus gère de nombreuses fonctions au moment de la validation et impacte négativement le temps de validation, ou a simplement besoin de plus de mémoire que l’allotment par défaut. Par exemple, il peut s’agir de rpd gérer plusieurs routes et de demander plus d’espace pour stocker des informations importantes sur ces routes.

Dans les circonstances qui exigent plus que la taille maximale mappée à la mémoire, vous pouvez utiliser virtual-memory-mapping au niveau de la [edit system configuration-database] hiérarchie pour rendre plus de mémoire disponible pour la base de données de configuration par processus.

Vous pouvez configurer une partie de la mémoire virtuelle à une taille fixe pour la partie initiale de la base de données de configuration et spécifier un montant à utiliser pour le pooling de pages. Le poolage de pages utilise une petite quantité de mémoire pour amener les pages de base de données en mémoire selon les besoins, plutôt que de mapper l’ensemble de la base de données de configuration dans l’espace de mémoire virtuel pour le processus.