Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Configuration des outils de diagnostic d’interface pour tester les couche physique connexions

Configuration des tests de bouclage

Les tests de bouclation vous permettent de vérifier la connectivité d’un circuit. Vous pouvez configurer l’une des interfaces suivantes pour exécuter un test de loopback: Ethernet agrégé, Fast Ethernet, Gigabit Ethernet, E1, E3, NxDS0, série, SONET/SDH, T1 et T3.

Le chemin physique d’un circuit de données réseau se compose en général de segments interconnectés par des équipements qui répétent et surentragèrent le signal de transmission. Le chemin d’émission d’un équipement se connecte au chemin de réception du périphérique suivant. Si une panne de circuit se produit sous la forme d’une coupure de ligne ou d’une corruption de signal, vous pouvez isoler le problème à l’aide d’un test de loopback. Les tests de bouclation vous permettent d’isoler des segments du circuit et de les tester séparément.

Pour ce faire, configurez une boucle de ligne sur l’un des routeurs. Au lieu d’envoyer le signal vers l’équipement de bout en bout, le loopback de ligne transmet le signal au routeur en cause. Si le routeur d’origine reçoit de retour ses propres paquets couche liaison de données, vous avez vérifié que le problème se trouve au-delà du routeur d’origine. Ensuite, configurez une boucle de ligne plus loin du routeur local. Si ce routeur originaire ne reçoit pas ses propres paquets couche liaison de données, vous pouvez penser que le problème se trouve sur l’un des segments entre le routeur local et la carte d’interface du routeur distant. Dans ce cas, l’étape suivante du dépannage consiste à configurer un loopback de ligne plus près du routeur local pour trouver la source du problème.

Les types de tests de loopback suivants sont pris en charge par Junos OS:

  • DCE local: boucle les paquets vers l’équipement de terminaison de circuits de données local (DCE).

  • Distant DCE: boucle les paquets vers le DCE distant.

  • Local: utile pour le dépannage des erreurs PIC physiques. La configuration d’une boucle locale sur une interface permet de transmettre des paquets à l’unité de service (CSU) du canal, puis au circuit en direction de l’équipement de bout en bout. L’interface reçoit sa propre transmission, qui comprend des données et des informations de synchronisation, sur le PIC du routeur local. Les données reçues par le CSU sont ignorées. Pour tester une boucle locale, émettre la show interfaces interface-name commande. Si les keepalives PPP transmises sur l’interface sont reçues par le PIC, le Device Flags champ contient la Loop-Detected sortie.

  • Charge utile: utile pour résoudre les problèmes de circuit physique entre le routeur local et le routeur distant. Une boucle de charge utile boucle les données uniquement (sans informations d’horloge) sur le PIC du routeur distant. Avec la bouclation des charges utiles, les coûts sont recalculés.

  • À distance: utile pour résoudre les problèmes de circuit physique entre le routeur local et le routeur distant. Une boucle de bouclation à distance boucle les paquets, y compris les données et les informations de synchronisation, sur la carte d’interface du routeur distant. Un routeur à une extrémité du circuit lance une boucle vers son partenaire distant. Lorsque vous configurez une boucle à distance, les paquets reçus du circuit physique et du CSU sont reçus par l’interface. Ces paquets sont ensuite retransmis par le PIC vers le CSU et le circuit. Cette boucle teste tous les segments de transmission intermédiaires.

Tableau 1 indique les modes de bouclation pris en charge par les différents types d’interfaces.

Tableau 1 : Modes de bouclation par type d’interface

Interface

Modes de bouclation

Consignes d'utilisation

Ethernet agrégé, Fast Ethernet, Gigabit Ethernet

Local

Configuration de la fonctionnalité de bouclant Ethernet

Émulation de circuit E1

Local et distant

Configuration de la fonctionnalité de bouclation E1

Émulation de circuit T1

Local et distant

Configuration de la fonctionnalité de bouclation T1

E1 et E3

Local et distant

Configuration de la capacité de bouclation E1 et de la configuration de la fonctionnalité de bouclage E3

NxDS0

charge utile

Configuration des interfaces NxDS0IQ et IQE , Configuration des interfaces T1 et NxDS0, Configuration des interfaces IQ et IQE OC12/STM4 fractionnement et IQE (Mode SONET),configuration des interfaces Fractional E1 IQ et IQEet configuration des interfaces IQ T3 canalisées

Série (V.35 et X.21)

Local et distant

Configuration de la fonctionnalité serial loopback

Série (EIA-530)

DCE local, DCE distant, local et distant

Configuration de la fonctionnalité serial loopback

SONET/SDH

Local et distant

Configuration de la fonction de bouctage SONET/SDH pour identifier un problème interne ou externe

T1 et T3

Local, charge utile et distant

Configuration de la fonctionnalité de bouclation T1 et de la configuration des capacités de bouclage T3

Voir également Configuring the T1 Remote Loopback Response (Configuration de la réponse au boucage à distance) T1

Pour configurer les tests de bouclation, inclure loopback l’instruction:

Vous pouvez inclure cet énoncé aux niveaux hiérarchiques suivants:

Configuration des tests BERT

Pour configurer BERT:

  • Configurez la durée du test.

    Vous pouvez configurer la période BERT de 1 à 239 secondes sur certains PIC et de 1 à 240 secondes sur les autres PIC. Par défaut, la durée BERT est de 10 secondes.

  • Configurez le taux d’erreur pour surveiller la réception du schéma entrant.

    est le taux d’erreur de bit. Il peut s’agit d’un registre de 0 à 7, qui correspond à un taux d’erreur de 10à 0 (1 erreur par bit) à10-7 (1 erreur par 10 millions de bits).

  • Configurez le modèle de bits à envoyer sur le chemin d’émission.

    est le motif à envoyer dans le flux de bits. Pour une liste d’algorithmes pris en charge, saisissez une déclaration suivante ?bert-algorithm ; par exemple:

Pour plus d’informations sur la hiérarchie, consultez les types d’interfaces individuels.

Remarque :

Le PIC E1 à quatre ports ne prend en charge que les algorithmes suivants:

Lorsque vous numérotez la commande depuis CLI, toutes les options d’algorithme BERT s’affichent, quel que soit le type de PIC, et aucune vérification de validation help n’est disponible. Les modèles non pris en place pour un type de PIC peuvent être pris en ligne dans les messages de journal système.

Remarque :

Le PIC d’émulation de circuit T1/E1 12 ports (CE) ne prend en charge que les algorithmes suivants:

Lorsque vous numérotez la commande depuis CLI, toutes les options d’algorithme BERT s’affichent, quel que soit le type de PIC, et aucune vérification de validation help n’est disponible. Les modèles non pris en place pour un type de PIC peuvent être pris en ligne dans les messages de journal système.

Remarque :

Les IPC IQE ne supportent que les algorithmes suivants:

Lorsque vous numérotez la commande depuis CLI, toutes les options d’algorithme BERT s’affichent, quel que soit le type de PIC, et aucune vérification de validation help n’est disponible. Les modèles non pris en place pour un type de PIC peuvent être pris en ligne dans les messages de journal système.

Remarque :

BERT est pris en charge sur les interfaces PDH du MIC OC3/STM1 (multi-rate) SONET/SDH canalisé avec SFP et MIC DS3/E3. Les algorithmes BERT suivants sont pris en charge:

Tableau 2 montre les fonctionnalités BERT pour différents types d’interfaces.

Tableau 2 : Fonctionnalités BERT par type d’interface

Interface

T1 BERT

T3 BERT

Commentaires

Émulation de circuit T1/E1 12 ports

Oui (ports 0–11)

  • Algorithmes limités

Émulation de circuit OC3/STM1 canalisée 4 ports

Oui (port 0-3)

  • Algorithmes limités

E1 ou T1

Oui (port 0-3)

Oui (port 0-3)

  • Port unique à la fois

  • Algorithmes limités

E3 ou T3

Oui (port 0-3)

Oui (port 0-3)

  • Port unique à la fois

OC12 canalisé

Oui (canal 0–11)

  • Canal unique à la fois

  • Algorithmes limités

  • Aucun nombre de bits

STM1 canalisée

Oui (canal 0–62)

  • Plusieurs canaux

  • Un seul algorithme

  • Aucune erreur

  • Aucun nombre de bits

T3 canalisé et multicanal T3

Oui (canal 0–27)

Oui (port 0-3 sur canal 0)

  • Ports et canaux multiples

  • Algorithmes limités pour T1

  • Aucune erreur pour T1

  • Aucun compte pour T1

Ces limites ne s’appliquent pas aux interfaces IQ canalisées. Pour plus d’informations sur les fonctionnalités BERT sur les interfaces IQ canalisées, consultez le quotient intellectuel canalisé et les propriétés des interfaces IQE.

Démarrage et arrêt d’un test BERT

Avant de pouvoir commencer le test BERT, vous devez désactiver l’interface. Pour ce faire, inclure disable l’instruction au niveau [edit interfaces interface-name] de la hiérarchie:

Une fois que vous avez configuré les propriétés BERT et que vous avez validation de la configuration, commencez le test en 2017, puis lancez la commande test interface interface-name interface-type-bert-start du mode opérationnel:

Le test s’exécute pour la durée que vous spécifiez avec bert-period l’énoncé. Si vous souhaitez mettre fin au test plus tôt, émettre la test interface interface-name interface-type-bert-stop commande:

Quelques chiffres clés :

Pour afficher les résultats du test BERT, émettre la show interfaces extensive | find BERT commande:

Pour plus d’informations sur l’exécution et l’évaluation des résultats de la procédure BERT, consultez CLI Explorer.

Remarque :

Pour échanger des modèles BERT entre un routeur local et un routeur distant, inclure l’énoncé dans la configuration de l’interface à la fin loopback remote distante de la liaison. C’est à vous de émettre la commande depuis le test interface routeur local.