Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Équilibrage de charge sur les interfaces Ethernet agrégées

RÉSUMÉ L’équilibrage de charge sur les interfaces Ethernet agrégées réduit la congestion du réseau en divisant le trafic entre plusieurs interfaces.

Lorsque vous regroupez plusieurs interfaces Ethernet physiques agrégées pour former une interface logique unique, cela s’appelle l’agrégation de liaisons. L’agrégation de liaisons augmente la bande passante, offre une dégradation gracieuse en cas de défaillance, augmente la disponibilité et offre des capacités d’équilibrage de charge. L’équilibrage de charge permet à l’équipement de diviser le trafic entrant et sortant sur plusieurs interfaces afin de réduire la congestion du réseau. Cette rubrique décrit l’équilibrage de charge et la procédure à suivre pour configurer l’équilibrage de charge sur votre équipement.

Comprendre l’équilibrage de charge Ethernet agrégé

La fonctionnalité d’agrégation de liaisons permet de regrouper plusieurs interfaces Ethernet physiques agrégées pour former une seule interface logique. Une ou plusieurs liaisons sont agrégées pour former une liaison virtuelle ou un groupe d’agrégation de liens (LAG). Le client MAC traite cette liaison virtuelle comme s’il s’agissait d’une liaison unique. L’agrégation de liaisons augmente la bande passante, dégrade la bande passante en cas de défaillance et augmente la disponibilité.

En plus de ces avantages, une offre Ethernet agrégée est améliorée afin de fournir des capacités d’équilibrage de charge qui garantissent une utilisation complète et efficace de la liaison entre les liaisons membres de l’offre Ethernet agrégée.

La fonctionnalité d’équilibrage de charge permet à un équipement de diviser le trafic entrant et sortant sur plusieurs chemins ou interfaces afin de réduire la congestion du réseau. L’équilibrage de charge améliore l’utilisation de divers chemins réseau et offre une bande passante réseau plus efficace.

En règle générale, les applications qui utilisent l’équilibrage de charge sont les suivantes :

  • Interfaces agrégées (couche 2)

    Les interfaces agrégées (également appelées AE pour Ethernet agrégé et AS pour SONET agrégée) sont un mécanisme de couche 2 pour l’équilibrage de charge entre plusieurs interfaces entre deux équipements. Étant donné qu’il s’agit d’un mécanisme d’équilibrage de charge de couche 2, toutes les liaisons individuelles des composants doivent se trouver entre les deux mêmes équipements à chaque extrémité. Junos OS prend en charge une configuration statique (non signalée) pour Ethernet et SONET, ainsi que le protocole LACP standardisé 802.3ad pour la négociation sur des liaisons Ethernet.

  • Trajets multiples à coût égal (ECMP) (couche 3)

    Par défaut, lorsqu’il existe plusieurs chemins à coût égal vers la même destination pour la route active, Junos OS utilise un algorithme de hachage pour choisir l’une des adresses du saut suivant à installer dans la table de transfert. Chaque fois que l’ensemble des sauts suivant pour une destination change de quelque manière que ce soit, l’adresse du saut suivant est rechosen à l’aide de l’algorithme de hachage. Il existe également une option qui permet d’installer plusieurs adresses de saut suivant dans la table de transfert, appelée équilibrage de charge par paquet.

    L’équilibrage de charge ECMP peut être :

    • Sur les chemins BGP (chemin multipath BGP)

    • Dans un chemin BGP, sur plusieurs LSP

Dans les topologies Ethernet complexes, des déséquilibres de trafic surviennent en raison de l’augmentation du flux de trafic, et l’équilibrage de charge devient difficile pour certaines des raisons suivantes :

  • Équilibrage de charge incorrect en agrégation des sauts suivant

  • Calcul de hachage de paquet incorrect

  • Variance insuffisante dans le flux de paquets

  • Sélection incorrecte des modèles

En raison d’un déséquilibre de trafic, la charge n’est pas bien distribuée, ce qui cause la congestion dans certaines liaisons, alors que d’autres ne sont pas utilisées efficacement.

Pour relever ces défis, Junos OS fournit les solutions suivantes pour résoudre le véritable déséquilibre du trafic sur les offres Ethernet agrégées (IEEE 802.3ad).

  • Équilibrage de charge adaptatif

    L’équilibrage de charge adaptatif utilise un mécanisme de rétroaction pour corriger un véritable déséquilibre de trafic. Pour corriger le déséquilibre, la bande passante et le flux de paquets des liaisons sont adaptés afin d’assurer une distribution efficace du trafic sur les liaisons dans une offre DE.

    Pour configurer l’équilibrage de charge adaptatif, incluez l’instruction adaptive au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance] hiérarchie.

    Note:

    L’équilibrage de charge adaptatif n’est pas pris en charge si l’ID VLAN est configuré sur l’interface Ethernet agrégée. Cette limitation affecte uniquement les routeurs de transport de paquets PTX Series et les commutateurs QFX10000.

    Pour configurer la valeur de tolérance en pourcentage, ajoutez les tolerance mots-clés facultatifs au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance adaptive] hiérarchie.

    Pour configurer l’équilibrage de charge adaptatif en fonction des paquets par seconde (au lieu des bits par seconde par défaut), incluez le pps mot-clé facultatif au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance adaptive] hiérarchie.

    Pour configurer l’intervalle d’analyse de la valeur de hachage en fonction du taux d’échantillonnage des deux dernières secondes, incluez le scan-interval mot-clé facultatif au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance adaptive] hiérarchie.

    Note:

    Les pps mots-clés et scan-interval les mots clés optionnels sont pris en charge uniquement sur les routeurs de transport de paquets PTX Series.

  • Équilibrage de charge aléatoire de la charge par paquet

    Lorsque l’option d’équilibrage de charge adaptative échoue, l’équilibrage de charge aléatoire par paquet sert de dernier recours à l’équilibrage de charge aléatoire par paquet. Il garantit que les membres d’une offre DE sont chargés de la même manière sans tenir compte de la bande passante. Par paquet provoque le réorganisation des paquets et par conséquent est recommandé uniquement si les applications absorbent le re-ordre. La pulvérisation aléatoire par paquet élimine le déséquilibre du trafic résultant d’erreurs logicielles, à l’exception du hachage de paquets.

    Pour configurer l’équilibrage de charge aléatoire par paquet, incluez l’instruction per-packet au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance] hiérarchie.

Les solutions d’équilibrage de charge Ethernet agrégées sont mutuellement exclusives. Lorsque plusieurs des solutions d’équilibrage de charge sont configurées, la solution configurée remplace la solution précédemment configurée. Vous pouvez vérifier que la solution d’équilibrage de charge est utilisée en émettant la show interfaces aex aggregated-ether-options load-balance commande.

Équilibrage de charge dynamique pour les interfaces Ethernet agrégées à l’aide de données 5-Tuple

Lorsque plusieurs flux sont transmis à partir d’une interface Ethernet (ae) agrégée, les flux doivent être distribués uniformément entre les différentes liaisons membres pour permettre un comportement d’équilibrage de charge efficace et optimal. Pour obtenir une méthode d’équilibrage de charge simple et robuste, la liaison membre de l’offre d’interface Ethernet agrégée sélectionnée à chaque fois pour l’équilibrage de charge joue un rôle important. Dans les versions antérieures à Junos OS antérieures à la version 13.2R1, sur les routeurs MX Series dotés de concentrateurs PF (MPC) Trio, la sélection d’un lien membre de l’offre ae d’interface ou du saut suivant (ou liste unique de sauts suivant) pour des liaisons ECM multipath à coût égal est effectuée à l’aide d’une méthodologie équilibrée de sélection du saut suivant et d’un mode déséquilibré de lien de membre ou d’une méthodologie de sélection du saut suivant. Le mode équilibré de sélection des liaisons utilise un « n » bits dans une valeur de hachage précomputée s'il doit sélectionner un de 2^ n (2 surélevés à la puissance du n) saut suivant dans la liste unique. Le mode déséquilibré de la sélection des liaisons membres ou du saut suivant utilise 8 bits dans un hachage précompilé pour sélectionner une entrée dans une table de sélection, ce qui est fait de manière aléatoire avec les ID de liaison des membres du groupe d’agrégation de liens (LAG) ou aede l’offre groupée.

Le terme équilibre/déséquilibré indique si une table de sélection est utilisée ou non pour le mécanisme d’équilibrage de charge. L’offre LAG utilise le mode déséquilibré (équilibrage de table de sélecteur) pour équilibrer le trafic entre les liaisons membres. Lorsque les flux de trafic sont minimes, les problèmes suivants peuvent se produire avec le mode déséquilibré : la logique de sélection des liaisons n’utilise que des sous-ensembles de bits du hachage précomputé. Quelle que soit l’efficacité de l’algorithme de hachage, il ne s’agit que de la représentation comprimée d’un flux. Étant donné que la variance entre flux est très faible, les hêchages qui en résultent et le sous-ensemble qui sont calculés ne fournissent pas la variabilité nécessaire pour utiliser efficacement toutes les liaisons membres du LAG. Il existe une quantité excessive de nature aléatoire dans le calcul de hachage et dans le tableau de sélection. En conséquence, l’écart par rapport à une technique d’équilibrage de charge optimale pour chaque liaison pour enfant sélectionnée est plus élevé lorsque le nombre de flux est plus faible.

L’écart par liaison enfant est défini comme

Vi = ((Ci - (M/N)))/N

  • Vi indique l’écart par rapport au lien enfant « i ».

  • i désigne le membre/index de la liaison enfant.

  • Ci représente les paquets transmis pour cette liaison enfant 'i'.

  • M correspond au nombre total de paquets transmis sur cet offre LAG.

  • N indique le nombre de liaisons enfant dans ce LAG.

En raison de ces inconvénients, pour un plus petit nombre de flux, ou des flux avec moins de variances entre les flux, l’utilisation de la liaison est faussée et il existe une forte probabilité qu’une poignée de liaisons enfants ne soient pas entièrement utilisées. À partir de Junos OS version 13.2R1, la capacité d’assurer un équilibrage de charge uniforme et de procéder au rééquilibrage est introduite sur les routeurs MX Series avec MPC, à l’exception des MPC3E et MPC4E. Le rééquilibrage n’est pas pris en charge lorsque l’équilibrage de charge est faussé ou déformé en raison d’une modification du nombre de flux.

Le mécanisme permettant d’enregistrer et de conserver les états des flux et de distribuer la charge de trafic en conséquence est ajouté. Par conséquent, pour le nombre m de flux, ils sont distribués entre n liens membres d’une offre LAG ou parmi la liste unique de sauts suivant dans une liaison ECMP. Cette méthode de fractionnement de la charge entre les liaisons membres s’appelle l’équilibrage de charge dynamique et elle utilise des informations à 5 toupes (adresses source et destination, protocole, ports source et de destination). Une telle méthode peut être directement mappée aux flux, ou à un hachage précompute basé sur certains champs du flux. Ainsi, l’écart observé sur chaque liaison enfant est réduit.

Ce mécanisme fonctionne efficacement uniquement pour un nombre minimal de flux (moins de milliers de flux, environ). Pour un plus grand nombre de flux (entre 1 000 et 10 000 flux), nous recommandons d’utiliser un mécanisme d’équilibrage de charge distribué basé sur Trio.

Prenons un exemple de scénario dans lequel les liaisons 'n' dans le LAG sont identifiées par des ID de liaison de 0 à n-1. Une table de hachage ou une table de flux permet d’enregistrer les flux au fur et à mesure qu’ils s’affichent. La clé de hachage est construite à l’aide des champs qui identifient de manière unique un flux. Le résultat de la recherche identifie la link_id que le flux utilise actuellement. Pour chaque paquet, la table de flux basée sur l’identificateur de flux est examinée. Si une correspondance est trouvée, elle désigne un paquet qui appartient à un flux précédemment traité ou détecté. L’ID de liaison est associé au flux. Si une correspondance n’est pas trouvée, c’est le premier paquet qui appartient au flux. L’ID de liaison permet de sélectionner la liaison et le flux est inséré dans la table de flux.

Pour activer l’équilibrage de charge par flux en fonction des valeurs de hachage, incluez l’instruction per-flow au niveau de la [edit interfaces aeX unit logical-unit-number forwarding-options load-balance-stateful] hiérarchie. Par défaut, Junos OS utilise une méthode de hachage basée uniquement sur l’adresse de destination pour choisir un saut suivant lorsque plusieurs chemins à coût égal sont disponibles. Tous les emplacements du moteur de transfert de paquets se voient attribuer la même valeur de hachage par défaut. Pour configurer l’algorithme d’équilibrage de charge afin de rééquilibrer le lag de manière dynamique à l’aide des paramètres existants, incluez l’instruction rebalance interval au niveau de la [edit interfaces aeX unit logical-unit-number forwarding-options load-balance-stateful] hiérarchie. Ce paramètre équilibre périodiquement la charge du trafic en fournissant un rééquilibrage synchronisé de tous les moteurs de transfert de paquets (PFE) entrants sur un intervalle de rééquilibrage. Vous pouvez spécifier l’intervalle comme valeur dans la plage de 1 à 1 000 flux par minute. Pour configurer le type de charge, incluez l’instruction load-type (low | medium | high) au niveau de la [edit interfaces aeX unit logical-unit-number forwarding-options load-balance-stateful] hiérarchie.

Cette stateful per-flow option permet d’équilibrer la charge sur les offres AE. L’option rebalance efface l’état de l’équilibre de charge à des intervalles spécifiés. L’option load informe le moteur de transfert de paquets du modèle de mémoire à utiliser. Si le nombre de flux qui circulent sur cette interface Ethernet agrégée est moindre (entre 1 et 100 flux), alors le low mot-clé peut être utilisé. De même pour les flux relativement élevés (entre 100 et 1 000 flux), le medium mot-clé peut être utilisé et le large mot-clé peut être utilisé pour les flux maximum (entre 1 000 et 10 000 flux). Le nombre approximatif de flux pour un équilibrage de charge efficace pour chaque mot-clé est une dérivés.

La clear interfaces aeX unit logical-unit-number forwarding-options load-balance state commande efface l’état d’équilibre de charge au niveau du matériel et permet le rééquilibrage de l’état vide nettoyé. Cet état clair n’est déclenché que lorsque vous utilisez cette commande. Cette clear interfaces aggregate forwarding-options load-balance state commande efface tous les états d’équilibrage de charge de l’interface Ethernet agrégée et les crée à nouveau.

Directives pour la configuration de l’équilibrage de charge dynamique pour les interfaces Ethernet de type Aggegated ou les offres LAG

Gardez à l’esprit les points suivants lors de la configuration de l’équilibrage de charge dynamique pour les interfaces Ethernet agrégées :

  • Lorsqu’une liaison enfant est supprimée ou ajoutée, un nouveau sélecteur d’agrégation est sélectionné et le trafic est acheminé vers le nouveau sélecteur. Le sélecteur étant vide, les flux sont remplis dans le sélecteur. Ce comportement provoque la redistribution des flux parce que l’ancien état est perdu. Il s’agit du comportement existant sans équilibrage dynamique de la charge par flux.

  • Fonctions d’équilibrage de charge dynamiques par flux sur les interfaces AE si le trafic entrant atteint les cartes de ligne MPC1E, MPC2E, MPC3E-3D, MPC5E et MPC6E. Aucun autre type de carte d’interface ne limite cette fonctionnalité. Les erreurs CLI appropriées s’affichent si les MPC ne prennent pas en charge cette fonctionnalité.

    Avec la carte de ligne d’entrée comme MPC et la carte de ligne de sortie comme MPC ou DPC, cette fonctionnalité fonctionne correctement. L’équilibrage de charge dynamique n’est pas pris en charge si la carte d’interface entrante est une carte DPC et la carte d’interface sortante est une carte DPC ou MPC.

  • Cette fonctionnalité n’est pas prise en charge pour le trafic multicast (natif/déluge).

  • En activant l’option de rééquilibre ou en libérant l’état de l’équilibre de charge, les paquets peuvent être réorganisés pour les flux actifs, car différents ensembles de liaisons peuvent être sélectionnés pour les flux de trafic.

  • Bien que les performances des fonctionnalités soient élevées, elle consomme une quantité importante de mémoire de carte d’interface. Cette fonctionnalité peut être activée sur les MPC pris en charge par environ 4 000 interfaces logiques ou 16 interfaces logiques Ethernet agrégées. Toutefois, lorsque la mémoire matérielle du moteur de transfert de paquets est faible, en fonction de la mémoire disponible, elle revient au mécanisme d’équilibrage de charge par défaut. Un message de journalisation système est généré dans une telle situation et envoyé au moteur de routage. Aucune restriction n’existe sur le nombre d’interfaces AE qui prennent en charge l’équilibrage de charge dynamique. la limite est déterminée par les cartes d’interface.

  • Si les flux de trafic sont fréquemment vieillis, l’équipement doit supprimer ou actualiser les états d’équilibrage de charge. En conséquence, vous devez configurer le rééquilibrage ou exécuter la commande clear à intervalles réguliers pour un équilibrage de charge approprié. Sinon, le trafic peut s’ébranlé. Lorsqu’une liaison enfant tombe en panne ou s’affiche, le comportement d’équilibrage de charge ne subit aucune modification des flux existants. Cette condition permet d’éviter de réorganiser les paquets. Les nouveaux flux récupèrent la liaison enfant qui s’en vient. Si vous observez que la distribution de charge n’est pas très efficace, vous pouvez effacer les états d’équilibrage de charge ou utiliser la fonctionnalité de rééquilibrage pour obtenir une clairance automatique des états du matériel. Lorsque vous configurez le mécanisme de rééquilibrage, les flux de trafic peuvent être redirigés vers différentes liaisons, ce qui peut entraîner le réorganisation des paquets.

Configuration de l’équilibrage de charge dynamique sur les interfaces Ethernet agrégées

Le mécanisme permettant d’enregistrer et de conserver les états des flux et de distribuer la charge de trafic en conséquence est ajouté. Par conséquent, pour le nombre m de flux, ils sont distribués entre n liens membres d’une offre LAG ou parmi la liste unique de sauts suivant dans une liaison ECMP. Cette méthode de fractionnement de la charge entre les liaisons membres s’appelle l’équilibrage de charge dynamique et elle utilise des informations à 5 toupes (adresses source et destination, protocole, ports source et de destination). Une telle méthode peut être directement mappée aux flux, ou à un hachage précompute basé sur certains champs du flux. Ainsi, l’écart observé sur chaque liaison enfant est réduit.

Pour configurer l’équilibrage de charge dynamique sur ae les offres d’interface :

  1. Indiquez que vous souhaitez configurer une interface Ethernet agrégée.
  2. Indiquez que vous souhaitez configurer l’équilibrage de charge dynamique.
  3. Permettre le mécanisme permettant une distribution uniforme et efficace des flux de trafic entre les liens membres d’une offre d’interface Ethernet agrégée (ae) sur les routeurs MX Series avec MPC, à l’exception des MPC3E et MPC4E.
  4. Configurez le rééquilibrage périodique des flux de trafic d’une offre Ethernet agrégée en libérant l’état de l’équilibre de charge à un intervalle spécifié.
  5. Définissez le type d’équilibrage de charge pour informer le moteur de transfert de paquets du modèle de mémoire approprié à utiliser pour les flux de trafic. Le nombre approximatif de flux pour un équilibrage de charge efficace pour chaque mot-clé est une dérivés.
  6. Configurez la famille d’adresses et l’adresse IP de l’interface ae .

Configuration de l’équilibrage de charge adaptatif

Cette rubrique décrit comment configurer l’équilibrage de charge adaptatif. L’équilibrage de charge adaptatif maintient une utilisation efficace de la bande passante des liaisons membres pour une offre Ethernet agrégée (AE). L’équilibrage de charge adaptatif utilise un mécanisme de rétroaction pour corriger le déséquilibre de la charge du trafic en ajustant la bande passante et les flux de paquets sur les liaisons d’une offre DE.

Avant de commencer :

  • Configurez un ensemble d’interfaces avec une famille de protocoles et une adresse IP. Ces interfaces peuvent faire partie de l’appartenance à l’offre AE.

  • Créez une offre AE en configurant un ensemble d’interfaces de routeur comme Ethernet agrégé et avec un identifiant de groupe AE spécifique.

Pour configurer l’équilibrage de charge adaptatif pour les paquets AE :

  1. Activer l’équilibrage de charge adaptatif sur l’offre AE :
  2. Configurez l’intervalle d’analyse pour l’équilibrage de charge adaptatif dans l’offre AE. La valeur de l’intervalle d’analyse détermine la longueur de l’analyse du trafic en multipliant la valeur de l’entier par une période de 30 secondes :
  3. Configurez la valeur de pourcentage de tolérance. La valeur de tolérance détermine l’écart autorisé des débits de trafic entre les membres de l’offre AE avant que le routeur ne déclenche une mise à jour d’équilibrage de charge adaptative :
  4. (Facultatif) Activez l’équilibrage de charge adaptatif basé sur les paquets par seconde sur l’offre AE :

Configuration du hachage symétrique de niveau PIC pour l’équilibrage de charge sur les LAG 802.3ad pour les routeurs MX Series

Le hachage symétrique pour l’équilibrage de charge sur un groupe d’agrégation de liens (LAG) 802.3ad est utile lorsque deux routeurs MX Series (par exemple, les routeurs A et B) sont connectés de manière transparente via des équipements d’inspection approfondie des paquets (DPI) via une offre LAG. Les équipements DPI surveillent les flux de trafic dans les directions avant et inversées.

Si le hachage symétrique est configuré, le flux inverse du trafic est également dirigé par le même lien enfant sur le LAG et est lié au flux à travers le même équipement DPI. Cela permet d’effectuer une comptabilisation appropriée des DPI du trafic à la fois dans les flux avant et inversés.

Si le hachage symétrique n’est pas configuré, un autre lien enfant sur le LAG peut être choisi pour le flux inverse du trafic via un autre équipement DPI. Il en résulte des informations incomplètes sur les flux avant et inversés du trafic sur l’équipement DPI, ce qui conduit à une comptabilisation incomplète du trafic par l’équipement DPI.

Le hachage symétrique est calculé en fonction de champs tels que l’adresse source et l’adresse de destination. Vous pouvez configurer le hachage symétrique au niveau du châssis et du PIC pour l’équilibrage de charge en fonction des champs d’unité de données de couche 2, de couche 3 et 4 pour le trafic inet de famille (famille de protocoles IPv4) et multiservices (commutateur ou pont). Le hachage symétrique configuré au niveau du châssis s’applique à l’ensemble du routeur et est hérité de tous ses PIC et moteurs de transfert de paquets. La configuration du hachage symétrique au niveau PIC vous offre une plus grande granularité au niveau du moteur de transfert de paquets.

Pour les deux routeurs connectés via les équipements DPI via une offre LAG, vous pouvez configurer un hachage symétrique sur un routeur et un complément de hachage symétrique sur le routeur distant ou vice-versa.

Pour configurer le hachage symétrique au niveau du châssis, incluez le hachage symétrique ou les symmetric-hash complement instructions au niveau de la [edit forwarding-options hash-key family] hiérarchie. Pour plus d’informations sur la configuration du hachage symétrique au niveau du châssis et sur l’index de liaison, consultez la bibliothèque d’interfaces réseau Junos OS pour les équipements de routage et la bibliothèque de VPN Junos OS pour les équipements de routage.

Note:

Sur les DPC de la gamme MX Series, la configuration du hachage symétrique au niveau PIC fait référence à la configuration du hachage symétrique au niveau du moteur de transfert de paquets.

Pour configurer le hachage symétrique au niveau PIC de l’interface de trafic entrant (où le trafic pénètre le routeur), incluez le hachage ou symmetric-hash complement l’instruction symétrique au niveau de la hiérarchie [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key] :

Note:
  • Le hachage symétrique au niveau PIC remplace le hachage symétrique au niveau du châssis configuré au niveau de la hiérarchie [edit chassis forwarding-options hash-key].

  • Le hachage symétrique pour l’équilibrage de charge sur les groupes d’agrégation de liens 802.3ad est actuellement pris en charge pour le trafic VPLS, INET et le trafic ponté uniquement.

  • La configuration de clé de hachage d’un PIC ou d’un moteur de transfert de paquets peut être en mode « hachage symétrique » ou « complément de hachage symétrique », mais pas les deux en même temps.

Exemples : Configuration du hachage symétrique de niveau PIC pour l’équilibrage de charge sur les LAG 802.3ad sur les routeurs MX Series

Note:

Ces exemples s’appliquent uniquement aux DPC pris en charge sur les routeurs MX240, MX480 et MX960. Pour obtenir la liste des DPC pris en charge, reportez-vous aux DPC pris en charge sur les routeurs MX240, MX480 et MX960 dans la section Documentation associée.

Les exemples suivants montrent comment configurer un hachage symétrique au niveau PIC pour l’équilibrage de charge sur les routeurs MX Series :

Configuration du hachage symétrique pour le multiservice de la famille sur les deux routeurs

Sur l’interface de trafic entrant où le trafic entre sur le routeur A, incluez l’instruction symmetric-hash au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key family multiservice] hiérarchie :

Sur l’interface de trafic entrant où le trafic entre sur le routeur B, incluez l’instruction symmetric-hash complement au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key family multiservice] hiérarchie :

Configuration du hachage symétrique pour les équipements de la famille sur les deux routeurs

Sur l’interface de trafic entrant où le trafic entre sur le routeur A, incluez l’instruction symmetric-hash au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key family inet] hiérarchie :

Sur l’interface de trafic entrant où le trafic entre sur le routeur B, incluez l’instruction symmetric-hash complement au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key family inet] hiérarchie :

Configuration du hachage symétrique pour les services multiservices familiaux et inet familiaux sur les deux routeurs

Sur l’interface de trafic entrant où le trafic entre sur le routeur A, incluez l’instruction symmetric-hash au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key family multiservice] hiérarchie :

Sur l’interface de trafic entrant où le trafic entre sur le routeur B, incluez l’instruction symmetric-hash complement au niveau de la [edit chassis fpc slot-number pic pic-number hash-key family inet] hiérarchie :

Exemple : Configuration de l’équilibrage de charge Ethernet agrégé

Exemple : Configuration de l’équilibrage de charge Ethernet agrégé

Cet exemple montre comment configurer l’équilibrage de charge Ethernet agrégé.

Exigences

Cet exemple utilise les composants matériels et logiciels suivants :

  • Trois routeurs MX Series avec interfaces MIC et MPC ou trois routeurs de transport de paquets PTX Series avec interfaces PIC et FPC

  • Junos OS Version 13.3 ou ultérieure s’exécutant sur tous les équipements

Aperçu

L’équilibrage de charge est requis sur le plan de transfert lorsque plusieurs chemins ou interfaces sont disponibles pour le routeur du saut suivant. En outre, il est préférable d’équilibrer la charge du trafic entrant sur tous les chemins disponibles pour une meilleure utilisation des liaisons.

L’offre Ethernet agrégée est une application typique qui utilise l’équilibrage de charge pour équilibrer les flux de trafic sur les liaisons membres de l’offre (IEEE 802.3ad).

À partir de Junos OS version 13.3, l’équilibrage de charge Ethernet agrégé est amélioré afin de fournir deux solutions permettant de résoudre le déséquilibre réel du trafic sur les paquets Ethernet agrégés sur des MIC ou des MPC de routeurs MX Series. À partir de Junos OS version 14.1, l’équilibrage de charge Ethernet agrégé est amélioré afin de fournir deux solutions permettant de résoudre le déséquilibre réel du trafic sur les paquets Ethernet agrégés sur les PIC ou les CONCENTRATEurs de routeurs de transport de paquets PTX Series.

Les solutions d’équilibrage de charge Ethernet agrégées sont les suivantes :

  • Adaptative : l’équilibrage de charge adaptatif est utilisé dans des scénarios où le hachage basé sur les flux ne suffit pas pour obtenir une distribution uniforme de la charge. Cette solution d’équilibrage de charge met en œuvre un mécanisme de rétroaction et de contrôle en temps réel pour surveiller et gérer les déséquilibres dans la charge du réseau.

    La solution adaptative d’équilibrage de charge corrige le déséquilibre du flux de trafic en modifiant les entrées du sélecteur et en analysant périodiquement l’utilisation de la liaison sur chaque lien membre de l’offre AE afin de détecter tout écart. Lorsqu’un écart est détecté, un événement d’ajustement est déclenché et moins de flux sont mappés à la liaison membre affectée. En conséquence, la bande passante offerte pour cette liaison membre diminue. Il en résulte une boucle de rétroaction continue, qui sur une période de temps permet d’offrir le même débit d’octet à toutes les liaisons membres, assurant ainsi une distribution efficace du trafic sur chaque lien membre de l’offre AE.

    Pour configurer l’équilibrage de charge adaptatif, incluez l’instruction adaptive au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance] hiérarchie.

    Note:

    L’équilibrage de charge adaptatif n’est pas pris en charge si l’ID VLAN est configuré sur l’interface Ethernet agrégée. Cette limitation affecte uniquement les routeurs de transport de paquets PTX Series.

    Cette pps option permet d’équilibrer la charge en fonction du débit de paquets par seconde. Le paramètre par défaut est l’équilibrage de charge bits par seconde.

    La scan-interval valeur configure la durée d’analyse en 30 secondes.

    La tolerance valeur correspond à la limite des variances entre le flux de trafic de paquets et les liaisons Ethernet agrégées de l’offre. Vous pouvez spécifier un écart maximal de 100 %. Lorsque l’attribut de tolérance n’est pas configuré, une valeur par défaut de 20 % est activée pour l’équilibrage de charge adaptatif. Une valeur de tolérance plus faible équilibre une meilleure bande passante, mais prend un temps de convergence plus long.

    Note:

    Les pps mots-clés et scan-interval les mots clés optionnels sont pris en charge uniquement sur les routeurs de transport de paquets PTX Series.

  • Spray aléatoire par paquet : en cas de défaillance de la solution d’équilibrage de charge adaptative, la pulvérisation aléatoire par paquet agit en dernier recours. La solution d’équilibrage de charge aléatoire par jet de paquets contribue à résoudre le déséquilibre du trafic en pulvérisant de manière aléatoire les paquets vers les sauts suivant agrégés. Cela garantit que toutes les liaisons membres de l’offre AE sont également chargées, ce qui permet de réorganiser les paquets.

    En outre, la pulvérisation aléatoire par paquet identifie le moteur de transfert de paquets entrant à l’origine du déséquilibre du trafic et élimine le déséquilibre de trafic résultant d’erreurs logicielles, à l’exception du hachage de paquets.

    Pour configurer l’équilibrage de charge aléatoire par paquet, incluez l’instruction per-packet au niveau de la [edit interfaces aex aggregated-ether-options load-balance] hiérarchie.

    Note:

    L’option d’équilibrage de charge par paquet n’est pas prise en charge sur les routeurs de transport de paquets PTX Series.

Les solutions d’équilibrage de charge Ethernet agrégées sont mutuellement exclusives. Lorsque plusieurs des solutions d’équilibrage de charge sont configurées, la solution configurée remplace la solution précédemment configurée. Vous pouvez vérifier que la solution d’équilibrage de charge est implémentée en émettant la show interfaces aex aggregated-ether-options load-balance commande.

Topologie

Dans cette topologie, deux offres Ethernet agrégées (ae0 et ae1) sont configurées sur les liaisons entre les routeurs R2 et R3.

Figure 3 : Équilibrage Aggregated Ethernet Load Balancing de charge Ethernet agrégé

Configuration

Configuration rapide CLI

Pour configurer rapidement cet exemple, copiez les commandes suivantes, collez-les dans un fichier texte, supprimez tous les sauts de ligne, modifiez tous les détails nécessaires pour correspondre à la configuration de votre réseau, puis copiez et collez les commandes dans l’interface de ligne de commande au niveau de la [edit] hiérarchie.

R1

R2

R3

Configuration de l’équilibrage de charge adaptatif
Procédure étape par étape

L’exemple suivant vous oblige à naviguer à différents niveaux dans la hiérarchie de configuration. Pour plus d’informations sur la navigation dans l’interface de ligne de commande, reportez-vous à Using the CLI Editor in Configuration Mode.

Pour configurer le routeur R2 :

Note:

Répétez cette procédure pour les autres routeurs, après avoir modifié les noms d’interface, adresses et autres paramètres appropriés pour chaque routeur.

  1. Indiquez le nombre d’interfaces Ethernet agrégées à créer.

  2. Configurez la liaison d’interface Gigabit Ethernet qui relie le nœud R2 au nœud R1.

  3. Configurez les cinq liens membres de l’offre Ethernet agrégée ae0.

  4. Configurez les huit liens membres de l’offre Ethernet agrégée ae1.

  5. Activez l’équilibrage de charge Ethernet agrégé sur ae0 de R2.

  6. Configurez la vitesse de liaison pour l’offre Ethernet agrégée ae0.

  7. Configurez LACP sur l’offre Ethernet agrégée ae0.

  8. Configurez les paramètres d’interface de l’offre Ethernet agrégée ae0.

  9. Activez l’équilibrage de charge Ethernet agrégé sur ae1 de R2.

  10. Configurez la vitesse de liaison pour l’offre Ethernet agrégée ae1.

  11. Configurez LACP sur l’offre Ethernet agrégée ae1.

  12. Configurez les paramètres d’interface de l’offre Ethernet agrégée ae1.

  13. Désactivez les statistiques Ethernet agrégées sélectives.

  14. Configurez RSVP sur toutes les interfaces de R2 et sur les offres AE.

  15. Configurez MPLS sur toutes les interfaces de R2 et sur les offres AE.

  16. Configurez IS-IS sur toutes les interfaces de R2 et sur les offres AE.

Résultats

À partir du mode de configuration, confirmez votre configuration en entrant les show chassiscommandes , show interfaceset show accounting-optionsshow protocols . Si la sortie n’affiche pas la configuration prévue, répétez les instructions de cet exemple pour corriger la configuration.

Vérification

Vérifiez que la configuration fonctionne correctement.

Vérification de l’équilibrage de charge adaptatif sur ae0
But

Vérifiez que les paquets reçus sur l’offre Ethernet agrégée ae0 sont répartis entre les cinq liaisons membres.

Action

À partir du mode opérationnel, exécutez la show interfaces ae0 extensive commande.

Sens

Les liens membres de l’offre Ethernet agrégée ae0 sont pleinement utilisés avec l’équilibrage de charge adaptatif.

Tableau Historique des versions
Libération
Description
14.1
À partir de Junos OS version 14.1, l’équilibrage de charge Ethernet agrégé est amélioré afin de fournir deux solutions permettant de résoudre le déséquilibre réel du trafic sur les paquets Ethernet agrégés sur les PIC ou les CONCENTRATEurs de routeurs de transport de paquets PTX Series.
13.3
À partir de Junos OS version 13.3, l’équilibrage de charge Ethernet agrégé est amélioré afin de fournir deux solutions permettant de résoudre le déséquilibre réel du trafic sur les paquets Ethernet agrégés sur des MIC ou des MPC de routeurs MX Series.
13.2R1
À partir de Junos OS version 13.2R1, la capacité d’assurer un équilibrage de charge uniforme et de procéder au rééquilibrage est introduite sur les routeurs MX Series avec MPC, à l’exception des MPC3E et MPC4E.
10.1
À partir de Junos OS Version 10.1, vous pouvez également configurer la clé de hachage de charge pour le trafic de couche 2 afin d’utiliser des champs des en-têtes de couche 3 et 4 à l’aide de l’instruction payload .