Help us improve your experience.

Let us know what you think.

Do you have time for a two-minute survey?

 
 

Configurer Junos OS sur un commutateur EX4100

Configuration par défaut de l’EX4100

Chaque commutateur EX Series est programmé avec une configuration d’usine par défaut qui contient les valeurs définies pour chaque paramètre de configuration lors de la livraison du commutateur. Le fichier de configuration par défaut définit les valeurs des paramètres système tels que syslog et , commitconfigure la commutation Ethernet sur toutes les interfaces, active la surveillance IGMP et active les protocoles LLDP et RSTP.

Note:
  • Le fichier de configuration d’usine par défaut comporte plus d’interfaces pour les modèles qui ont plus de ports.

  • L’instruction poe ne s’affiche pas pour les modèles sans ports PoE+.

Lorsque vous validez les modifications apportées à la configuration, un nouveau fichier de configuration est créé. Ce fichier devient la configuration active. Vous pouvez toujours revenir à la configuration d’usine par défaut. Reportez-vous à la section Rétablir la configuration d’usine par défaut sur un commutateur EX Series.

Voici le fichier de configuration d’usine par défaut d’un commutateur EX4100-48P :

Connexion et configuration d’un commutateur EX4100

Avant de connecter et de configurer un commutateur EX4100, définissez les valeurs de paramètre suivantes sur le serveur de consoles ou le PC :

  • Débit en bauds : 9600

  • Données : 8

  • Contrôle de flux : aucun

  • Parité : aucune

  • Bits d’arrêt : 1

  • L’état DCD : le non-respect

Assurez-vous d’avoir les pièces et outils suivants à portée de main :

  • Un câble Ethernet avec un connecteur RJ-45 connecté (fourni)

  • Un adaptateur de port série RJ-45 vers DB-9 (fourni)

  • Un ordinateur portable ou PC, avec un port série (non fourni)

Ayez les informations suivantes à portée de main avant de configurer des paramètres personnalisés pour le commutateur :

  • Mot de passe root

  • Adresse IP de la passerelle par défaut

  • Adresse IP du port de gestion

  • Adresse IP d’un serveur DNS

  • (Facultatif) Hostname

  • (Facultatif) Adresse IP d’un routeur de secours

  • (Facultatif) Lecture SNMP de la communauté, de l’emplacement et du contact pour configurer les paramètres SNMP

  • (Facultatif) Routes statiques vers des sous-réseaux distants avec accès au port de gestion

  • (Facultatif) Routes statiques vers des préfixes distants avec accès au port de gestion

Un commutateur EX4100 est livré avec Junos OS préinstallé et prêt à être configuré lorsque le commutateur est mis sous tension. Vous devez effectuer la configuration initiale du commutateur via le port de console (appelé CON) situé sur le panneau arrière du commutateur à l’aide de l’interface de ligne de commande.

Cette procédure décrit comment effectuer la configuration initiale du commutateur et le connecter au réseau. Pour obtenir des informations complètes sur l’activation du commutateur pour transférer le trafic, y compris des exemples, consultez les guides de configuration de Junos OS.

Pour effectuer la configuration initiale sur le commutateur et le connecter au réseau :

  1. Mettez l’interrupteur sous tension.
  2. Connectez le port console (appelé CON) situé sur le panneau arrière du commutateur à un hôte de gestion tel qu’un ordinateur portable ou un PC à l’aide d’un adaptateur de port série RJ-45 vers DB-9.
  3. À l’invite de connexion de Junos OS, tapez root pour vous connecter. Vous n'avez pas besoin de saisir de mot de passe. Si le logiciel a démarré avant que vous ne connectiez le port console, vous devrez peut-être appuyer sur la touche Entrée pour que l’invite s’affiche.
  4. Démarrez l’interface de ligne de commande.
  5. Entrez en mode de configuration.
  6. Ajoutez un mot de passe au compte utilisateur d’administration racine. Entrez un mot de passe en texte clair, un mot de passe chiffré ou une chaîne de clé publique SSH.

    Ou

    Ou

    Ou

    Ou

  7. (Facultatif) Configurez le nom d’hôte du commutateur. Si le nom comprend des espaces, placez-le entre guillemets doubles ( » « ).
  8. (Facultatif) Créez un compte d’utilisateur.
  9. (Facultatif) Définissez la classe de compte d’utilisateur sur super-utilisateur.
  10. (Facultatif) Configurez le nom de domaine du commutateur.
  11. Configurez la passerelle par défaut.
  12. Configurez l’adresse IP et la longueur du préfixe pour l’interface de gestion sur le commutateur.
    Note:

    Le port vme de gestion (appelé MGMT) est situé sur le panneau arrière du commutateur.

  13. (Facultatif) Configurez l’adresse IP d’un routeur de secours, qui est utilisée uniquement lorsque le protocole de routage n’est pas en cours d’exécution.
  14. Configurez l’adresse IP d’un serveur DNS.
  15. (Facultatif) Configurez les routes statiques vers les sous-réseaux distants ayant accès au port de gestion. L’accès au port de gestion est limité au sous-réseau local.
  16. (Facultatif) Configurez les routes statiques vers les préfixes distants avec accès au port de gestion.
  17. Configurez le service SSH.
  18. Configurez la gestion intrabande ou hors bande :
    • Avec la gestion intrabande, vous pouvez configurer une interface de port réseau en tant qu’interface de gestion et la connecter à l’équipement de gestion. Dans ce scénario, vous pouvez effectuer l’une des opérations suivantes :

      • Utilisez le VLAN créé automatiquement nommé default pour la gestion de toutes les interfaces de données en tant que membres du VLAN par défaut. Spécifiez l’adresse IP de gestion et la passerelle par défaut.

      • Créez un nouveau VLAN de gestion. Spécifiez le nom du VLAN, l’ID de VLAN, l’adresse IP de gestion et la passerelle par défaut. Sélectionnez les ports qui doivent faire partie de ce VLAN.

    • Avec la gestion hors bande, vous utilisez un canal de gestion dédié (port MGMT, C0 ou C1 ) pour vous connecter à l’équipement de gestion. Spécifiez l’adresse IP et la passerelle de l’interface de gestion. Utilisez cette adresse IP pour vous connecter au commutateur.

  19. (Facultatif) Spécifiez la communauté de lecture SNMP, l’emplacement et le contact pour configurer les paramètres SNMP.
  20. (Facultatif) Spécifiez la date et l’heure du système. Sélectionnez le fuseau horaire dans la liste. Les paramètres configurés s’affichent.
  21. Entrée yes pour valider la configuration. La configuration est validée en tant que configuration active pour le commutateur.
  22. (Facultatif) Configurez des propriétés supplémentaires en ajoutant les instructions de configuration nécessaires.
  23. Validez la configuration pour l’activer sur le commutateur.
  24. Lorsque vous avez terminé de configurer le commutateur, quittez le mode de configuration.

Vous pouvez maintenant vous connecter à l’aide de la CLI et continuer à configurer le commutateur.

Rétablir la configuration d’usine par défaut sur un commutateur EX Series

Avec les commutateurs EX Series, si pour une raison quelconque la configuration active actuelle échoue, vous pouvez revenir à la configuration d’usine par défaut.

Vous pouvez également restaurer une configuration précédente, comme décrit dans Restauration des modifications de la configuration de Junos OS, ou revenir à la configuration de secours, comme décrit dans Restauration de la configuration de secours pour le commutateur EX Series.

Pointe:

Si vous avez perdu le mot de passe root, il n’est pas nécessaire de revenir à la configuration d’usine par défaut pour le réinitialiser. Reportez-vous à la section Récupération du mot de passe racine sur les commutateurs.

La configuration d’usine par défaut contient les paramètres de configuration de base du commutateur. Il s’agit de la première configuration du commutateur et elle est chargée lorsque le commutateur est mis sous tension pour la première fois. Pour obtenir le fichier de configuration d’usine par défaut de votre commutateur, reportez-vous à la documentation matérielle de votre commutateur.

Pointe:

Sur les commutateurs à configuration fixe, vous pouvez exécuter le script EZsetup pour terminer la configuration initiale après être revenu à la configuration d’usine par défaut. (Le script EZsetup n’est pas disponible sur les commutateurs modulaires. Pour configurer des commutateurs modulaires, utilisez la CLI ou l’interface J-Web.) Pour plus d’informations sur la configuration initiale à l’aide de l’interface CLI ou de l’interface J-Web, reportez-vous aux sections Connexion et configuration d’un commutateur EX Series (procédure CLI) ou Connexion et configuration d’un commutateur EX Series (procédure J-Web).

Vous pouvez revenir à la configuration d’usine par défaut à l’aide de la request system zeroize commande opérationnelle ou de la load factory-default commande de configuration pour revenir au fichier de configuration par défaut d’usine qui contient tous les paramètres par défaut, à l’exception du paramètre de mot de passe racine, qui est conservé.

Ces procédures sont décrites dans les sections suivantes :

Revenir à la configuration d’usine par défaut du commutateur EX Series à l’aide de la request system zeroize commande

La request system zeroize commande est une commande standard en mode opérationnel de Junos OS qui supprime toutes les informations de configuration et réinitialise toutes les valeurs de clé. L’opération dissocie tous les fichiers de données créés par l’utilisateur, y compris les fichiers de configuration et les fichiers journaux personnalisés, de leurs répertoires. Le commutateur redémarre et revient à la configuration d’usine par défaut.

Pour effacer complètement les données créées par l’utilisateur afin qu’elles soient irrécupérables, utilisez la request system zeroize media commande.

ATTENTION:

Avant d’émettre request system zeroize, utilisez la request system snapshot commande pour sauvegarder les fichiers actuellement utilisés pour exécuter le commutateur sur un périphérique secondaire. L’utilisation de la commande zeroize détruira les partitions Junos et OAM, et le commutateur risque de ne pas démarrer. Pour effectuer une récupération après l’échec de l’installation d’un logiciel, reportez-vous à la section Récupération après l’échec de l’installation d’un logiciel.

Pour revenir à la configuration d’usine par défaut à l’aide de la request system zeroize commande :

  1. Tapez yes pour supprimer les fichiers de configuration et journaux et revenir à la configuration d’usine par défaut.
    Note:

    L’instruction auto-image-upgrade est ajoutée sous le niveau hiérarchique [edit chassis] lorsque vous utilisez cette procédure. La fonction de mise à niveau automatique de l’image est alors disponible sur le commutateur.

Revenir à la configuration d’usine par défaut du commutateur EX Series à l’aide de la load factory-default commande

La load factory-default commande est une commande de configuration Junos OS standard qui remplace la configuration active actuelle par la configuration d’usine par défaut, à l’exception du paramètre de mot de passe racine. Par défaut, le mot de passe root n’est pas défini ; Vous devez le configurer pour valider la nouvelle configuration dans cette procédure.

Si vous souhaitez exécuter le script EZsetup pour terminer la configuration initiale du commutateur après être revenu à la configuration d’usine par défaut, n’utilisez pas la load factory-default commande. Au lieu de cela, rétablissez à l’aide de la request system zeroize commande. Si vous utilisez la load factory-default commande pour revenir à la configuration d’usine par défaut, la configuration du mot de passe root est conservée et le script EZsetup ne s’exécute pas. (Le script EZsetup n’est disponible que sur les commutateurs à configuration fixe, il n’est pas disponible sur les commutateurs modulaires.)

Note:

La load factory-default commande seule n’est pas prise en charge sur les commutateurs EX3300, EX4200, EX4500 et EX4550 configurés dans un Virtual Chassis.

Pour revenir à la configuration d’usine par défaut à l’aide de la load factory-default commande :

Note:

Si vous utilisez cette procédure, vous devez supprimer les paramètres d’usine de validation du système, définir le mot de passe racine et valider la configuration. Ces étapes ne sont pas nécessaires lorsque vous rétablissez la configuration d’usine par défaut à l’aide de request system zeroize. De plus, l’instruction auto-image-upgrade n’est pas ajoutée à la configuration lorsque vous utilisez cette procédure ; elle est ajoutée à la configuration lorsque vous utilisez request system zeroize.

  1. [modifier] user@switch# load factory-default
  2. [modifier] user@switch# delete system commit factory-settings
  3. [modifier] user@switch# set system root-authentication plain-text-password
  4. [modifier] user@switch# commit
  5. Vérifiez l’ID de membre et la priorité du rôle principal à l’aide de la show virtual-chassis commande, puis vérifiez s’il reste des paramètres pour les VCP à l’aide de la show virtual-chassis vc-port commande.
  6. Vérifiez les paramètres restants pour les VCP à l’aide de la show virtual-chassis vc-port commande.

Revenir à la configuration d’usine par défaut à l’aide du bouton Factory Reset/Port Mode (Réinitialisation d’usine/Mode de port)

Pour régler les commutateurs sur la configuration d’usine par défaut, utilisez le bouton Factory Reset/Mode situé à l’extrême droite du panneau avant.

Note:

Pour rétablir la configuration d’usine par défaut d’un commutateur membre d’un Virtual Chassis, déconnectez les câbles connectés aux ports Virtual Chassis (VCP). Vous déconnectez les câbles pour éviter tout effet sur les paramètres de configuration de Virtual Chassis (tels que l’ID de membre, la priorité du rôle principal et la définition des liaisons montantes VCP) sur les autres membres (voir Déconnexion d’un câble à fibre optique).

Pour revenir à la configuration d’usine par défaut à l’aide du bouton Factory Reset/Mode :

  1. Appuyez sur le bouton de réinitialisation d’usine/mode pendant 10 secondes. Le commutateur passe à la configuration d’usine par défaut, la console affiche la validation de la configuration d’usine par défaut et le voyant de liaison/d’activité sur les ports réseau RJ-45 et les ports de liaison montante est allumé en vert fixe.
  2. Appuyez sur le bouton de réinitialisation d’usine/mode pendant 10 secondes supplémentaires. Le commutateur passe en mode de configuration initiale, la console affiche la validation de la configuration ezsetup, et le voyant Link/Activity sur les ports réseau RJ-45 et les ports de liaison montante clignote en vert.
    Notez que vous pouvez également appuyer sur le bouton Factory Reset/Mode en continu pendant 10 secondes + 10 secondes, soit un total de plus de 20 secondes pour valider la configuration d’usine par défaut ainsi que pour valider la configuration ezsetup.

Le bouton Factory Reset/Mode est activé par défaut. Vous pouvez désactiver le bouton à l’aide de l’interface de ligne de commande.

Pour désactiver le bouton Factory Reset/Mode, exécutez les commandes suivantes :

  1. [modifier] user@switch# set chassis config-button no-clear

  2. [modifier] user@switch# commit

Pour activer le bouton Factory Reset/Mode (Réinitialisation d’usine/Mode), exécutez les commandes suivantes :

  1. [modifier] user@switch# delete chassis config-button no-clear

  2. [modifier] user@switch# commit